Aller au texte

Le sport au service du développement et de la paix


Mandat

Quel rapport y a t-il entre le sport et les Nations Unies ?

Adolescents jouant au basket Les principes fondamentaux du sport - respect des adversaires et du règlement, travail d'équipe et esprit sportif - sont conformes aux principes de la Charte des Nations Unies.

Le sport joue un rôle dans les communautés, grandes et petites. Des simples matchs et autres manifestations récréatives informelles, aux ligues et fédérations sportives organisées, les gens participent: ils jouent, dirigent, entraînent et soutiennent leurs athlètes et équipes préférés. Des sports indigènes aux événements sportifs internationaux, le sport a un "pouvoir rassembleur". Là où l'accès au sport et au jeu en tant que loisir n'existe pas, des individus et des communautés entières sont souvent profondément conscients de ce qui leur manquent.

Filles et adolescentes apprenant à jouer au basket

Le sport peut contribuer au développement économique et social, en améliorant la santé et le développement personnel de personnes de tous les âges - particulièrement des plus jeunes. Les activités liées au sport peuvent créer des emplois et générer de l'activité économique à de nombreux niveaux.

Le sport peut également aider à bâtir une culture de paix et de tolérance en rassemblant les gens sur un terrain commun, par delà les frontières nationales et autres pour promouvoir la compréhension et le respect mutuel.

Unir ses forces au service de l'humanité

Evénement sportif dans une communauté Depuis de nombreuses années, les Nations Unies, ses fonds, ses programmes et ses institutions spécialisées ont reconnu l'importance du sport dans la société. Les organismes des Nations Unies se sont assurés le concours de célébrités sportives et d'événements sportifs majeurs lors de campagnes visant à promouvoir des vaccins contre les maladies infantiles, d'autres mesures de santé publique, le soutien à la lutte contre le racisme et l'Apartheid, ainsi que les Droits de l'Homme. Le droit de faire du sport et de participer à des activités sportives a été exprimé dans des instruments des Nations Unies tels que la Convention relative aux droits de l'enfant et la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes. Au cours de la dernière décennie, les relations entre les Nations Unies et la société civile se sont développées dans tous les domaines. Les relations avec le monde du sport reflètent cette tendance. Depuis 1993, l'Assemblée générale a adopté une succession de résolutions appuyant la Trêve olympique et le développement des relations avec le Comité international Olympique. (CIO). Deux jeunes, chacun amputé d'une jambe, jouant au football

Le CIO et les Comités Olympiques Nationaux (CON) ont conclu des accords de coopération avec un certain nombre de programmes et de fonds des Nations Unies, dont l' UNICEF, le Bureau du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) afin d'apporter les bénéfices du sport aux réfugiés et aux autres personnes affectées par les conflits, et de combattre l'exclusion sociale et les dégradations de l'environnement.

D'autres organisations sportives ont également apporté leur soutien aux efforts des Nations Unies sur le terrain. La Fédération internationale de Volley ball a soutenu des programmes en faveur des réfugiés, tandis que la Fédération internationale de football (FIFA) a établi des relations de travail avec l'OMS et l'UNICEF dans le cadre de campagnes contre la polio et pour les droits de l'enfant, respectivement. La Fédération nationale de Basket-ball des Etats-Unis (NBA) soutient les campagnes contre l'abus de drogues. Un nombre croissant d'organisations non gouvernementales au niveau local, national et international prêtent main forte aux bureaux des Nations Unies à leurs opérations sur le terrain pour organiser et promouvoir le développement, la santé, les droits de l'homme et la paix par le biais d'événements sportifs. Reconnaissant le potentiel grandissant de ces partenariats, le Secrétaire général a nommé pour la première fois en 2001 un Conseiller spécial pour le Sport au service du développement et la Paix, le Suisse Adolf Ogi.

Jeunes pratiquant des arts martiaux

Les Nations Unies mobilisent le pouvoir du sport pour aider au combat mondial contre le VIH/SIDA et pour la protection de l'environnement. Des institutions spécialisées indépendantes du système plus large des Nations Unies telles que l'Organisation internationale du Travail (OIT) l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la Science et la Culture (UNESCO) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) se sont également concentrées sur la valeur du sport dans leur domaine d'activité. L'UNESCO a adopté une Charte internationale de l'éducation physique et du sport en 1978 suite à ses activités avec le CIO. Depuis 1984 l'OMS s'est engagée avec le monde du sport dans la promotion d'un style de vie sain, des avantages d'une activité physique régulière et dans le combat contre l'usage du tabac. L'OIT, dans le cadre de sa mission en faveur de conditions de travail décentes, a travaillé avec d'autres organismes des Nations Unies [gouvernements et organisations sportives] au travers d'une série de partenariats où le sport apparaît comme un élément central de la promotion du développement économique et sociale. Il y a de nombreux autres exemples de la collaboration croissante entre les organisations sportives et d'autres ONGs les organismes du système des Nations Unies, utilisant le sport pour améliorer la vie des gens et des communautés.

But! Le sport et les objectifs du Millénaire pour le développement

Jeunes filles jouant au football En mars 2003 une équipe de travail composée d'experts des Nations Unies et de plusieurs institutions spécialisées a soumis au Secrétaire général Kofi Annan un rapport contenant des recommandations visant à un rôle accru du sport pour réaliser les efforts des Nations Unies en faveur du développement et de la paix. L'équipe de travail s'est concentrée, tout particulièrement, sur les pbjectifs du Millénaire pour le développement c'est à dire huit engagements approuvés en l'an 2000 par le plus grand rassemblement de chefs d'Etats de l'histoire, afin d'améliorer les vies des habitants de la planète, notamment des plus pauvres et des plus vulnérables. En recevant le rapport de l'équipe de travail, le Secrétaire général a déclaré que son travail et son rapport constituaient " une étape importante dans l'utilisation plus efficace du sport dans l'amélioration des vies des gens, et principalement des jeunes, servis par les Nations Unies et leurs programmes et institutions."