Comité du Conseil de sécurité faisant suite aux résolutions
1267 (1999) et 1989 (2011) concernant Al-Qaida et les
personnes et entités qui lui sont associées

 

Résumé des motifs ayant présidé aux inscriptions de noms sur la Liste des sanctions d'Al-Qaida

Individus associés à Al-Qaida

QI.A.327.14. ABDELRAHMAN MOUHAMAD ZAFIR AL DABIDI AL JAHANI

Date de publication du résumé sur le site Web du Comité : 15.08.2014

Abdelrahman Mouhamad Zafir al Dabidi al Jahani a été inscrit sur la Liste le 15 août 2014, en application des dispositions des paragraphes 2 et 4 de la résolution 2161 (2014), comme associé à Al-Qaida pour avoir concouru à financer, organiser, faciliter, préparer ou exécuter des actes ou activités de Jabhat al-Nusrah, inscrit sur la Liste sous le nom de Front el-Nosra pour le Peuple du Levant (QE.A.137.14), en association avec lui, sous son nom, pour son compte ou pour le soutenir, et pour avoir recruté pour son compte.

Informations complémentaires

Abdelrahman Mouhamad Zafir al Dabidi al Jahani, ancien haut dirigeant d’Al-Qaida (QE.A.4.01), a exercé diverses fonctions administratives pour l’organisation et a notamment arrangé des transferts de fonds, fait passer des messages et organisé des réunions de hauts responsables d’Al-Qaida. Entre 2006 et 2009, al Jahani a fourni un appui logistique à Al-Qaida en Afghanistan. À la fin de l’année 2008, il était responsable du réseau de messagers d’Al-Qaida au Waziristan et, vers le milieu de l’année 2009, il était en charge des affaires administratives d’Al-Qaida dans plusieurs secteurs du Nord-Waziristan et du Sud-Waziristan. Avant de quitter le Pakistan pour la Syrie en 2012, al Jahani a siégé au conseil central de la choura et a été Chef de la sécurité en charge du contre-espionnage au sein d’Al-Qaida.

Début 2011, le Royaume d’Arabie saoudite a émis un avis de recherche contre al Jahani du fait de son appartenance à Al-Qaida ou de son association à l’organisation ou ses associés dans la région. Les autorités saoudiennes l’ont accusé d’appeler aux combats armés; de considérer l’Arabie saoudite comme un théâtre d’opérations légitime; d’être un dirigeant clef d’Al-Qaida en Afghanistan et au Pakistan; de se rendre en Afghanistan pour rejoindre Al-Qaida; de se former à l’utilisation d’armes, d’explosifs et de substances toxiques; d’apporter un soutien logistique à Al-Qaida en Afghanistan; d’appeler à tuer des citoyens et des habitants; de prendre pour cibles des installations importantes et des complexes résidentiels. Al Jahani est inscrit sur la liste établie par l’Arabie saoudite des 47 criminels les plus activement recherchés.

Après son arrivée en Syrie en 2012, al Jahani a joué un rôle de liaison auprès des réseaux de combattants étrangers au sein de Jabhat al-Nusrah, et a été actif dans le réseau de Muhsin Fadhil Ayed Ashour al-Fadhli (QI.A.184.05). Dès la moitié de l’année 2013, al Jahani a collaboré avec ses homologues au Pakistan pour acheter des armes lourdes et se doter de formateurs afin d’appuyer les efforts d’Al-Qaida en Syrie. En décembre 2013, il a été nommé commandant de la province de Lattaquié aux côté d’Abdul Mohsen Abdallah Ibrahim al Charekh (QI.A.324.14). Il reste affilié aux dirigeants d’Al-Qaida dans les zones tribales sous administration fédérale du Pakistan.

Personnes ou entités inscrites sur la Liste ayant un lien avec la personne susvisée :

Al-Qaida (QE.A.4.01), inscrite le 6 octobre 2001

Al-Nusrah Front for the People of the Levant (QE.A.137.14), inscrit le 14 mai 2014

Muhsin Fadhil Ayed Ashour al-Fadhli (QI.A.184.05), inscrit le 17 février 2005

Abdul Mohsen Abdallah Ibrahim al Charekh (QI.A.324.14), inscrit le 15 août 2014

 

Retour à la liste des individus associés à Al-Qaida