UN logo  Bureau chargé du Programme Iraq
« Pétrole contre nourriture »

Anglais    arabic


box Page d'accueil

Au sujet du Programme

Renseignements destinés aux entreprises et aux missions permanentes

Point hebdomadaire
   

Autres nouvelles sur le programme

 

Près de 4,5 milliards de dollars de marchandises et de fournitures

déclarées prioritaires 

À quelque 13 semaines de la clôture du Programme Iraq de l'Organisation des Nations Unies, près de la moitié des marchandises et fournitures en attente au titre du programme « pétrole contre nourriture » ont été déclarées prioritaires au sens de la résolution 1483 (2003) du Conseil de sécurité en date du 22 mai 2003, aux fins de leur acheminement.

À l'issue de consultations entre l'Autorité provisoire de la coalition, les experts iraquiens et l'Organisation des Nations Unies, 2 422 contrats, représentant plus de 4 milliards 450 millions de dollars, ont été déclarés prioritaires. Les institutions et programmes des Nations Unies ont engagé des négociations avec les fournisseurs en vue d'accélérer la livraison des marchandises là où l'urgence est la plus grande. Les contrats, qui ont été conclus avec des fournisseurs de dizaines de pays, seront financés par les produits de la vente de pétrole iraquien réalisée avant le début des hostilités, en mars dernier, dans le cadre du programme « pétrole contre nourriture ». À l'époque, le programme « pétrole contre nourriture » avait environ 5 000 contrats représentant quelque 10 milliards de dollars, portant sur des denrées alimentaires et autres produits, approuvés et financés, attendant d'être livrés.

Parmi les articles déclarés prioritaires  en vertu de la résolution 1483 (2003), les produits alimentaires totalisent 606,7 millions de dollars. Il s'agit de denrées - telles que le blé, le lait en poudre, ou l'huile de cuisine - incluses dans les rations mensuelles qui constituent la nourriture de la plupart des familles. Les autres secteurs bénéficiant de contrats prioritaires jusqu'ici sont les suivants : pièces de rechange et matériel destinés à l'industrie pétrolière (1 milliard de dollars); électricité (844,5 millions de dollars); agriculture (530,4 millions de dollars); alimentation en eau et assainissement (481,4 millions de dollars); médecine et santé (271,2 millions de dollars); transports et télécommunications (212,1 millions de dollars).

Poulets et oeufs 

Le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 661 (1990) a approuvé cette semaine un projet d'achat d'aliments pour volailles et d'oeufs à couver, d'un coût de 31 millions de dollars, pour stimuler la production locale de volailles pendant le second semestre 2003. Le programme « pétrole contre nourriture » avait permis de tripler le volume de l'élevage local de volailles, qui est passé de 1 112 à 3 368 exploitations commerciales, augmentant la production de viande blanche de 19 300 tonnes en 1998 à 110 200 tonnes en 2002. Pendant la même période, la production d'oeufs s'était accrue de 473 à 902 millions d'unités. Soixante-dix pour cent des exploitations se trouvaient dans les gouvernorats du centre du pays, mais la guerre a stoppé la production.

Ce projet vise à amener la production de poulets de chair à 55 % de son niveau d'avant la guerre et celle d'oeufs à 28 % de son niveau d'avant la guerre. Il sera administré par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), avec la participation active des institutions et autorités locales iraquiennes. Il sera financé au moyen du compte-séquestre du programme « pétrole contre nourriture ».

