ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Equipe spéciale de haut-niveau du Secrétaire général sur la Crise mondiale de la sécurité alimentaire

Message du Secrétaire général à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation

« Atteindre la sécurité alimentaire en temps de crise »

16 octobre 2009

La sécurité alimentaire et la sécurité nutritionnelle sont les fondements d’une vie décente, de même qu’une bonne éducation et, bien entendu, la réalisation de tous les objectifs de développement du Millénaire. Au cours des deux dernières années, la volatilité des prix des denrées alimentaires, la crise économique, le changement climatique et les conflits ont entraîné une hausse spectaculaire et inacceptable du nombre de personnes qui n’ont pas l’assurance de disposer des aliments dont elles ont besoin pour vivre, pour travailler et pour s’épanouir. Pour la première fois dans l’histoire, plus d’un milliard de personnes souffrent de la faim.

Dans tout le monde développé, les prix des denrées alimentaires demeurent obstinément élevés. Nous devons répondre aux besoins des affamés, en premier lieu en mobilisant un appui politique et financier adéquat pour l’aide alimentaire d’urgence. « Atteindre la sécurité alimentaire en temps de crise » est cette année le thème de la Journée mondiale de l’alimentation et de la campagne TeleFood de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Il souligne la nécessité d’efforts encore plus importants afin de respecter la dignité des personnes frappées par la pauvreté et par la faim, et de soutenir les femmes et les hommes au dévouement sans borne qui souvent risquent leur vie pour acheminer l’aide.

En deuxième lieu, nous devons investir dans la production et la distribution de denrées alimentaires. L’an dernier, j’ai créé une Équipe spéciale de haut niveau sur la crise alimentaire mondiale. Son cadre d’action global esquisse une stratégie afin d’offrir des filets de sécurité et une aide aux petits exploitants agricoles et de soutenir à plus long terme la productivité et la résilience agricoles, les systèmes de protection sociale, l’accès aux marchés et le commerce équitable.
Les nations se mobilisent pour agir. En juillet, 26 pays et 14 organisations multilatérales ont convenu de collaborer dans le cadre de l’initiative de L’Aquila sur la sécurité alimentaire. Le Sommet mondial sur la sécurité alimentaire, qui se tiendra le mois prochain à Rome, offrira une autre occasion de concentrer l’attention sur des stratégies nationales et régionales, des partenariats au niveau des pays et un accroissement de l’aide.

Les défis à relever pour assurer la sécurité alimentaire exigent un engagement multilatéral, de la créativité et du leadership. En ces temps de crise, j’encourage toutes les nations à suivre des stratégies coordonnées et globales de développement agricole et de protection sociale de sorte que les personnes vulnérables – en particulier les femmes et les enfants – puissent recevoir les aliments dont elles ont besoin pour leur sécurité nutritionnelle et pour leur bien-être.