Ban Ki-moon Ne restez pas silencieux. Lorsque vous êtes témoin de violence à l'égard de femme ou de fille, ne restez pas sans rien faire, agissez."
Ban Ki-moon, Secrétaire général
M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies
Les hommes doivent apprendre les uns des autres que les vrais hommes ne violentent pas ou n'oppriment pas les femmes - et que la place d'une femme n'est pas seulement à la maison ou dans les champs, mais dans les écoles, dans les bureaux et les salles de conseils d'administration.

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies

Salle de presse

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, a lancé la campagne pour l′élimination de la violence contre les femmes le 25 février 2008

Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l′ONU, a lancé le 25 février 2008 une campagne d′intensification de l′action pour l′élimination de la violence contre les femmes et les filles. La campagne durera plusieurs années.

Parmi les femmes du monde, la probabilité est qu′une sur trois au moins sera battue, forcée d′avoir des relations sexuelles ou victime d′autres abus durant sa vie, selon les chiffres de l′ONU, et qu′une sur cinq sera victime d′un viol ou d′une tentative de viol. Le trafic, le harcèlement sexuel, les mutilations génitales féminines, les assassinats liés à la dot, les crimes d′honneur et l′infanticide des filles sont d′autres aspects très répandus du problème.

« La violence contre les femmes et les filles laisse sa marque hideuse dans tous les continents, dans tous les pays, dans toutes les cultures », a dit le Secrétaire général. « Il est temps de nous préoccuper des actions concrètes que nous pouvons et devons tous accomplir pour prévenir et éliminer ce fléau — les États Membres, la famille des Nations Unies, la société civile et les particuliers, hommes et femmes. Il est temps d′abattre le mur du silence, et de faire passer les normes légales dans la vie des femmes. »

La campagne a pour but de mobiliser l′opinion publique pour que les décideurs, au plus haut niveau, s′emploient véritablement à prévenir et éradiquer la violence contre les femmes. Une cible importante est de s′assurer de la volonté politique et des ressources accrues des gouvernements, des institutions internationales, des entités des Nations Unies, du secteur privé et d′autres donateurs, pour des politiques et des programmes permettant de s′attaquer au problème. Le Secrétaire général demande aux dirigeants mondiaux, hommes et femmes, de prendre la tête des campagnes nationales pour l′élimination de la violence contre les femmes. On tirera le plus grand parti de la détermination croissante des hommes à prévenir et combattre la violence contre les femmes, la campagne devant accueillir et encourager avec chaleur la participation active des hommes et des garçons, car ils sont appelés à jouer un rôle critique.

Allant de 2008 à 2015 — pour coïncider avec la date ciblée pour les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) — la campagne est axée sur trois aspects cruciaux: le plaidoyer à l′échelle mondiale, l′Organisation des Nations Unies menant la campagne par l′exemple, et le renforcement de l′action et des partenariats aux niveaux national, régional et international. Le lien avec les OMD traduit le fait que la violence contre les femmes restreint leur possibilité de participer activement au développement, et qu′elle est vue comme un obstacle de taille à la réalisation de tous les objectifs convenus au plan international, y compris les OMD.