Développement et droits de l'homme pour tous

Foire aux questions

Qu’a fait l’ONU en faveur des personnes handicapées?

Pendant les trente premières années de son existence, l’ONU a modifié sa perspective sur le handicap, passant d’une conception d’assistance à une démarche tenant compte des droits de l’homme et du développement. Cette évolution s’est précisée au cours de l’Année internationale des personnes handicapées en 1981 et a été inscrite dans le Programme d’action mondial concernant les personnes handicapées adopté en 1982. Cette perspective s’est renforcée lors de la Décennie des Nations Unies pour les personnes handicapées (1983-1992) et a conduit à l’adoption des Règles pour l’égalisation des chances des handicapés en 1994. On s’accorde à penser qu'après leur adoption, l’application des principes énoncés dans les Règles a largement contribué à la diffusion des pratiques exemplaires sur l’égalisation des chances pour les personnes handicapées.

En 1992, l’ONU a proclamé le 3 décembre de chaque année Journée internationale des handicapés, dans le but de faire mieux comprendre les problèmes d’incapacité et de faire ressortir l’intérêt qu’il y a à intégrer les handicapés dans la vie politique, sociale, économique et culturelle sous tous ses aspects.

Le 13 décembre 2006, l’Assemblée générale a adopté la Convention relative aux droits des personnes handicapées, premier instrument des droits de l’homme du XXIe siècle de grande ampleur.

Plus d'informations :
Histoire du handicap à l'ONU
Convention relative aux droits des personnes handicapées et le Protocole facultatif

Est-ce que l’ONU suit la situation des personnes handicapées dans les différents pays?

Parmi les effets majeurs de la Décennie pour les personnes handicapées, il y a eu l’adoption par l’Assemblée générale des Règles pour l’égalisation des chances des handicapés en 1994. Les Règles consistent en 22 règles qui reprennent le message du Programme d’action mondial et guident les décisions politiques ainsi que la coopération économique et technique. Les Règles fournissent également un mécanisme de suivi : le Rapporteur spécial sur le handicap, qui présente des rapports sur l’application des Règles à la Commission du développement social du Conseil économique et social. Le Rapporteur spécial établit un dialogue direct avec les États Membres, ainsi qu’avec les organisations non gouvernementales locales et les experts, leur demande leurs vues et leurs observations sur tout point destiné à figurer dans le rapport.

Une fois que la Convention relative aux droits des personnes handicapées entrera en vigueur, le suivi sera assuré par le Comité des droits des personnes handicapées et la Conférence des États Parties.

Plus d'informations :
Convention relative aux droits des personnes handicapées et le Protocole facultatif
Application de la Convention
Principes directeurs
Règles pour l’égalisation des chances des handicapés

Haut de page

Quel est le rôle du Rapporteur spécial chargé d’étudier la situation des handicapés?

Les Règles des Nations Unies pour l’égalisation des chances des handicapés prévoient la nomination d’un Rapporteur spécial chargé du suivi de l’application des Règles. Le Rapporteur spécial présente un rapport annuel à la Commission du développement social. Ces rapports rendent compte de la mise en œuvre et du suivi des Règles et, comme le demande la Commission, proposent des recommandations sur les développements à venir. Dans l’exercice de ses fonctions, le Rapporteur spécial établit un dialogue direct avec les États Membres, ainsi qu’avec les organisations non gouvernementales locales et les experts, leur demande leurs vues et leurs observations sur tout point destiné à figurer dans le rapport.

Plus d'informations :
Rapports sur l’égalisation des chances des handicapés et Rapporteur spécial

Est-ce que l’ONU apporte une aide financière aux organisations de personnes handicapées pour leurs activités?

Le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les handicapés permet à l’ONU de fournir une aide aux organisations de handicapés dans leurs activités. Le financement vise en priorité à renforcer les capacités des organisations non gouvernementales pour leur participation à l’élaboration de la Convention et à sa future application. Le Fonds fournit également de petites subventions pour soutenir les initiatives porteuses et novatrices centrées sur la sensibilisation aux questions d’incapacité et les échanges en matière de savoir et d’expérience, et qui contribuent à la diffusion de technologies appropriées pour les invalides.

Plus d'informations :
Le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les handicapés

Où puis-je trouver des documents de l’ONU relatifs au handicap?

Les documents officiels de l’ONU, parmi lesquels les rapports du Secrétaire général, du Comité spécial, du Conseil économique et social, de la Commission du développement social, les résolutions et décisions de l’Assemblée mondiale de la santé et de l’Assemblée générale, peuvent être consultés sur la section ONU et handicap.

Haut de page