Développement et droits de l'homme pour tous

Message du Secrétaire général pour la Journée internationale des personnes handicapées 2011

« Bâtir ensemble un monde meilleur pour tous : associer les personnes handicapées au développement »

Il y a 30 ans, l’ONU observait pour la première fois la Journée internationale des personnes handicapées, qui avait pour thème la pleine participation et l’égalité. Des progrès remarquables ont été faits au cours des trois décennies écoulées, tant en ce qui concerne la sensibilisation aux droits des personnes handicapées que la consolidation du cadre normatif international visant à faire appliquer ces droits – du Programme d’action mondial de 1982 à la Convention de 2006 relative aux droits des personnes handicapées.

De plus en plus de pays s’emploient à protéger et à promouvoir les droits des personnes handicapées, mais les problèmes demeurent néanmoins nombreux. En effet, le nombre de pauvres et de défavorisés est plus élevé parmi les personnes handicapées, qui risquent deux fois plus que les autres de ne pas recevoir les soins de santé dont elles ont besoin. Dans certains pays, leur taux d’emploi représente seulement un tiers de celui de l’ensemble de la population. Dans les pays en développement, on constate un écart de 10 à 60 % entre le taux de scolarisation des enfants handicapés et celui des autres enfants dans le primaire.

Cette exclusion sous de multiples formes a un coût élevé, non seulement pour les personnes handicapées mais aussi pour le reste de la société. Cette année, la Journée internationale des personnes handicapées vient nous rappeler que le développement, pour être durable, doit être équitable, accessible à tous et favoriser l’intégration. Il importe donc d’associer les personnes handicapées à toutes les étapes des processus de développement, de la conception au suivi et à l’évaluation.

La lutte contre les attitudes négatives, l’insuffisance des services, les difficultés d’accès et autres barrières sociales, économiques et culturelles profitera à la société tout entière.
À l’occasion de cette journée, j’invite les gouvernements, la société civile et tout un chacun, partout dans le monde, à œuvrer en faveur et aux côtés des personnes handicapées, dans la perspective d’un développement qui n’exclue personne et qui soit viable et équitable à l’échelle du monde.