ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Décennie internationale d'action « L'eau, source de vie », 2005-2015

Haut de page

Progrès réalisés

Progrès dans le domaine de l'eau

L’accès à l’eau potable est mesuré en pourcentage de la population utilisant des sources d’approvisionnement en eau potable améliorées.

Objectif atteint et même dépassé!

En 2010, 89 % de la population mondiale utilisait des sources d’eau potable améliorées, en hausse par rapport à 76 % en 1990. Cela signifie que la cible des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) visant à réduire de moitié la proportion de la population sans accès durable à une eau potable sans danger a été atteint, avec cinq ans d’avance. Si la tendance actuelle se poursuit, 92 % de la population mondiale sera couverte d’ici à 2015.

Illustration graphique de la proportion de la population utilisant une source d’eau améliorée dont le détail se trouve dans le texte ci-contreLe nombre de personnes utilisant des sources d’eau potable améliorées a atteint 6,1 milliards en 2010, avec une augmentation de plus de 2 milliards depuis 1990. Rien que la Chine et l’Inde ont enregistré à elles deux quasiment la moitié de la progression mondiale, avec des augmentations respectives de 457 millions et 522 millions.

Il reste toutefois beaucoup à faire. 11 % de la population mondiale, soit 783 millions de personnes, reste sans un accès à une source d’eau potable améliorée et, au rythme actuel, 605 millions de personnes ne seront pas approvisionnées en 2015.

Dans quatre des neuf régions en développement, 90 % ou plus de la population utilise maintenant une source d’eau potable améliorée. Au contraire, la couverture reste très réduite en Océanie et en Afrique subsaharienne, qui ne sont pas sur la bonne voie pour atteindre la cible OMD de 2015 relative à l’eau potable. Plus de 40 % de toutes les personnes sans eau potable améliorée vivent en Afrique subsaharienne.

Parce qu’il n’est pas encore possible de mesurer la qualité de l’eau au plan mondial, les dimensions de sécurité, de fiabilité et de durabilité ne sont pas prises en compte par l’indicateur supplétif utilisé pour faire le suivi de la progression vers la cible OMD. En conséquence, il est probable que le nombre de personnes utilisant des sources d’eau améliorées soit surestimé par rapport au nombre réel de personnes utilisant des sources d’eau sans danger. Des efforts continus sont requis pour promouvoir la surveillance mondiale de la sécurité, la fiabilité et la durabilité de l’eau potable et de dépasser vers une couverture universelle la cible OMD relative à l’eau.

Les zones rurales sont encore loin derrière les villes en matière d’accès en eau potable. En 2010, 96 % de la population urbaine utilisait une source d’eau potable améliorée, comparé à 81 % de la population rurale.

En termes absolus, à cause de la croissance de la population, le nombre de personnes sans une source d'eau améliorée a en fait augmenté dans les zones urbaines. Dans les zones rurales, le nombre de personnes sans une source d’eau améliorée a diminué de 1,1 milliard en 1990 à 653 millions en 2010. Cependant, l’écart entre les zones urbaine et rurale reste encore grand, avec un nombre de personnes sans une source d’eau améliorée cinq fois plus grand dans les zones rurales que dans les zones urbaines.

Progrès dans le domaine de l'assainissement

L’accès à l’assainissement est mesuré en pourcentage de personnes utilisant des installations d’assainissement améliorées.

La couverture de l’assainissement a augmenté de 36 % en 1990 à 56 % en 2010, dans l’ensemble des régions en développement. En dépit du progrès, environ la moitié de la population de ces régions, soit 2,5 milliards, n’ont pas encore accès à des infrastructures d’assainissement améliorées.

En dépit d’améliorations dans la plupart des régions en développement, la cible OMD relative à l’assainissement est encore hors de portée. Au rythme actuel, et sauf mesures supplémentaires, le monde aura atteint, d’ici à 2015, seulement 67 % de couverture, bien en deçà des 75 % nécessaires pour atteindre la cible OMD.

Illustration graphique de la proportion de la population par pratiques sanitaires dont le détail se trouve dans le texte de cette page

La plus grande progression a été obtenue en Asie de l’Est et du Sud, où la couverture de l’assainissement en 2010 était, respectivement, 2,4 et 1,7 fois plus étendue qu’en 1990. Au contraire, la progression a été plus lente en Asie de l’Ouest et en Afrique subsaharienne, et aucune amélioration n’a été enregistrée en Océanie sur cette période de 20 ans.

Le nombre de personnes obligées d’avoir recours à la défécation à l’air libre reste un risque sanitaire largement répandu et un scandale mondial. Certes, le nombre de personnes qui n’utilisent aucune installation et ont recours à la défécation à l’air libre a diminué de 271 millions depuis 1990. Mais il reste 1,1 milliard de personnes, soit 15 % de la population mondiale, qui ne dispose d’aucune installation sanitaire. Des communautés entières sont exposées tous les jours aux énormes risques sanitaires et environnementaux liés à une évacuation inadéquate des excréments humains.

Dans 11 pays, une majorité de la population pratique encore la défécation à l’air libre. Même dans des pays connaissant une croissance rapide de leur économie, de grands nombres de personnes doivent encore avoir recours à cette pratique : 626 millions en Inde, 14 millions en Chine, et 7 millions au Brésil. Quasiment 60 % des personnes pratiquant la défécation à l’air libre vivent en Inde.

En Afrique subsaharienne, l’accès à l’assainissement est fortement corrélé à la richesse et à la résidence. Une analyse des données provenant de 35 pays d’Afrique subsaharienne (représentant 84 % de la population de la région) montre que plus de 90 % des ménages du quintile urbain le plus riche bénéficient d’un assainissement amélioré, alors que l’accès dans les zones rurales descend en dessous de 50 % même chez les ménages les plus riches. Dans le quintile rural le plus pauvre, plus de 60 % des ménages pratiquent la défécation à l’air libre.

Source: Rapport 2012 sur les objectifs du Millénaire pour le développement PDF

Mesurer les progrès réalisés

Les progrès réalisés au cours de la Décennie sont mesurables, de nombreuses données étant publiées régulièrement sur :

Des rapports périodiques fournissent d'amples informations sur l'état d'avancement vers les objectifs de la Décennie :

Le site en anglais offre plus d'informations sur les progrès réalisés par les États Membres EN, les Amis de l'eau EN et le Système de l'ONU EN.

Eau

Assainissement

Régions et pays

Source : Rapport 2012 du Programme commun OMS/UNICEF