Comité du Conseil de sécurité faisant suite aux résolutions
1267 (1999) et 1989 (2011) concernant Al-Qaida et les
personnes et entités qui lui sont associées

 

Résumé des motifs ayant présidé aux inscriptions de noms sur la Liste des sanctions d'Al-Qaida

Individus associés à Al-Qaida

Yassine Chekkouri (QI.C.70.02.)

Yassine Chekkouri a été inscrit sur la Liste des sanctions d'Al-Qaida le 3 septembre 2002, en application des paragraphes 1 et 2 de la résolution 1390 (2002), comme associé à Al-Qaida, à Oussama ben Laden ou aux Taliban pour avoir participé au financement, à l’organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l’exécution d’actes ou d’activités en association avec Al-Qaida (QE.A.4.01.) et l’Organisation d'Al-Qaida au Maghreb islamique [The Organization of Al-Qaida in the Islamic Maghreb] (QE.T.14.01.), sous leur nom, pour leur compte ou pour les soutenir, pour leur avoir fourni, vendu ou transféré des armements et matériels connexes ou pour avoir soutenu, de toute autre manière, des actes commis par elles ou des activités auxquelles elles se livrent.

Renseignements complémentaires :

Yassine Chekkouri est un membre de haut rang du Groupe salafiste pour la prédication et le combat, inscrit sur la Liste en tant qu’Organisation d'Al-Qaida au Maghreb islamique [The Organization of Al-Qaida in the Islamic Maghreb] (QE.T.14.01.). Il était actif au sein d’une cellule du Groupe qui envoyait des militants dans des camps d’entraînement organisés par Al-Qaida (QE.A.4.01.) en Afghanistan et au Pakistan.

Yassine Chekkouri a été inculpé en Italie pour association de malfaiteurs à raison de son appartenance au Groupe salafiste pour la prédication et le combat. Il a été arrêté pour association de malfaiteurs en vue de se livrer au trafic d’armes, d’explosifs, d’armes chimiques et de pièces d’identité, ainsi que pour recel et aide à l’immigration illégale.

Yassine Chekkouri a été placé en détention préventive pour création et organisation d’une association de malfaiteurs affiliée au Groupe salafiste pour la prédication et le combat, en étroite collaboration avec des groupes d’orientation similaire actifs dans d’autres pays d’Europe et en Algérie. Il a ensuite été condamné, le 2 février 2004, par un tribunal de Milan à quatre ans d’emprisonnement pour association de malfaiteurs en vue de recel et d’aide à l’immigration illégale en Italie. Il a été expulsé au Maroc le 26 février 2004.

Personnes ou entités en relation avec la personne susmentionnée et figurant également sur la Liste des sanctions d'Al-Qaida :

Retour à la liste des individus associés à Al-Qaida