Développement et droits de l'homme pour tous

Message du Secrétaire général pour la Journée internationale des personnes handicapées 2010

Le 3 décembre 2010

           Cette année, la Journée internationale des personnes handicapées a pour thème : « Tenir les promesses : prise en compte de la problématique du handicap dans le cadre des objectifs du Millénaire pour le développement ».
Lors du Sommet sur les objectifs du Millénaire pour le développement de septembre, les dirigeants politiques du monde entier ont notamment pris l’engagement d’améliorer l’existence des personnes handicapées.

Dans ce groupe très divers peuvent se trouver des personnes de notre entourage – des membres de notre famille, des amis, des voisins. Les incapacités physiques, mentales et sensorielles, très répandues, touchent en effet 10 % de la population mondiale.
Le handicap est aussi étroitement lié à la pauvreté. Dans les pays en développement, les personnes handicapées représentent approximativement 20 % des pauvres. Partout dans le monde, elles sont très touchées par le chômage et ont du mal à obtenir une instruction suffisante et les soins de santé dont elles ont besoin. Nombre de pays ne prennent aucune disposition en leur faveur, si bien qu’elles se retrouvent isolées et coupées de leur propre groupe social.

Malgré ces difficultés, les personnes handicapées font preuve d’un grand courage et d’une extraordinaire ténacité. Mais tout en admirant les exploits extraordinaires de certains, nous ne devons pas perdre de vue les difficultés de ceux qui vivent dans la misère et n’ont pas les mêmes droits, privilèges et possibilités que leurs semblables.

Les gouvernements doivent prendre davantage de mesures pour aider les personnes handicapées. Ils doivent appliquer la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées et prendre en compte les besoins de ces personnes dans les programmes nationaux adoptés en vue de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement. Dans le Plan d’action adopté au Sommet sur les objectifs du Millénaire, les dirigeants politiques ont reconnu que les efforts actuels étaient insuffisants.

En cette Journée internationale, prenons acte du fait que la bataille contre la pauvreté, la maladie et la discrimination ne saurait être gagnée en l’absence de lois, de politiques et de programmes visant à autonomiser les personnes handicapées. Engageons-nous à garder en vie, pour la communauté des personnes handicapées, l’espoir né des objectifs du Millénaire pour le développement. Et durant les cinq années qui nous restent pour atteindre ces objectifs, faisons des personnes handicapées non seulement les bénéficiaires de notre action, mais aussi des agents du changement à part entière.