Transports et télécommunications 

Au cours de la semaine écoulée, 27 contrats de plus, représentant environ 20 millions de dollars, ont été déclarés prioritaires dans le secteur des télécommunications. Ils portent notamment sur des équipements hertziens, des câbles, des excavateurs et des camions-ateliers. Sur la liste des contrats prioritaires figurent également 50 contrats du secteur des transports, d'une valeur de 146 millions de dollars. Ils concernent du matériel ferroviaire, divers types de wagons et de pièces de rechange, des locomotives diesel et des pièces de rechange, ainsi que de nombreux véhicules (autocars, camions-citernes et remorqueurs) et les pièces de rechange correspondantes.(Affiché le 22 aout 2003)

 

Trois milliards de dollars transférés au Fonds de développement pour l'Iraq

Le Contrôleur de l'ONU a transféré 3 milliards de dollars des États-Unis au Fonds de développement pour l'Iraq. Des virements de 1 milliard de dollars chacun ont été effectués le 28 mai, le 31 octobre et le 18 novembre par prélèvement sur le compte séquestre pour l'Iraq de l'ONU, conformément à la demande formulée par le Conseil de sécurité au paragraphe 17 de sa résolution 1483 (2003) du 22 mai 2003.

 

 

Visite en Iraq du Directeur exécutif du Programme Iraq 

Le Directeur exécutif du Programme Iraq, M. Benon V. Sevan, est en Iraq depuis le 13 août pour s'entretenir avec les organismes des Nations Unies, les ministères iraquiens et l'Autorité provisoire de la Coalition, et discuter des modalités de fermeture du programme pétrole contre nourriture et de passation des responsabilités en la matière d'ici le 21 novembre. À cette date, tous les actifs immobilisés ou autres et la responsabilité de l'administration des activités restantes du programme seront transmis à l'Autorité provisoire de la Coalition et tous les fonds inutilisés seront transférés au Fonds de développement pour l'Iraq.

 

Certification des marchandises à l'arrivée 

Dans une lettre datée du 9 août 2003, adressée à l'Autorité provisoire de la Coalition, M. Sevan a confirmé les nouvelles dispositions concernant l'inspection et la certification des marchandises inscrites sur la liste de priorités en vertu de la résolution 1483 (2003). Sous réserve de l'évaluation de la situation en matière de sécurité et des autorisations correspondantes, les inspecteurs indépendants des Nations Unies (Cotecna) seront déployés dans les bases opérationnelles de Zakho, Oum Qasr, Bassorah, Bagdad et Kirkouk. Les inspecteurs de la Cotecna se déplaceront également selon les besoins pour inspecter les marchandises et en certifier l'arrivée dans une cinquantaine d'autres lieux de livraison convenus à l'intérieur du pays. Le 21 novembre, la responsabilité de la certification des marchandises sera transmise à l'Autorité provisoire de la Coalition.(18 aout 2003)

 

Pour de plus amples renseignements

 

Un milliard de dollars virés au Fonds de développement pour l'Iraq 

Le Contrôleur a viré un milliard de dollars au Fonds de développement pour l'Iraq. Cette opération a été effectuée le 28 mai à partir du compte séquestre de l'ONU, en réponse à la demande formulée par le Conseil de sécurité au paragraphe 17 de sa résolution 1483 (2003) en date du 22 mai 2003.

 

Le Conseil de sécurité proroge les dispositions de la résolution en vue d'expédier des articles prioritaires en Iraq

Les dispositions permettant au Secrétaire général d'accélérer l'acheminement des articles prioritaires qui se trouvent dans la filière du programme « pétrole contre nourriture » demeureront en vigueur jusqu'au 3 juin.

La prorogation au titre de la résolution 1476 (2003) décidée par le Conseil de sécurité aujourd'hui (24 avril) accorde au Bureau du Programme Iraq et aux organismes des Nations Unies un délai précieux pour identifier et expédier des biens et fournitures supplémentaires.

Dans une déclaration faite au Conseil de sécurité le 22 avril, le Directeur exécutif du Programme, M. Benon Sevan, a indiqué que la prorogation de 45 jours s'achevant le 12 mai prévue au titre de la résolution 1472 (2003) n'aurait pas permis d'expédier des denrées alimentaires supplémentaires d'une valeur de 139 millions de dollars ainsi que d'autres produits importants. Au 22 avril, le Programme avait déjà identifié des articles prioritaires d'une valeur de 454,6 millions de dollars qui pouvaient être expédiés avant l'expiration du délai fixé par le Conseil. Les 15 membres du Conseil ont voté à l'unanimité pour proroger les dispositions de la résolution jusqu'au 3 juin.

