Aller au texte

Le sport au service du développement et de la paix


Rapport de l'équipe de travail interinstitutions des Nations Unies sur le sport au service du développement et de la paix

Rapport de l'équipe de travail interinstitutions des Nations Unies sur le sport au service du développement et de la paix (pdf)Suite à une discussion de table ronde aux Jeux Olympiques de Salt Lake City en février 2002, le Secrétaire général a invité M. Adolf Ogi et Mme Carol Bellamy, Directrice exécutive de l'UNICEF, à mettre sur pied une équipe de travail interinstitutions de l'ONU sur le sport au service du développement et de la paix. L'équipe de travail a été constituée en novembre 2002 et a rendu son rapport PDF au Secrétaire général à la fin du mois de mars 2003.

Le présent rapport analyse en détail la contribution potentielle du sport à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) des Nations Unies. Il donne un aperçu du rôle croissant que jouent les activités sportives dans bien des programmes des Nations Unies et cristallise les enseignements tirés. Il formule aussi des recommandations visant à maximiser l'utilisation du sport et à l'intégrer dans les activités des Nations Unies.

Les organes de l'ONU participants sont :

Institutions spécialisées, Programmes et Fonds des Nations Unies

Secrétariat de la commission spéciale

La mission de l'équipe de travail interinstitutions a été de promouvoir une approche plus cohérente à l'usage des activités liées au sport dans la poursuite des buts de développement des Nations Unies, particulièrement au niveau communautaire. L'équipe de travail interinstitutions a également poursuivi l'objectif d'encourager l'utilisation du sport comme un outil reconnu de la politique de développement.

Les recommandations du rapport :

  1. Que le sport soit mieux intégré aux programmes de développement.
  2. Que le sport soit reconnu comme un instrument utile et intégré aux programmes de promotion du développement et de la paix.
  3. Que des activités sportives soient intégrées aux programmes nationaux des institutions des Nations Unies s'il y a lieu et selon les besoins définis au niveau local.
  4. Que les gouvernements et le système des Nations Unies accordent plus d'attention et de ressources aux programmes sportifs axés sur le développement et la paix.
  5. Que les activités de communication faisant appel au sport soient axées sur des efforts de sensibilisation et de mobilisation sociale bien ciblés, surtout aux niveaux national et local.
  6. Enfin, l'Equipe de travail estime que les partenariats constituent le moyen le plus efficace pour réaliser les programmes recourant au sport pour promouvoir le développement et la paix.
Une recommandation finale du rapport souligne que la manière la plus efficace de mettre en œuvre des programmes de développement liés au sport et par la constitution de partenariats.