PRESIDENT - 64ème Session
Assemblée générale des Nations Unies

Logo de l'ONU
[an error occurred while processing this directive]

NOTE DU PORTE-PAROLE DU PRESIDENT DE L'ASSEMBLEE GENERALE

Nations Unies, New York, 22 septembre 2009

Le 22 Septembre 2009, le président de l'Assemblée générale des Nations Unies, S.E. Dr Ali Abdussalam Treki, a rencontré S.E. M. Barack H. Obama, Président des États-Unis d'Amérique, au Siège de l'Organisation des Nations Unies à New York. Mme Hillary Clinton, Secrétaire d’Etat, et le Dr. Susan Rice, Représentant permanent des États-Unis auprès des Nations Unies étaient parmi les hautes personnalités qui accompagnaient le Président Obama.

Le Président des États-Unis a félicité le Dr Treki pour son élection à la présidence de la soixante-quatrième session de l'Assemblée générale, avec qui les États-Unis sont prêts à collaborer, a-t-il déclaré.

Ils ont abordé plusieurs questions importantes à l'ordre du jour de la soixante-quatrième session, y compris les problèmes liés à la paix et à la sécurité, au changement climatique et les questions de développement.

Le Président Treki a exprimé son soutien au discours du Président Obama au Caire, qui a été très bien accueilli dans le monde islamique et qui a ouvert la voie pour promouvoir plus efficacement le dialogue entre les civilisations.

Il a également apprécié les efforts du président Obama visant à promouvoir la paix au Moyen-Orient et a noté que des progrès sur ce front seront extrêmement encourageants pour la paix et la sécurité internationales.

Louant également le discours du président Obama à Accra, le Dr Treki a noté que, avec ses vastes ressources, le continent africain, qui présente un grand potentiel, mérite d’être appuyé par des investissements étrangers et des engagements commerciaux.

Le Président des États-Unis a déclaré que l'une des priorités de son administration était le développement et l'établissement de partenariats avec le continent africain, un accent particulier étant mis sur la sécurité alimentaire, le développement et la gouvernance.

Les deux dirigeants ont également discuté des efforts de maintien de la paix et la sécurité en Afrique, en particulier la coopération entre toutes les parties notamment en ce qui concerne la situation au Darfour, au Soudan.

Le Président Obama a déclaré que l’objectif de la réunion spéciale organisée par les États-Unis avec les principaux pays contributeurs de troupes visait à reconnaître l'importante contribution des soldats de la paix et à débattre des moyens de rendre  plus efficaces les opérations de maintien de la paix de l'ONU.

Le Dr Treki et le Président des États-Unis ont également échangé leur points de vue sur la réunion au sommet du Conseil de sécurité sur la non-prolifération nucléaire et le désarmement qui se tiendra le 24 Septembre sous la présidence des États-Unis.

Le Président Treki a exprimé son soutien à la nouvelle approche du président Obama sur les questions de défense antimissile et de désarmement. Les deux dirigeants ont également évoqué le rôle important des femmes dans la promotion des objectifs de paix et de sécurité et de développement.