Défi « Faim Zéro »

Bannière Défi Faim Zéro
Haut de page

Le Défi

Version au format PDF PDF

La faim peut être éliminée de notre vivant

Cela exige des efforts holistiques destinés à garantir que chaque homme, chaque femme et chaque enfant puisse exercer son droit à une alimentation adéquate; que les femmes soient responsabilisées; que la priorité soit accordée à l’agriculture familiale, et que les régimes alimentaires partout soient durables et résilients.

Le Défi Faim Zéro signifie :

L’élimination de la faim exige des investissements dans l’agriculture, le développement rural, le travail décent, la protection sociale et l’égalité des chances. Cela constituera une contribution majeure à la paix et à la stabilité et à la réduction de la pauvreté. Cela contribuera également à une meilleure nutrition pour tous, en particulier pour les femmes depuis le début de la grossesse et les enfants de moins de 2 ans. Le Secrétaire général des Nations Unies accorde la plus grande priorité à l’élimination de la faim. Il se félicite du leadership courageux manifesté par bon nombre de gouvernements, de membres de la société civile, d’entreprises, de syndicats, d’associations de consommateurs et de scientifiques.

Ils réussissent en travaillant de concert. Ils encouragent la participation de toute une gamme d’organisations, de mouvements sociaux et de personnes animés par une vision commune. Ils promeuvent l’adoption de stratégies plus efficaces, l’accroissement des investissements et le renforcement de la coopération pour le développement, conformément aux accords nationaux et internationaux existants. Leurs efforts sont axés sur les résultats et ils rendent compte de leurs efforts - notamment à l’égard des personnes qui souffrent de la faim.

Le Secrétaire général encourage tous les partenaires à intensifier leurs efforts et à faire de la vision de l’élimination de la faim une réalité. Qu’est-ce que cela veut dire?

La faim peut être éliminée de notre vivant. Carte du Défi « Faim Zéro »

Zéro enfant de moins de 2 ans souffrant d’un retard de croissance

Garantir un accès universel à des aliments nutritifs pendant la période propice de 1 000 jours entre le commencement de la grossesse et le deuxième anniversaire de l’enfant, complété par des soins de santé, un accès à l’eau, l’assainissement et l’éducation qui soient sensibles à la nutrition, des interventions axées sur la nutrition, couplées avec des initiatives qui favorisent la responsabilisation des femmes, comme celles qui sont encouragées par le Mouvement pour le renforcement de la nutrition.

100 % d’accès à une alimentation adéquate toute l’année

Donner à toutes les personnes accès à tous les produits alimentaires dont elles ont besoin toute l’année grâce à une agriculture, des systèmes agro-alimentaires et une commercialisation sensibles aux besoins de la nutrition; à un emploi décent et productif, à un socle de protection sociale, à des filets de sécurité et une assistance alimentaire ciblés; à l’augmentation de l’approvisionnement alimentaire par des producteurs locaux; à des politiques commerciales et des marchés ouverts, équitables et efficaces sur le plan local, régional et international, et à la prévention de la volatilité excessive des prix des produits alimentaires.

Tous les systèmes agro-alimentaires sont durables

Garantir que tous les agriculteurs, entreprises, coopératives, gouvernements, syndicats et membres de la société civile établissent des normes en matière de durabilité, qu’ils vérifient leur observation et qu’ils en rendent compte, et récompenser l’adoption universelle de pratiques agricoles viables et résilientes vis-à-vis des changements climatiques; assurer la cohérence intersectorielle des politiques (englobant l’énergie, l’utilisation des terres, l’eau et le climat); assurer une gouvernance rationnelle des terres, des pêches et des forêts.

100 % d’augmentation de la productivité et des revenus des petits exploitants

Réduire la pauvreté rurale et améliorer le bien-être en encourageant le travail décent et en augmentant les revenus des petits exploitants; responsabiliser les femmes, les petits exploitants, les pêcheurs, les agropasteurs, les jeunes, les organisations paysannes, les peuples autochtones et leurs communautés; soutenir la recherche et l’innovation agricoles; améliorer les régimes de propriété foncière et l’accès au patrimoine et aux ressources naturelles; veiller à ce que tous les investissements dans l’agriculture et les filières agro-alimentaires soient responsables et transparents; élaborer des indicateurs pluridimensionnels pour la résilience et le bien-être des personnes.

Zéro perte ou gaspillage de produits alimentaires

Réduire au minimum les pertes de produits alimentaires durant le stockage et le transport ainsi que leur gaspillage par les détaillants et les consommateurs; donner aux consommateurs la possibilité de choisir la qualité de leur alimentation par un étiquetage approprié; inciter les producteurs, les détaillants et les consommateurs de toutes les nations à prendre des engagements; réaliser des progrès grâce à des incitations financières, des engagements collectifs, des technologies appropriées et la modification des comportements.

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU