Développement et droits de l'homme pour tous

Histoire du handicap à l'ONU - Programme d’action mondial concernant les handicapés

L’Année internationale des handicapés, 1981, a été à l'origine de multiples programmes, projets de recherches, innovations et recommandations en matière de politique. De nombreux colloques et conférences se sont tenus au cours de l’année, notamment le premier Congrès fondateur de l’Organisation internationale des personnes handicapées, à Singapour, du 30 novembre au 6 décembre. Le Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour l’Année internationale, créé en 1977, a collecté plus de 510 000 dollars au titre des contributions des Etats membres.

En 1982, l’Assemblée générale a pris une mesure décisive pour assurer un suivi efficace de l’Année internationale en adoptant, le 3 décembre 1982, le Programme d’action mondial concernant les personnes handicapées. Le Programme a restructuré l’action en matière d’incapacité autour de trois domaines: prévention, réadaptatation et égalisation des chances.

La mise en œuvre du Programme d’action, qui emprunte des démarches multisectorielles et multidisciplinaires, a été discutée par l’Assemblée générale le 3 décembre 1982 et le 22 novembre 1983. Au sens large, la mise en œuvre nécessiterait des stratégies à long terme intégrées dans les politiques nationales en faveur du développement socio-économique, des activités de prévention qui incluraient le développement et l’usage de la technologie pour la prévention des incapacités, ainsi qu'une législation éliminant la discrimination en ce qui concerne l’accès aux équipements, à la sécurité sociale, à l’éducation et à l’emploi. Sur le plan international, les Gouvernements ont été invités à coopérer entre eux, ainsi qu’avec les Nations Unies et les organisations non gouvernementales.

Tous deux, le Programme et l’Année internationale, ont inauguré une nouvelle époque, qui s’emploie à définir le handicap comme la relation entre les handicapés et leur environnement. On admet de plus en plus qu’il est impératif de faire disparaître les barrières sociétales, qui sont un obstacle à la pleine participation des handicapés.