Développement et droits de l'homme pour tous

Histoire du handicap à l'ONU - Introduction

Tout au long des cinquante premières années d’existence des Nations Unies, les personnes handicapées se sont fait de plus en plus entendre, affirmant haut et fort leur confiance en leur capacité à mener une vie autonome et libre. Le court historique qui suit met en lumière les efforts déployés par les Nations Unies pour soutenir leur action.

Le principe qui a présidé à la création de l’ONU était celui de l’égalité pour tous. le Préambule à la Charte des Nations Unies affirme la dignité et la valeur de la personne humaine et accorde une importance primordiale à la promotion de la justice sociale. Les personnes handicapées peuvent, de fait, prétendre à tous les droits fondamentaux défendus par la Charte et par les autres instruments des droits de l’homme.

L’Assemblée générale a jeté les bases pour la promotion et la protection des droits de l’homme en 1948, lorsqu’elle a proclamé la Déclaration universelle des droits de l’homme. L’article 25 de la Déclaration stipule que toute personne « a le droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, de handicap, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté ».

D’autres principes de lutte contre la discrimination ont été établis par des instruments des droits de l’homme tels que le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, entrés en vigueur en 1966. Ils forment à eux deux le plus vaste code international de dispositions juridiquement contraignantes dans le domaine des droits de l’homme. Les deux Pactes développent et complètent les dispositions de la Déclaration universelle, et ces trois instruments ensemble constituent ce qu’on a coutume d’appeler la Charte internationale des droits de l’homme.