ONUBienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde!

Note: les liens suivis de l'icône Lien extérieur ou Lien extérieur en anglais mènent vers des sites extérieurs aux Nations Unies. L'ONU n'est pas responsable de leurs contenus ou des liens qui y figurent. Ces liens vous sont proposés à des fins pratiques et n'impliquent aucune caution de la part de l'ONU.

destruction des stocks de mines

Faits et chiffres

Le nombre des mines terrestres antipersonnel en stock est largement supérieur à celui des mines effectivement posées. L’article 4 de la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel prévoit que les États Parties doivent détruire leurs stocks de mines au plus tard quatre ans après leur adhésion à la convention.

Les États ont plusieurs possibilités pour détruire leurs stocks. En règle générale, les stocks sont détruits par l’armée, mais on peut aussi recourir à une solution industrielle. Les techniques utilisées varient en fonction des caractéristiques des mines et de l’état dans lequel elles sont découvertes. Le cycle complet de la destruction comprend des aspects tels que le transport et le stockage, les opérations de traitement, l’entretien du matériel, la formation du personnel et la comptabilisation ainsi que la destruction proprement dite.

Les États doivent effectuer des études de rentabilité pour déterminer le moyen le plus efficace, le plus sûr et le plus économique pour procéder à la destruction de leurs stocks de mines antipersonnel.

Selon le rapport 2010 de l’Observatoire des mines EN, au milieu des années 1990, avant l’existence de la Convention sur l’interdiction des mines, plus de 130 États détenaient dans leurs stocks plus de 260 millions de mines antipersonnel au total. En 2009, 151 des 156 États parties à la Convention déclaraient ne pas posséder de stocks de mines.

Différents types de mines terrestres trouvées au Nord de l'Iraq

Un échantillon des mines terrestres trouvées au nord de l'Iraq. (Photo ONU / E. Falt)

Le rôle de l'ONU

L’ONU a pour tâche générale d’encourager et de soutenir la gestion efficace des programmes nationaux de destruction des stocks. Le Réseau électronique d’information sur les mines EN, offre un point de référence consolidé contenant des documents techniques, des lignes directrices en matière de politique, des leçons apprises et d’autres informations utiles sur la destruction des stocks.

Les pays qui ne possèdent pas les ressources financières, techniques ou autres pour détruire tous leurs stocks disposent de diverses possibilités. L’article 6 de la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel prévoit que les États Parties peuvent faire appel à d’autres États Parties pour les aider à remplir leurs obligations. Afin de guider l’organisation de l’aide de la communauté internationale, les Nations Unies ont formulé un cadre de politique consolidé sur la destruction des stocks, qui complète les efforts des États Parties au moyen du Comité permanent sur la destruction des stocks.