4 mars 2003

Pétrole contre nourriture

 

           Point hebdomadaire   

  

       (22 au 28 février 2003)

 Les exportations de pétrole iraquien se chiffrent à 370 millions de dollars pour la semaine

 Au cours de la semaine du 22 au 28 février, l’Iraq a exporté, au titre du programme « pétrole contre nourriture », 13,2 millions de barils de pétrole au total, contre 11,9 millions au cours de la semaine précédente, soit environ 1,9 million de barils par jour en moyenne et 4,6 % de plus qu’en janvier. Le volume total des exportations pour le mois de février était de 48,5 millions de barils, soit une moyenne de 1 730 000 barils par jour contre 1 660 000 en janvier.

                Huit enlèvements ont été effectués à partir des terminaux autorisés : quatre à partir de la plate-forme pétrolière iraquienne de Mina al-Bakr (8 millions de barils) et quatre à partir du terminal pétrolier turc de Ceyhan, sur la Méditerranée (5,2 millions de barils). Ces deux sites sont les seuls points de sortie autorisés pour les exportations de pétrole iraquien au titre du programme « pétrole contre nourriture ».

 Selon les estimations, les exportations totales pour la semaine (13,2 millions de barils) ont rapporté 345 millions d’euros, soit 370 millions de dollars, aux prix et taux de change courants. Le prix moyen du brut iraquien s’est établi pour la période considérée à environ 26,65 euros, soit 28,70 dollars le baril.

 Cinq nouveaux contrats d’achat ont été approuvés par les responsables du programme pendant la semaine, ce qui porte le total des contrats en cours à 132, pour un volume total de 347 millions de barils de pétrole. Le montant total des recettes perçues depuis le début de la phase XIII (5 décembre 2002 au 3 juin 2003) est estimé, aux prix et taux de change courants à 4 milliards de dollars pour 143,8 millions de barils de pétrole.

 Contrats approuvés

 Sur les 5 876 contrats portant sur des fournitures humanitaires d’une valeur de 11,2 milliards de dollars que le Secrétariat de l’ONU a traités sur la base de la Liste des articles sujets à examen et des nouvelles procédures établies par la résolution 1409 (2002) du Conseil de sécurité, 4 527 contrats, d’une valeur d’environ 6,9 milliards de dollars (soit 61,9 % de la valeur de l’ensemble des contrats traités), ont été approuvés par le Bureau chargé du Programme Iraq après que la Commission de contrôle, de vérification et d’inspection des Nations Unies et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) eurent jugé qu’ils ne comportaient pas d’articles figurant sur la Liste des articles sujets à examen.

 Les contrats approuvés comprennent 1 107 contrats, représentant plus de 2,1 milliards de dollars, qui avaient été mis en attente par le Comité créé par la résolution 661 (1990). La Commission ou l’AIEA les ont réexaminés conformément au paragraphe 18 des procédures définies par la résolution 1409 (2002).

 Liste d’articles sujets à examen

 Sur l’ensemble des contrats, 1 095, d’une valeur d’environ 3,4 milliards de dollars (30,6 % du total), sont classés non conformes à la Liste d’articles sujets à examen. La Commission et l’AIEA demanderont des précisions techniques aux fournisseurs concernés afin de pouvoir statuer définitivement.

 À ce jour, la Commission et l’AIEA ont considéré que 288 contrats, d’une valeur de 1 milliard de dollars, comportaient un ou plusieurs articles figurant sur la Liste. Sur ce nombre, 146 contrats, d’une valeur de 302,7 millions de dollars, ont été examinés par le Comité créé par la résolution 661 (1990), parmi lesquels 30, d’une valeur de 15 millions de dollars, ont été approuvés. Quarante-trois, d’une valeur de 50,9 millions de dollars, ont été rendus caducs du fait que les fournisseurs n’ont pas déposé de recours dans les 30 jours ouvrables suivant le refus d’autorisation. Sur les 288 contrats, 28, représentant 59,3 millions de dollars, ont été rejetés en raison d’un « risque élevé de détournement à des fins militaires ». Quarante, d’une valeur de 172,4 millions de dollars, ont été rejetés par le Comité créé par la résolution 661 (1990) et sont en appel.

Les contrats comportant des articles figurant sur la Liste représentent 9,2 %, en valeur, de l’ensemble des demandes d’autorisation traitées jusqu’à présent par les experts de l’ONU.

 Insuffisance des recettes destinées à l’achat de fournitures humanitaires

Les recettes pétrolières ayant été insuffisantes de la phase VIII (9 juin au 5 décembre 2000) à la phase XII du programme, 2 555 contrats d’achat de fournitures humanitaires approuvés par l’ONU, représentant quelque 4,9 milliards de dollars, ne peuvent être financés. Les secteurs touchés sont la manipulation des produits alimentaires (795 millions de dollars), l’agriculture (770 millions de dollars), le logement (628 millions de dollars), l’électricité (561 millions de dollars), l’alimentation (466 millions de dollars), les télécommunications et les transports (452 millions de dollars), l’eau et l’assainissement (414 millions de dollars), l’éducation (396 millions de dollars) et la santé (374 millions de dollars).

Programme « pétrole contre nourriture »

Le programme « pétrole contre nourriture » a été établi par le Conseil de sécurité le 14 avril 1995. Quelque 3,4 milliards de barils de pétrole iraquien, évalués à environ 64 milliards de dollars, ont été exportés au titre de ce programme depuis décembre 1996. Sur ce total, 72 % des recettes ont été affectées à des besoins humanitaires dans l’ensemble du pays depuis décembre 2000. Les 28 % restants se répartissent comme suit : réparation des dommages causés par la guerre du Golfe, par le biais d’un fonds d’indemnisation (25 % depuis décembre 2000); dépenses administratives et opérationnelles de l’ONU pour le programme (2,2 %); et coût du programme d’inspection des armements (0,8 %).

Depuis décembre 1996, l’achat de fournitures humanitaires d’une valeur de 43 milliards de dollars environ, dont l’équivalent de 3,7 milliards de dollars de pièces de rechange destinées à l’industrie pétrolière, a été approuvé par le Comité créé par la résolution 661 (1990) et le Bureau chargé du Programme Iraq. Sur ce total, des fournitures et du matériel humanitaires d’une valeur de près de 26,7 milliards de dollars ont été livrés à l’Iraq au titre du programme « pétrole contre nourriture », dont l’équivalent de 1,6 milliard de dollars en pièces de rechange et matériel destinés à l’industrie pétrolière. D’autres fournitures d’une valeur de 10,2 milliards de dollars sont en cours de production et d’acheminement.

Page d'accueil

 
   

Haut de page

 

Diffusé à l’attention des médias et l’information du public – Ceci ne constitue pas un document officiel des Nations Unies.

 Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter Ian Steele, adresse électronique : <steelei@un.org>