Ban Ki-moon Ne restez pas silencieux. Lorsque vous êtes témoin de violence à l'égard de femme ou de fille, ne restez pas sans rien faire, agissez."
Ban Ki-moon, Secrétaire général
M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies
Les hommes doivent apprendre les uns des autres que les vrais hommes ne violentent pas ou n'oppriment pas les femmes - et que la place d'une femme n'est pas seulement à la maison ou dans les champs, mais dans les écoles, dans les bureaux et les salles de conseils d'administration.

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies

Note aux correspondants

Informations générales

Parmi les femmes du monde, la probabilité est qu′une sur trois au moins sera victime de violence durant sa vie. Les femmes aâgées de 15 à 44 ans sont plus exposéees au viol et à la violence domestique qu'au cancer, aux accidents de la route, à la guerre et au paludisme, d'après les données de la Banque mondiale. Au cours des deux dernières décennies, les gouvernements, le système des Nations Unies et les organisations non gouvernementales ont accru leurs efforts pour prévenir et lutter contre la violence à l'égard des femmes. Il reste toutefois beaucoup à faire.

La campagne a pour but de mobiliser l′opinion publique pour que les décideurs, au plus haut niveau, s′emploient véritablement à prévenir et éradiquer la violence contre les femmes. Une cible importante est de s′assurer de la volonté politique et des ressources accrues des gouvernements, des institutions internationales, des entités des Nations Unies, du secteur privé et d′autres donateurs, pour des politiques et des programmes permettant de s′attaquer au problème. Le Secrétaire général demande aux dirigeants mondiaux, hommes et femmes, de prendre la tête des campagnes nationales pour l′élimination de la violence contre les femmes. On tirera le plus grand parti de la détermination croissante des hommes à prévenir et combattre la violence contre les femmes, la campagne devant accueillir et encourager avec chaleur la participation active des hommes et des garçons, car ils sont appelés à jouer un rôle critique.

Allant de 2008 à 2015 — pour coïncider avec la date ciblée pour les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) — la campagne est axée sur trois aspects cruciaux: le plaidoyer à l′échelle mondiale, l′Organisation des Nations Unies menant la campagne par l′exemple, et le renforcement de l′action et des partenariats aux niveaux national, régional et international. Le lien avec les OMD traduit le fait que la violence contre les femmes restreint leur possibilité de participer activement au développement, et qu′elle est vue comme un obstacle de taille à la réalisation de tous les objectifs convenus au plan international, y compris les OMD.

Lancement de la campagne

Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a lancé la campagne « Tous unis pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes » à l'ouverture de la réunion de haut-niveau de la Commission sur le statut des femmes rassemblant des chefs de gouvernements et ambassadeurs, ainsi que de nombreuses organisations non gouvernementales, le 25 février 2008.

Étaient présents aux côtés du Secrétaire général:

Lieu et horaire du lancement: salle de conférence n°2, de 10h30 à 11h30.

Vous pouvez regarder en différé la retransmission vidéo du lancement de la campagne du Secrétaire général des Nations Unies.

Conférence de presse

Mme. Rachel Mayanja, Conseillère spéciale du Secrétaire général pour la parité des sexes et la promotion de la femme, a répondu aux questions de la presse sur la campagne.

Lieu et horaire de la conférence de presse: salle du point de presse, S-226, à partir de 12h20 environ.

Vous pouvez regarder la retransmission vidéo de la conférence de presse en différé.

Table ronde interactive

La conférence de presse fut suivie d'une table ronde interactive sur le « Rôle et la responsabilité des hommes dans le prévention de la violence à l'égard des femmes ». Ce dialogue interactif rassembla une rescapée de la violence, un responsable de gouvernement et trois activistes masculins qui ont débattu de la contribution intrinsèque et de la responsabilité des hommes dans la prévention de la violence à l'égard des femmes.

Liste des intervenants à cette table ronde interactive:

Le débat fut animé par Michealene Risley, défenseur de la cause féminine, écrivain et réalisatrice de documentaires primés.

Lieu et horaire de la table ronde: salle de conférence n°2, de 13h15 à 14h45.

Vous pouvez regarder en différé la retransmission vidéo de la table ronde interactive sur le « Rôle et la responsabilité des hommes dans le prévention de la violence à l'égard des femmes ».