La date jusqu'à laquelle les dispositions de la résolution sont prorogées coïncide avec la fin du mandat de la phase XIII en cours du programme « pétrole contre nourriture ».

 

 

Contrats prioritaires de produits alimentaires :plus d'un milliard

de dollars par semaine 

Des contrats de produits alimentaires d'une valeur supérieure à un milliard de dollars ont été placés sur la liste de priorités pendant la semaine écoulée en vue de leur livraison à l'Iraq à l'issue de consultations entre l'Autorité provisoire de la Coalition, les experts iraquiens et l'Organisation des Nations Unies. Le Programme alimentaire mondial (PAM) travaillera directement avec des entrepreneurs pour accélérer l'expédition de la plupart des produits prioritaires qui vont du riz au sucre en passant par le lait en poudre et le beurre clarifié (439,4 millions de dollars). Le PAM gérera également les articles de prise en charge des produits alimentaires, notamment les machines et les pièces de rechange et les fournitures de fumigation (292,4 millions de dollars). Le financement de ces articles est déjà assuré dans le cadre du programme pétrole contre nourriture. Une autre série de 136 contrats de produits alimentaires d'une valeur de 212 millions de dollars et de 17 contrats de prise en charge de produits alimentaires (13 millions de dollars), qui avaient été approuvés mais pas financés, seront réglés par prélèvement sur le compte-séquestre du programme.

Toujours pendant la semaine écoulée, une trentaine de contrats « orphelins » concernant des produits alimentaires et le matériel connexe (134 millions de dollars) en transit en Iraq ont été inscrits sur la liste de priorités en vue de leur adoption par le Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets (UNOPS).

Quarante-deux contrats d'une valeur de quelque 23,7 millions de dollars de matériel agricole ont également été placés sur la liste de priorités. Les articles en question vont de camions monte-charge au matériel d'irrigation en passant par des pièces de rechange pour tracteur.(Affiché le 18 aout 2003).

 

La valeur totale des articles retenus à titre prioritaire et destinés à l'Iraq s'élève à 2,5 milliards de dollars 

Au cours des réunions hebdomadaires qu'ils ont tenues après l'adoption de la résolution 1483 (2003) du Conseil de sécurité, en date du 22 mai 2003, les experts de l'ONU, les experts iraquiens et les conseillers de l'Autorité provisoire de la Coalition (APC) ont établi jusqu'ici une liste de 1 612 contrats prioritaires, d'une valeur de presque 2,5 milliards de dollars, portant sur des articles destinés à être livrés rapidement. Se fondant sur des évaluations préliminaires des besoins de l'Iraq, toutes les parties ont jugé que ces articles avaient une « utilité relative ».

Les organismes et programmes concernés des Nations Unies travaillent directement avec les fournisseurs concernés afin d'amender les contrats et d'accélérer l'envoi des chargements.

Au cours de la semaine qui s'est écoulée, ont été ajoutés à la liste 116 contrats, d'une valeur de presque 358 millions de dollars, se rapportant au secteur de l'agriculture, ainsi que 10 contrats, d'une valeur de 23,6 millions de dollars, concernant le secteur de l'éducation. (Affiché le 29 juillet 2003).

 

Des fournitures d'une valeur de 1,9 milliard de dollars ont été retenues à titre prioritaire

 

Des contrats d'une valeur de plusieurs millions de dollars portant sur du matériel lourd et des pièces de rechange destinés aux secteurs iraquiens du pétrole et de l'électricité ont été retenus à titre prioritaire, aux fins de livraison immédiate, à la suite de consultations qui ont eu lieu ce mois-ci entre l'Autorité provisoire de la Coalition (APC), des représentants iraquiens et les organismes des Nations Unies.

