La question de Palestine

Bureau du Coordonnateur spécial des Nations Unies dans les territoires occupés

Le Bureau du Coordonnateur spécial des Nations Unies dans les territoires occupés a été établi en juin 1994 (résolution A/RES/48/213), suite à la signature de la Déclaration de principes sur des arrangements intérimaires d'autonomie (accords d’Oslo). Les objectifs étaient :

  • intensifier la présence et l’engagement du système des Nations Unies, durant le processus de transition ;
  • renforcer la coopération entre les agences onusiennes afin de répondre aux besoins du peuple palestinien et de mobiliser une assistance financière, technique et économique.

En 1999, le mandat du Bureau a été reconfiguré pour devenir le Bureau du Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient et Représentant personnel du Secrétaire général auprès de l'Organisation de libération de la Palestine et de l'Autorité palestinienne. Le coordinateur spécial était chargé de « prendre les dispositions voulues pour renforcer l'aide au développement que les organismes des Nations Unies offrent à l'appui du processus de paix. » De plus, il représente le Secrétaire général « dans les entretiens avec les parties et avec la communauté internationale pour toutes les questions liées à l'appui des Nations Unies au processus de paix. » (Lettre du Secrétaire général au Président du Conseil de sécurité, S/1999/983)

Le mandat du bureau est de porter assistance au peuple palestinien pour toutes les questions relatives à la situation humanitaire. Le bureau est structuré pour répondre aux demandes des parties de façon rapide, efficace et coordonnée. Il soutient par ailleurs les négociations et la mise en œuvre d’accords politiques. Il sert de point focal au sein du système des Nations unies, vis-à-vis des parties au processus de paix, des acteurs régionaux et internationaux et des institutions internationales et multilatérales.

Le Bureau du Coordonnateur spécial des Nations Unies est un bureau extérieur placé sous les auspices du Département des affaires politiques.

En décembre 2007, M. Robert H. Serry, des Pays-Bas, a été nommé Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient et Représentant personnel du Secrétaire général auprès de l’Organisation de libération de la Palestine et de l’Autorité palestinienne par le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon.