UN logo  Bureau chargé du Programme Iraq
« pétrole contre nourriture »

Anglais   arabic


box Page d'accueil

Au sujet du Programme

Renseignements destinés aux entreprises et aux missions permanentes


Point hebdomadaire

Centre de nouvelles ONU


  

Programme « pétrole contre nourriture »
En bref - Éducation

Le programme « pétrole contre nourriture » a été créé en avril 1995 à titre de mesure temporaire pour pallier les conséquences involontaires qu'avaient pour la population civile iraquienne les sanctions imposées par l'Organisation des Nations Unies. Les premières exportations de pétrole qui devaient servir à payer des fournitures humanitaires ont eu lieu dans le cadre du programme en décembre 1996 et les premières livraisons de vivres ont été faites en mars 1997. Le programme « pétrole contre nourriture » couvre aujourd'hui 24 secteurs dans lesquels des besoins existent. Il a empêché les services publics et l'infrastructure de se dégrader encore davantage et a fait une grande différence dans la situation humanitaire du pays tout entier.

Partout en Iraq, les étudiants pâtissent du mauvais état d'établissements scolaires qui sont surpeuplés et dépourvus des matériels pédagogiques nécessaires. Les enseignants sont mal rémunérés et pour répondre aux besoins des élèves, les écoles ont couramment recours au système des classes alternées.

Dans les gouvernorats du centre et du sud, 1,2 million de pupitres ont été distribués, ce qui a couvert les besoins de 60 % des élèves de l'enseignement primaire et secondaire. En 1996, c'est assis par terre que ces derniers auraient assisté à leurs cours.

Dans le centre et dans le sud, de nouveaux campus universitaires sont en cours de construction à Diyala et à Koufa, et de nouvelles universités ouvrent leurs portes à Kerbala et à Thi-Qar. Les approvisionnements en produits essentiels ont contribué au développement de la production locale d'ouvrages scolaires.

Dans les trois gouvernorats du nord, le programme « pétrole contre nourriture » a favorisé une hausse des taux de fréquentation scolaire entre 1996 et 2002, respectivement de 32 % dans l'enseignement primaire et de 74 % dans l'enseignement secondaire. Les établissements d'enseignement étant plus nombreux, le roulement des classes n'est plus triple mais double dans la plupart des cas.

À Soulaymaniyah, le campus universitaire occupe désormais de nouveaux locaux à Qilyasan et Bakrajo, ce qui bénéficiera à plus de 22 000 étudiants et membres du personnel.

L'amélioration de l'équipement des divers établissements d'enseignement dans le nord du pays s'est traduite entre 1996 et 2002 par une hausse des taux de fréquentation scolaire, de 32 % dans l'enseignement primaire et de 74 % dans l'enseignement secondaire, tandis que la qualité de l'enseignement progressait elle aussi grâce à la formation pédagogique.

  
Programme humanitaire
Nourriture
Transport et manutention des vivre
Agriculture
Nutrition
Santé
 Éducation
Eau et assainissement
Personnes à déplacer et remise en état des camps
Logements
Action antimines
Télécommunications
Électricité
 Cliquer ici pour agrandir l'image