Développement et droits de l'homme pour tous

Projets soutenus par le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les handicapés en 2006

Renforcement des capacités et formation :

Renforcement des compétences de la Fédération nationale des organisations de personnes handicapées de Mongolie pour la promotion et la défense des droits des handicapés

Associazione Italiana Amici di Raoul Follereau (AIFO) [Langue : EN] - en partenariat avec la Fédération nationale des organisations de personnes handicapées, la Mongolie s’est investie dans un programme rigoureux destiné à renforcer les capacités de la Fédération elle-même, de ses bureaux régionaux et de ses organisations affiliées, et leur permettre de poursuivre leur action de sensibilisation afin de mieux faire connaître les droits des handicapés. AIFO est une organisation internationale qui a une longue histoire et expérience de travail sur l’incapacité et qui fait partie du « Consortium international sur l’incapacité et le développement ».  La Fédération nationale des organisations de personnes handicapées de Mongolie est l’organisation qui coiffe les organisations de handicapés en Mongolie. La Fédération a été fondée en 1997 dans le but de coordonner les activités des organisations de handicapés dans le pays pour mieux protéger et défendre les droits et la dignité des personnes handicapées. S’appuyant sur l’expérience acquise depuis la création de la Fédération en 1997, le projet répondait aux besoins de développement de la Fédération et de ses membres, en mettant surtout l’accent sur la formation et le perfectionnement des compétences en gestion, en anglais, dans le domaine des droits de l’homme et plus particulièrement sur les modalités de la Convention. Le projet a également contribué à la diffusion de matériels pédagogiques sur les incapacités, comme les Règles pour l’égalisation des chances des handicapés et les documents plus récents sur la Convention.

Dans le cadre de ce projet, voir le Manuel d’information sur les droits des personnes handicapées

Soutien à la participation et à l’action des personnes déficientes intellectuelles et de leur famille lors de l’élaboration d’une convention sur l’incapacité (deuxième phase)

Inclusion International (II) est une assemblée de voix de personnes déficientes intellectuelles et de leurs familles, qui défendent les valeurs communes que sont le respect, la diversité, les droits de l’homme, la solidarité et l’inclusion. Inclusion International poursuivra le développement de supports pédagogiques destinés à sensibiliser et mobiliser le public sur les principales questions liées au processus de la Convention pour les personnes déficientes intellectuelles. L’expérience acquise au cours de la première phase du projet lui permet de peaufiner ses mécanismes de formation et de renforcement des capacités à l’intention des auto-représentants atteints de déficiences intellectuelles, spécialement au regard de l’exécution de la Convention à l’aide du module élaboré et testé pendant la première phase du projet. L’application de ce module a été étendue à deux autres régions et au niveau mondial lors du congrès mondial de novembre 2006.

Petites subventions pour initiatives pilotes novatrices :

Projet sur le renforcement des capacités dans le cadre du handicap et campagne en faveur des droits de l’homme parmi les personnes handicapées en Tanzanie

DOLASED (Disabled Organisation for Legal Affairs and Social Economic Development), organisation basée en Tanzanie, souhaite l’avènement d’une société jouissant d’un développement socio-économique soutenu et durable et respectant les droits juridiques et humains des handicapés. Dolased s’investit dans : le renforcement des capacités des personnes handicapées et des organisations qui les représentent, surtout en ce qui concerne la sensibilisation, la mobilisation des pouvoirs publics, les droits des handicapés, la mise en place de politiques et de cadres législatifs favorables aux handicapés. Le projet s’adresse également au grand public, pour lui faire mieux comprendre et connaître les droits des personnes handicapées. Grâce à ce projet, est confectionnée et distribuée de la documentation sur les problèmes liés au handicap et sur les droits des handicapés. Un séminaire de 2 jours portant sur l’incapacité et sur les droits de l’homme a permis de diffuser des connaissances et des idées et de consolider les capacités du mouvement pour les handicapés. Une campagne de sensibilisation sur le handicap et sur les droits des handicapés a été menée dans les principaux médias, avec un séminaire d’une journée spécialement consacré aux médias.

Du patient au citoyen

Tanagdoma, Library Cultural Center for Disabled Assistance, est une organisation pour handicapés qui fait figure de chef de file en Géorgie. Elle cherche à apporter une aide sociale et psychologique aux personnes handicapées et à les insérer dans la vie sociale, à mettre à leur disposition des services de bibliothèques et à mettre en place des programmes culturels et éducatifs, de même que des formations. Tanagdoma va s’impliquer dans un programme complet de renforcement des capacités à l’intention des personnes handicapées et des organisations de handicapés destiné à parfaire leurs connaissances et leur savoir-faire (surtout ceux des porte-parole retenus); à consolider leurs capacités institutionnelles; à donner plus de poids aux mécanismes existants et améliorer les nouveaux réseaux; à informer sur les droits des handicapés. Le projet répond au besoin de mieux préparer le terrain pour la future application de la Convention à tous les niveaux (société civile et Gouvernement).

