UN Chronicle Online

Le prix Nobel de la paix
Les Nations Unies : une reconnaissance
formelle et par association
Par Horst Rutsch

Imprimer
Page d'accueil | Dans ce numéro | Archives | Anglais | Contactez-nous | Abonnez-vous | Liens
L'article

En ses 101 ans d'existence, le Comité norvégien du prix Nobel a attribué huit fois le prix Nobel de la paix non seulement aux organisations des Nations Unies et à leur personnel - les huit lauréats associés aux Nations Unies sont présentés dans les pages suivantes, y compris l'Organisation elle même - mais aussi à un certain nombre de personnes et d'organisations travaillant indirectement avec l'ONU et son précurseur, la Société des Nations.

Avant 1914, le Comité a, en particulier, récompensé les efforts en matière de législation et d'arbitrage aboutissant à la paix, spécialement en connexion avec les Conférences de la Haye de 1899 et 1907, et a attribué le prix à des représentants des mouvements populaires de la paix et de la tradition du service public, tels que le Français Frédéric Passy (1901), principal fondateur de l'Union interparlementaire, et l'ancien Premier ministre belge, August Beernaert (1909), membre de la Cour d'arbitrage de la Haye.

Durant la période de l'entre-deux-guerres, plusieurs lauréats ont été associés à la Société des Nations. En 1919, le prix Nobel a été attribué au Président américain, Woodrow Wilson, pour son rôle crucial dans la création de la Société des Nations. L'année suivante, il fut décerné au Français Léon Bourgeois, connu comme le " père spirituel " de cette Organisation. Personne n'est peut-être plus étroitement lié à la Société des Nations que l'un de ses architectes, Lord Robert Cecil (Royaume-uni), qui a reçu le prix en 1937, et a participé en 1946 aux réunions finales de la Haye à Genève, finissant son discours en ces termes : " La Société des Nations est morte; vive les Nations Unies ! ". Président honoraire à vie de l'Association des Nations Unies, il a continué de soutenir les efforts en faveur de la paix tout au long de sa carrière.

Pendant les guerres mondiales, le prix Nobel n'a pas été attribué, sauf pour reconnaître (en 1917 et en 1944) les efforts du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dans l'assistance auprès des combattants blessés, des prisonniers de guerre et des réfugiés. Dès le début, l'accent a été mis sur les aspects humanitaires de la paix : en 1901, le Comité a décerné son premier prix à deux lauréats, Frédéric Passy et Henri Dunant (Suisse), fondateur du CICR et créateur de la Convention de Genève de 1864, En 1922, Fridtjof Nansen (Norvège), le promoteur des " passeports Nansen ", a été récompensé pour son travail auprès des réfugiés et, en 1938, le prix a été décerné à l'Office international Nansen pour les réfugiés, créé après la mort de Fridtjof Nansen en 1930, pour succéder à la première organisation internationale traitant de la question des réfugiés - le Haut Commissariat pour les réfugiés, établi par la Société des Nations sous la direction de Nansem en 1921.

En 1963, lors du centième anniversaire de la fondation de la Croix-Rouge, le prix a été décerné conjointement à deux grandes divisions du mouvement de la Croix-Rouge : le Comité international de la Croix-Rouge en Suisse et la Ligue des sociétés de la Croix-Rouge. Suite à la Deuxième Guerre mondiale, le contrôle des armements et le désarmement, l'assistance humanitaire et les questions des droits de l'homme ont pris le pas sur l'arbitrage et la médiation dans les efforts de paix; un certain nombre de lauréats ont été directement ou indirectement associés à l'ONU. En 1954, l'ancien Directeur américain, Cordell Hull, a reçu le prix Nobel de la paix pour son rôle prédominant en tant que membre de la délégation américaine dans la création des Nations Unies. En 1949, Lord Boyd Orr, scientifique britannique et premier Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, a été récompensé pour ses efforts employés à " promouvoir la coopération entre les nations " par le biais des progrès scientifiques.

En 1951, le prix a été décerné à Léon Jouhaux (France), un leader de la Confédération internationale des syndicats libres qui avait participé à la fondation de l'Organisation internationale du Travail en 1919. L'ancien Secrétaire d'État canadien, Lester Bowles Pearson, qui a été Président de la septième session de l'Assemblée générale, a reçu le prix Nobel de la paix en 1957, en reconnaissance des efforts qu'il avait fournis pour dénouer la crise de Suez et résoudre la question du Moyen-Orient par l'intermédiaire des Nations Unies. Le lauréat qui a le mieux représenté la continuité entre deux grandes organisations politiques internationales du XXe siècle, fut probablement Philip Noel-Baker (Royaume-Uni). Membre de longue date du Parlement britannique, il a participé à la création, à l'administration et aux délibérations législatives de la Société des Nations et des Nations Unies. Il a été chargé du choix du site pour le siège de l'ONU et de la définition des privilèges, des restrictions et des responsabilités des membres du personnel de l'ONU en tant que base d'un service civil international.

En 1968, le prix Nobel de la paix a été attribué à René Cassin, président de la Cour européenne des droits de l'homme, l'un des juristes les plus brillants, principal rédacteur de la Déclaration universelle des droits de l'homme, qui fut adoptée par l'Assemblée générale en 1948. En 1974, le prix a été remis à Sean MacBride (Irlande), fondateur en 1961 de l'Organisation non gouvernementale des droits de l'homme, Amnesty International, également lauréate en 1977. Il a été élu par le Secrétaire général Haut Commissariat des Nations Unies pour la Namibie, puis a été secrétaire général adjoint de 1973 à 1977. En 1982, le prix a été décerné conjointement à Alva Myrdal (Suède) et à Alfonso García Robles (Mexique) en reconnaissance de leurs efforts en matière de désarmement, principalement menés dans le cadre des négociations de l'ONU.

Page d'accueil | Dans ce numéro | Archives | Anglais | Contactez-nous | Abonnez-vous | Liens
Copyright © Nations Unies
Retour  Haut