Ces contrats, qui se trouvent dans la filière humanitaire du programme « pétrole contre nourriture » et qui sont entièrement financés grâce aux ventes de pétrole effectuées avant la guerre, concernent des articles qui sont absolument nécessaires pour la remise en état de l'infrastructure en Iraq. Au cours de leurs réunions hebdomadaires, les experts de l'ONU, les experts iraquiens et les conseillers de l'APC ont établi jusqu'ici une liste de 1 419 contrats portant sur des articles d'une valeur totale de 1 milliard 950 millions de dollars répartis entre les secteurs suivants : pétrole (1 milliard 38 millions de dollars); électricité (794 millions de dollars); eau et assainissement (54 millions de dollars); jeunesse et sports (19,4 millions de dollars); travail et affaires sociales (11 millions de dollars). Les contrats choisis à titre prioritaire seront affichés, par secteurs et pays d'origine, sur le site Web du Bureau chargé du Programme Iraq.

L'adoption de la résolution 1483 (2003) par le Conseil de sécurité le 22 mai 2003 a permis d'établir d'étroites relations de travail entre les parties, l'objectif étant d'expédier en Iraq des articles d'une valeur totale de quelque 10 milliards de dollars dont le pays a besoin d'urgence et qui font l'objet de contrats entièrement financés se trouvant actuellement dans la filière du programme. L'acheminement de ces articles vers l'Iraq, interrompu par la guerre le 20 mars 2003, n'a repris que partiellement avec l'adoption de la résolution 1472 (2003) du 28 mars 2003, dans laquelle le Conseil autorise le Secrétaire général à classer par ordre de priorité les seules fournitures humanitaires à envoyer d'urgence. La résolution 1483 (2003) a élargi la liste des articles livrables, qui comprenait jusque-là les denrées alimentaires, les médicaments et les fournitures relatives à la santé, à l'eau et à l'assainissement, afin d'y inclure les biens et les fournitures considérés par toutes les parties comme ayant une « utilité relative » au regard des évaluations, effectuées après la guerre, des articles qui étaient nécessaires immédiatement et à plus long terme dans le cadre des efforts de reconstruction.

La longueur de la liste de ce mois-ci, d'autres articles et d'autres secteurs devant y être ajoutés, témoigne de l'importance accordée aux besoins immédiats des secteurs de l'électricité et du pétrole. Les listes des contrats spécifiques à chaque secteur représentent plus de 70 % du nombre total de contrats approuvés et financés figurant dans la filière du programme « pétrole contre nourriture » pour ces secteurs. (Affiché le 17 juillet 2003).

 

Secteurs de l'alimentation et de électricité Livraisons

prioritaires Liste pour l'Iraq

  

La valeur totale des articles prioritaires qui peuvent être expédiés en Iraq au titre des opérations du programme « pétrole contre nourriture » pour répondre aux besoins humanitaires a atteint 1,2 milliard de dollars. La plupart de ces articles se répartissent entre les secteurs de l'alimentation (551 millions de dollars), de l'électricité (293 millions de dollars), de l'agriculture (184 millions de dollars) et de la santé (126 millions de dollars).

Le Bureau chargé du Programme Iraq et les organismes et programmes des Nations Unies qui participent activement au suivi du programme « pétrole contre nourriture » oeuvreront en coordination avec l'Autorité représentant les puissances occupantes pour décider des contrats à exécuter en priorité au cours des six prochains mois, comme cela est prévu dans la résolution 1483 (2003) du Conseil de sécurité, en date du 22 mai 2003. (Affiché le 4 juin 2003).

 

La valeur des articles prioritairespouvant être expédiés en Iraq

s'approche de 1 milliard de dollars 

La valeur totale des articles prioritaires qui se trouvent actuellement dans la filière humanitaire du programme « pétrole contre nourriture » et qui peuvent être expédiés en Iraq d'ici au 3 juin s'élève à 949 millions de dollars. La plupart de ces fournitures concerne les secteurs suivants : nourriture (463 millions de dollars), électricité (239 millions de dollars), agriculture (119 millions de dollars) et santé (88 millions de dollars).

Les organismes et programmes des Nations Unies participant activement à l'examen des articles qui se trouvent dans la filière du programme « pétrole contre nourriture », à savoir la FAO, le PNUD, l'UNICEF, l'OMS et le PAM, examinent actuellement d'autres contrats, d'une valeur de quelque 330 millions de dollars, portant sur des articles pouvant être expédiés en Iraq.(affiche le 20 mai, 2003)

 

Les ventes de pétrole iraquien financent l'action humanitaire 

Le programme « pétrole contre nourriture » a été établi par le Conseil de sécurité le 14 avril 1995. Depuis décembre 1996, 3,4 milliards de barils de pétrole iraquien évalués à près de 64 milliards de dollars ont été exportés au titre de ce programme, dont 72 % du montant total ont été affectés à des besoins humanitaires dans l'ensemble du pays depuis décembre 2000. Les 28 % restants se répartissent comme suit : réparations après la guerre du Golfe par voie d'un fonds d'indemnisation (25 % depuis décembre 2000); dépenses administratives et opérationnelles de l'ONU pour le programme (2,2 %) et coûts du programme d'inspection des armements (0,8 %).

Des fournitures et du matériel humanitaires, d'une valeur de près de 28 milliards de dollars, ont été livrés à l'Iraq au titre du programme « pétrole contre nourriture », dont l'équivalent de 1,6 milliard de dollars en pièces de rechange et matériel destinés à l'industrie pétrolière. D'autres fournitures d'une valeur de 10 milliards de dollars sont en cours de production et d'acheminement. Le Programme a des fonds inutilisés d'une valeur d'environ 3,2 milliards de dollars et des contrats approuvés pour une valeur de 6,0 milliards de dollars qui ne sont pas encore financés.(18 mai 2003)

 

Des médicaments, des vivres et du matériel lourd figurent parmi les articles prioritaires en route vers l'Iraq 

La valeur des articles prioritaires pouvant être expédiés en Iraq par la filière humanitaire « pétrole contre nourriture » avant le 3 juin a atteint 778 millions de dollars. L'essentiel de ces fournitures concerne les secteurs de l'alimentation (356 millions de dollars), de l'électricité (179 millions de dollars), de l'agriculture (119 millions de dollars) et de la santé (81 millions de dollars). Plus de la moitié (55 %) de ces produits et fournitures sont déjà en route vers l'Iraq.

Les organismes et programmes des Nations Unies activement impliqués dans l'examen de la filière « pétrole contre nourriture » - FAO, PNUD, UNICEF, OMS, PAM - examinent actuellement la possibilité d'approuver des contrats supplémentaires d'une valeur de 350 millions de dollars portant sur des produits prêts à être expédiés. La plupart de ces contrats concernent les secteurs agricole, sanitaire et alimentaire.

On trouve parmi les articles prioritaires une grue flottante pour l'enlèvement d'épaves qui obstruent actuellement certains postes à quai dans le port d'Oum Qasr, ainsi que des dragues portuaires pour accroître le tirant d'eau des navires transportant des fournitures humanitaires. La grue devrait parvenir à Doubaï cette semaine et l'enlèvement des épaves devrait débuter le 25 mai. Blé, riz, orge, sucre, ghee végétal, lait en poudre, médicaments, vaccins, ambulances avec pièces de rechange, pompes d'irrigation, pièces de rechange pour tracteurs, turbines à gaz, générateurs et lignes de transport figurent parmi les autres articles actuellement en route vers l'Iraq.

(affiché le 8 mai 2003).

 

Des articles prioritaires pour l'Iraq de l'après-guerre atteignent des ports de transit dans des pays voisins

Des articles prioritaires d'ordre humanitaire en attente de livraison au titre du programme « pétrole contre nourriture » continuent d'arriver à des ports de transit dans des pays voisins de l'Iraq. La semaine passée, des organismes des Nations Unies ont indiqué que diverses marchandises, allant de citernes à eau à des fournitures scolaires en passant par des vitamines, ont été livrées à des points de transbordement en Turquie, au Koweït, en Jordanie et dans les Émirats arabes unis. Des convois de camions transportent les marchandises à travers les frontières iraquiennes une fois effectuées les opérations d'inspection et d'authentification (affiché le 6 mai 2003).

 

La valeur des articles pouvant être expédiés en Iraq atteint 549 millions de dollars 

La valeur des produits et fournitures prioritaires pouvant être expédiés en Iraq dans le cadre du programme « pétrole contre nourriture » avant la nouvelle date limite fixée au 3 juin par la résolution 1476 (2003) du Conseil de sécurité s'élève cette semaine à 548,6 millions de dollars. L'augmentation enregistrée par rapport au total de 455 millions de dollars atteint la semaine dernière est une conséquence directe du délai supplémentaire accordé aux fournisseurs en vertu de la nouvelle résolution.

Expéditions de vivres. Cette semaine, 20 000 tonnes de riz en sac et 12 500 tonnes de sucre en sac ont été expédiées vers le port jordanien d'Aqaba au titre du programme « pétrole contre nourriture ». Cinquante mille tonnes de blé sont arrivées au Koweït la semaine dernière. De plus, 2 479 tonnes de biscuits à haute valeur énergétique et 2 008 tonnes de sucre ont été envoyées cette semaine dans le nord de l'Iraq (affiché le 2 mai 2003).

 

La valeur des articles prioritaires prêts à être expédiés atteint 455 millions
de dollars

La valeur des produits et fournitures prioritaires pouvant être expédiés en Iraq par la filière « pétrole contre nourriture » d'ici au 12 mai, date limite fixée par la résolution 1472 (2003) du Conseil de sécurité, a atteint cette semaine 454,6 millions de dollars. L'essentiel de ces fournitures, faisant l'objet de 160 contrats, concerne le secteur alimentaire (236,4 millions de dollars), le secteur de l'électricité (119,3 millions de dollars) et le secteur sanitaire (53,1 millions de dollars), et est déjà en route vers l'Iraq. La résolution 1472 (2003) du 28 mars 2003 fixe un délai de 45 jours pour l'expédition des articles jugés prioritaires tels que vivres, médicaments, fournitures sanitaires et produits d'approvisionnement en eau ou d'assainissement.

Le Bureau chargé du Programme Iraq et des organismes et programmes* des Nations Unies continuent de déterminer les articles prioritaires dans la filière qui sont les plus aisément accessibles et de négocier avec les fournisseurs en vue d'accélérer l'expédition des fournitures dans le cadre des contrats déjà approuvés(Affiché le 22 avril 2003).

 

* Les organismes et programmes du système des Nations Unies impliqués dans l'examen de la filière « pétrole contre nourriture » sont les suivants : FAO, PNUD, HCR, UNICEF, OMS et PAM.

 

L'examen de la filière humanitaire confirme que des produits prioritaires
d'une valeur totale de 395 millions de dollars peuvent être expédiés
d'ici au 12 mai

L'examen des contrats portant sur des articles prioritaires qui se trouvent dans la filière du programme « pétrole contre nourriture » a déjà permis de déterminer que des marchandises d'une valeur totale de 395 millions de dollars peuvent être expédiées avant l'expiration du délai de 45 jours fixé le mois dernier par le Conseil de sécurité.

La plupart des articles dont la disponibilité a été vérifiée auprès de 137 fournisseurs concernent les secteurs alimentaire (181,7 millions de dollars), agricole (103,8 millions de dollars) et sanitaire (46,1 millions de dollars). Le plus souvent, ils se trouvaient déjà en transit au début de la guerre et seront acheminés vers des sites stratégiques en Turquie, en Syrie, en Jordanie, au Koweït et en Iran en attendant d'être réexpédiés vers l'Iraq.

