UN logo  Bureau chargé du Programme Iraq
« pétrole contre nourriture »

Anglais    arabic


box Page d'accueil

Au sujet du Programme

Renseignements destinés aux entreprises et aux missions permanentes

Point hebdomadaire

Centre de nouvelles ONU


  

Programme « pétrole contre nourriture »
En bref - Électricité

Le programme « pétrole contre nourriture » a été établi en avril 1995 à titre de mesure temporaire pour pallier les conséquences involontaires qu'avaient pour la population civile iraquienne les sanctions imposées par l'Organisation des Nations Unies. Les premières exportations de pétrole qui devaient servir à payer des fournitures humanitaires ont eu lieu dans le cadre du programme en décembre 1996 et les premières livraisons de vivres sont arrivées en mars 1997. Le programme « pétrole contre nourriture » couvre aujourd'hui 24 secteurs dans lesquels des besoins existent. Il a empêché les services publics et l'infrastructure de se dégrader encore davantage et a fait une grande différence dans la situation humanitaire du pays tout entier.

Environ 75 % de la capacité installée iraquienne de production d'électricité a été partiellement endommagée ou détruite pendant la guerre du Golfe.

 

Dans 15 gouvernorats du centre et du sud, la puissance disponible a augmenté de 900 mégawatts entre 2001 et 2002. Le nombre et la durée des coupures d'électricité a diminué et, pendant la période de pointe de l'été 2002, aucune coupure d'électricité n'était prévue à Bagdad.

 

Dans les trois gouvernorats du nord, le Programme de développement des Nations Unies (PNUD) réalise un programme de remise en état du réseau électrique comportant quatre composantes principales : la production, le transport, la transformation et la distribution d'électricité. Pour la première fois depuis 15 ans, des postes de transformation sont en construction dans le nord de l'Iraq.

 

Les gouvernorats du nord d'Erbil et de Soulaymaniyah sont fortement tributaires de l'électricité et ont été gravement affectés par la sécheresse de trois ans (1999-2001) qui a fortement réduit l'approvisionnement. Pour compenser la baisse de production, l'ONU a fourni plus de 2 000 générateurs, de petite ou moyenne capacité, pour fournir de l'électricité dans les cas d'urgence aux équipements humanitaires essentiels, tels que les stations de pompage et les hôpitaux. Le PNUD a installé trois générateurs diesel de 29 MW, soit un dans chacun des gouvernorats du nord, afin de compenser la baisse de capacité des barrages de Dohah et de Durbandikhan. Les gouvernorats de Soulaymaniyah et d'Erbil disposent maintenant de suffisamment d'électricité, produite par le réseau, pour répondre à leurs besoins humanitaires minimums.

  
Programme humanitaire
Nourriture
Transport et manutention des vivres
Agriculture
Nutrition
Santé
Éducation
Eau et assainissement
Personnes à déplacer et remise en état des camps
Logements
Action antimines
Télécommunications
Électricité
 Cliquer ici pour agrandir l'image