ONUBienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde!

Note: les liens suivis de l'icône Lien extérieur ou Lien extérieur en anglais mènent vers des sites extérieurs aux Nations Unies. L'ONU n'est pas responsable de leurs contenus ou des liens qui y figurent. Ces liens vous sont proposés à des fins pratiques et n'impliquent aucune caution de la part de l'ONU.

aide aux victimes de mines ou restes explosifs de guerre

L'Observatoire des mines a recensé en 2009, 3 956 victimes des mines et engins explosifs, dont au moins 1 041 tués et 2 855 blessés. Le chiffre réel demeure inconnu puisque de nombreuses victimes ne passent pas par un centre de santé et ne sont pas compatibilisées.

Jeune afghane amputée poussée en fauteuil roulant

Une écolière afghane d'une école de Kaboul pousse sa camarade en fauteuil roulant, une victime des mines, amputée des deux jambes. (Photo ONU / H. Zakizada)

Selon le rapport 2010 de l'Observatoire des mines EN , en 2009, les civils représentaient 70% des victimes recensées, dont 45% d’enfants.

Des accidents dus aux mines terrestres sont signalés dans plus de 60 pays dans le monde.

L’aide aux victimes est l'un des piliers de l’action antimines et une obligation des Etats Parties  à la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel Lien extérieur.

L' article 6 de la Convention stipule que « chaque Etat Partie qui est en mesure de le faire fournira une assistance pour les soins aux victimes des mines, pour leur réadaptation, pour leur réintégration sociale et économique ainsi que pour des programmes de sensibilisation aux dangers des mines. »

Au sein du système des Nations Unies, le Service de la lutte antimines œuvre en étroite collaboration avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et d’autres entités des Nations Unies, en particulier l’UNICEF, qui soutien également les programmes d’aide aux victimes. Elles œuvrent toutes en étroite collaboration avec des organisations partenaires en dehors du système des Nations Unies, notamment le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) Lien extérieurLandmine Survivors Network (LSN) Lien extérieur en anglais, World Rehabilitation Fund (WRF) Lien extérieur en anglais, Handicap international Belgique Lien extérieur et Vietnam Veterans of America Foundation (VVAF) Lien extérieur en anglais.

La politique d’aide aux victimes

Rééducation à la marche avec une prothèse au Cambodge

Rééducation à la marche avec une prothèse, Cambodge (Photo ONU / J. Grinde)

Les Nations Unies ont défini une politique élargie EN [Format Word] en ce qui concerne le champ d’application de l’action antimines dans l’aide aux victimes. Cette politique, s’inspire de l’expérience des organismes et des programmes des Nations Unies, des ONG, de responsables de programmes d’action antimines, d’experts de l’action antimines, de pays bailleurs de fonds, ainsi que de la Campagne internationale contre les mines antipersonnel.

Elle appelle les différents acteurs à s’impliquer dans l’aide aux victimes, en particulier dans les domaines de la collecte de données, de la promotion, de la planification et de la coordination des actions, des relations avec les communautés et de l’accès aux services.

Liens