* Les organismes et institutions du système des Nations Unies qui participent activement à l'examen de la filière du programme « pétrole contre nourriture » sont les suivants : FAO, PNUD, HCR, UNICEF, OMS et PAM.

Le Bureau chargé du Programme Iraq et six organismes et institutions du système des Nations Unies* continuent leur course contre la montre pour identifier les articles prioritaires définis par le Conseil de sécurité - vivres, médicaments, fournitures sanitaires, produits et matériels d'approvisionnement en eau et d'assainissement - qui pourraient être retirés de la filière pour être expédiés d'ici au 12 mai, comme l'exige la résolution 1472 (2003) du 28 mars 2003(Affiché le 15 avril 2003).

 

Matériel de dragage approuvé pour les ports iraquiens

Le Comité des sanctions du Conseil de sécurité a donné au Programme Iraq son accord pour un contrat d'un montant de 19,7 millions de dollars portant sur l'achat de matériel de dragage devant servir à creuser les voies navigables menant à Oum Qasr et à d'autres ports iraquiens. Le matériel comprend deux dragueurs et des pièces détachées pour six dragueurs en réparation. Ils serviront à désensabler les voies d'accès et les principaux postes d'amarrage des ports d'Oum Qasr, de Bassorah et de Khor El Zubair. L'engorgement important des voies, qui impose déjà des restrictions notables sur la taille des navires pouvant se mettre à quai, pourrait gravement entraver les tentatives faites pour livrer l'aide humanitaire(Affiché le 8 avril 2003).

 

Le Conseil de sécurité entend un  exposé sur l'application de la résolution 1472 (2003) 

Le Directeur exécutif du Bureau chargé du Programme Iraq, M. Benon V. Sevan, a, ce jour, informé les membres du Conseil de sécurité de l'application de la résolution 1472 (2003). Il a présenté brièvement les mesures prises depuis l'adoption de la résolution le 28 mars afin de recenser les articles prioritaires se trouvant dans la filière « pétrole contre nourriture », pour communiquer avec les missions permanentes auprès de l'Organisation des Nations Unies et les fournisseurs et pour organiser l'expédition de certaines marchandises et fournitures par plusieurs ports situés en Turquie, en Syrie, en Jordanie, au Koweït et en Iran avant le 12 mai (voir article ci-dessous).

Le Conseil de sécurité a désigné comme marchandises prioritaires pour l'expédition vers l'Iraq les denrées alimentaires, les médicaments, les fournitures relatives à la santé publique, à l'eau et à l'assainissement (affiché le 8 avril).

 

Quatre ports retenus pour les expéditions d'urgence

Le programme « pétrole contre nourriture » a recensé cinq nouveaux ports pour la fourniture et le transbordement de denrées alimentaires et autres articles à fournir d'urgence à l'Iraq quand les conditions de sécurité le permettront. Ces ports sont situés en Syrie, en Turquie, en Jordanie, au Koweït et en Iran. Ils offrent tous les avantages de pouvoir assurer la manutention en vrac et l'entreposage des fournitures, et d'être bien reliés à l'Iraq par la route.

Les organismes des Nations Unies continuent à examiner, dans l'intervalle, les contrats se trouvant dans la filière du programme « pétrole contre nourriture », s'agissant des articles qui seront utiles dans la situation d'urgence actuelle et qui peuvent être expédiés de façon accélérée.(affiché le 8 avril)

 

