La question de Palestine

L’Assemblée générale

L’Assemblée générale est le principal organe délibératif des Nations Unies, composé de représentants de tous les États membres. La question de Palestine fut portée devant l’Assemblée générale pour la première fois en 1947. Par sa résolution 181 (II), l’Assemblée décida de partager la Palestine en deux États, l’un arabe, l’autre juif, et de placer Jérusalem sous un régime spécial international. Après l’échec de la proposition d’un État arabe, la question fut discutée principalement sous l’angle du problème des réfugiés, ou dans le contexte de la paix et de la sécurité régionales. La résolution 194 (III) établit la Commission de conciliation pour la Palestine et réaffirma le droit des réfugiés palestiniens au retour et à la restitution. L’UNRWA* (Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine) fut créé par l’Assemblée en 1947.

En 1974, la question de la Palestine fut réintroduite à l’ordre du jour de l’Assemblée. La résolution 3236 (XXIX) réaffirma les droits inaliénables du peuple palestinien à l’autodétermination, à l’indépendance et à la souveraineté nationale, et le droit des Palestiniens de retourner dans leurs foyers et vers leurs biens. En 1975, l’Assemblée établit le Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien. Au fil des années, la question de la Palestine et les sujets connexes ont fait l’objet de nombreuses résolutions et décisions, adoptées par l’Assemblée générale au cours au cours de sessions régulières, spéciales et sessions d’urgence.