Nalaga’at : Recrutement, formation et renforcement de l’autonomie des jeunes adultes atteints du syndrome de Usher

Nalaga’at s’efforce de donner aux sourds-muets d’Israël l’occasion de s’exprimer dans le domaine artistique, d’être indépendants économiquement et de s’intégrer à la société, de répondre à leurs besoins et leurs aspirations, de sensibiliser davantage toute la société israélienne et lui faire accepter ces personnes. Nalaga’at a dirigé un programme de formation et d’orientation s’adressant à un groupe de personnes souffrant du syndrome d’Usher dans le cadre de ses deux principaux programmes professionnels : le théâtre et l’hôtellerie et restauration. La conséquence immédiate du projet est le doublement du nombre de participants à ces programmes professionnels, avec, comme retombée, une prise de conscience de la nécessité d’intégrer les handicapés. A partir de l’expérience acquise depuis la création de Nalaga’at, en 2002, et grâce au partenariat qui se développe avec le Gouvernement d’Israël et les partenaires locaux, le projet apporte une solution aux besoins spécifiques des personnes atteintes du syndrome d’Usher et expérimente les mécanismes d’inclusion des personnes handicapées tout autant que l’accomplissement de leurs droits individuels.

Projets soutenus par le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les handicapés en 2005 :

Renforcement des capacités et formation

Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées

La Fondation albanaise pour les droits des handicapés [Langue : EN] (Albanian Disability Right Foundation), organisation nationale de personnes handicapées, a été la première à s’intéresser au secteur du handicap, aux institutions gouvernementales qui travaillent sur les droits de l’homme et finalement au grand public, en faisant appel aux médias pour attirer l’attention sur les questions du handicap  en Albanie. Ceci, en retour, a conduit l’Albanie à participer plus résolument au processus de négociation de la Convention, à New York. Le projet s’est inspiré de la Stratégie nationale sur l’incapacité, relativement récente, mettant les droits de l’homme au centre des politiques et des pratiques en matière de handicap. Il y est parvenu en diffusant des informations sur le processus de la Convention, en construisant la capacité spécifique des organisations de handicapés et des parties intéressées, en engageant le dialogue avec les institutions gouvernementales et en les incitant à prévoir des stratégies, en sensibilisant les médias sur le processus et en les utilisant pour mobiliser l’opinion.

Soutien à la participation et aux apports des personnes déficientes intellectuelles et de leur famille à l’élaboration d’une convention sur l’incapacité

Inclusion International (II) a rédigé une série de notes de synthèse sur les points les plus délicats de la Convention touchant aux personnes intellectuellement déficientes. Ces notes ont été écrites dans une langue simple à l’intention des personnes intellectuellement déficientes, aussi bien qu’en français, anglais et espagnol. Par le truchement de ces notes de synthèse et d’autres activités de sensibilisation, Inclusion international a lancé une campagne de communication avant et pendant les réunions du Comité spécial afin que le processus de négociation associe toutes les parties. Ceci s’est fait surtout grâce aux représentants souffrant de déficiences intellectuelles. En partenariat avec le Programme des Nations Unies sur le handicap, l’organisation a également préparé et testé un module permettant de porter un regard moins sélectif sur la Convention et sur les stratégies pour l’appliquer en se plaçant dans la perspective des personnes déficientes intellectuelles, par le biais d’un atelier d’expérimentation régional.

Promotion des droits fondamentaux des femmes handicapées dans la région arabe arabe à l’appui du processus de la Convention des Nations Unies relative à l’incapacité

Rehabilitation International [Langue : EN] a tenu sa conférence régionale arabe sur les « Droits des handicapés dans un monde en évolution » à Bahreïn en novembre 2005. Avec l’aide du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les handicapés, Rehabilitation International a profité de la conférence régionale pour rassembler des femmes handicapées de la région et leur offrir une formation spécifique et des activités de renforcement des capacités dans le cadre des droits individuels des handicapés, notamment en les informant sur les travaux en cours sur la Convention des Nations Unies. Les participantes se sont vu proposer deux ateliers : « Incidences de l’infirmité sur les femmes handicapées » et « Comment améliorer ses aptitudes à diriger et à communiquer » pour leur permettre de mieux se défendre. Ce projet a réussi à faire prendre conscience aux femmes handicapées des droits fondamentaux auxquelles elles peuvent prétendre.

Petites subventions pour initiatives pilotes :

Campagne médiatique pour la défense d’un enseignement supérieur intégrant les handicapés en Moldova

L’Association des étudiants handicapés « Gaudeamus » - organisation nationale d’étudiants handicapés - a provoqué le dialogue avec la société moldove sur le problème de l’égalisation des chances pour les personnes handicapées - en insistant sur l’accès à l’enseignement supérieur pour les étudiants handicapés - sous forme d’échanges avec les médias et la population sur les questions liées au handicap. Le projet a pris forme suite aux échanges directs de Gaudeamus avec le Gouvernement et les parties prenantes en vue d’infléchir l’action des pouvoirs publics et d’obtenir l’égalisation des chances pour les étudiants handicapés. A travers ce projet, Gaudeamus a élargi le champ de ses campagnes de persuasion en direction de la société moldove tout entière, grâce à la sensibilisation des médias et du public aux problèmes et aux droits des handicapés.

Haut de page