Les fournisseurs sont invités à répondre aux besoins urgents

Les fournisseurs ayant des marchandises en route vers l'Iraq au titre de contrats passés dans le cadre du programme « pétrole contre nourriture » ont été invités à indiquer où se trouvent leurs marchandises en transit sur terre ou en mer. Le 28 mars, le programme a demandé aux fournisseurs de ces marchandises de donner des précisions sur leurs livraisons respectives au Bureau chargé du Programme Iraq par l'intermédiaire de la mission permanente de leur pays auprès de l'Organisations des Nations Unies. Le Bureau chargé du Programme Iraq et les organismes et programmes compétents des Nations Unies ont également dressé la liste des contrats concernant des marchandises jugées prioritaires dans les circonstances actuelles. Elle porte sur des produits alimentaires, des médicaments et des fournitures médicales essentielles, du matériel d'assainissement de l'eau et d'alimentation en électricité, des fournitures agricoles de base et, dans certains cas, du matériel d'appui tel que véhicules et groupes électrogènes diesel. Elle continuera d'être revue compte tenu de l'évolution des besoins et les fournisseurs des marchandises pourront être contactés et être invités à indiquer si les marchandises sont disponibles puis éventuellement à procéder à leur expédition. (Affiché le 30 mars 2003)

 

Les fournisseurs sont priés de réagir face aux besoins urgents 

Les fournisseurs qui ont des articles faisant l'objet d'un contrat en transit à destination de l'Iraq dans le cadre du programme « pétrole contre nourriture » ont été priés de déterminer la localisation de ces fournitures en transit par voies terrestre et maritime. Le 28 mars, le programme a demandé aux fournisseurs de ces articles de transmettre des détails concernant leurs envois respectifs au Bureau chargé du Programme Iraq par l'intermédiaire de la Mission permanente de leur pays auprès de l'Organisation des Nations Unies. Le Bureau chargé du Programme Iraq et les organismes et programmes concernés des Nations Unies ont également élaboré une liste des contrats concernant des articles dont la livraison est considérée comme une priorité immédiate dans les circonstances actuelles. Ces contrats concernent des denrées alimentaires, des médicaments et des fournitures médicales de base, du matériel de purification de l'eau et du matériel électrique, des fournitures de base pour le secteur agricole et, dans certains cas, du matériel d'appui tel que des véhicules et des groupes électrogènes diesel. La liste continuera à être réexaminée pour tenir compte de l'évolution des besoins, et les fournisseurs de ces articles pourront être contactés afin de déterminer la situation relative à ces articles et, à un stade ultérieur, leur livraison éventuelle. (Affiché le 28 mars)

 

Programme 'pétrole contre nourriture' est ajusté pour satisfaire

les besoins d'urgenceLe Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité le 28 mars une résolution (1472, 2003) visant à ajuster le programme « pétrole contre nourriture » et à autoriser le Secrétaire général à faciliter la livraison et la réception des fournitures qui ont fait l'objet d'un contrat conclu par le Gouvernement iraquien pour satisfaire les besoins humanitaires de la population.La résolution a pour objet d'accélérer, en lui accordant la priorité, la livraison des articles et fournitures humanitaires en cours de production et d'acheminement dans le cadre du programme « pétrole contre nourriture » pour les Iraquiens qui se trouvent à l'intérieur et à l'extérieur de leur pays, au cours des 45 prochains jours.Les modifications visant à parvenir à cet objectif comprennent des dispositions autorisant le Secrétaire général à :

- Établir les différents endroits, tant en Iraq que dans d'autres pays, où les produits et le matériel humanitaires fournis au titre du programme pourront être livrés, inspectés et certifiés conformes, et réacheminer les marchandises vers ces endroits, selon qu'il conviendra;- Examiner d'urgence les contrats approuvés conclus par le Gouvernement iraquien, financés ou non, afin de déterminer le degré de priorité pour les envois de médicaments, de fournitures sanitaires, de vivres et d'autres produits;- Se mettre en rapport avec les fournisseurs afin de déterminer exactement où se trouvent les marchandises concernées et, au besoin, faire retarder, accélérer ou rediriger les expéditions;- Négocier et arrêter les aménagements à apporter aux contrats et aux lettres de crédit et négocier de nouveaux contrats portant sur les articles médicaux essentiels. (Affiché le 28 mars) .

Programme humanitaire
Nourriture
Transport et manutention des vivres
Agriculture
Nutrition
Santé
Éducation
Eau et assainissement
Personnes à déplacer et remise en état des camps
Logements
Action antimines
Télécommunications
Électricité