ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Décennie internationale d'action « L'eau, source de vie », 2005-2015

Haut de page

À la une

Journée mondiale de lutte contre le paludisme (25 avril) : « Investir dans l’avenir. Vaincre le paludisme. »

Hashtag pour une discussion en ligne sur l'eau et les questions de genreÀ l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, le 25 avril, célébrons les progrès réalisés dans la lutte contre la maladie au cours de la dernière décennie. Nous sommes aujourd’hui en voie d'atteindre l'objectif du Millénaire pour le développement sur la maîtrise du paludisme et d’autres maladies graves et le renversement de la tendance actuelle.

On estime que les efforts mondiaux pour combattre et éliminer le paludisme ont permis de sauver 3,3 millions de vies depuis 2000, en réduisant les taux de mortalité palustre de 42 % au niveau mondial et 49 % en Afrique. Un engagement politique accru et un financement élargi ont contribué à réduire l’incidence du paludisme de 25% au niveau mondial et de 31% en Afrique.

Mais le combat n’est pas gagné. Le paludisme tue encore, selon les estimations, 627.000 personnes chaque année, principalement des enfants de moins de cinq ans en Afrique subsaharienne. En 2013, la transmission du paludisme se poursuivait dans 97 pays. L’apparition d’une résistance aux insecticides et aux médicaments menace les acquis récents. Si l’on veut maintenir et accélérer le progrès contre le paludisme dans le monde, conformément à l’objectif 6 du Millénaire pour le développement, il faut de toute urgence renforcer les efforts.

La Journée mondiale de lutte contre le paludisme est l’occasion de souligner la nécessité de poursuivre les investissements et de maintenir l’engagement politique en faveur de la lutte antipaludique. C’est également l’occasion:

Actualité

Dernières dépêches sur l'eau

La réfugiée et athlète syrienne Yusra Mardini nommée Ambassadrice de bonne volonté du HCR

Yusra Mardini au Sommet sur les rfugis en marge du dbat gnral de l'Assemble gnrale des Nations Unies, en septembre 2016. Photo ONU/Rick Bajornas

27 avril 2017

L'athlète olympique et réfugiée syrienne Yusra Mardini, qui avait sauvé vingt personnes en tirant un bateau à la nage, rejoint la famille du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). L'agence onusienne l'a nommée jeudi à Genève Ambassadrice de bonne volonté.

Mossoul : l'approvisionnement en eau et le traitement des traumatismes, préoccupations majeures de l'ONU

Un garon dans un camp de dplacs  Mossoul, en Iraq. Photo OCHA/Ivan Abdulla

26 avril 2017

Six mois après le début de la bataille visant à reprendre la ville de Mossoul des mains de l'Etat islamique d'Iraq et du Levant (EIIL), les pénuries d'eau potable et les traumatismes que subit la population sont devenus les priorités que doit gérer le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Maldives : l'ONU condamne le meurtre d'un blogueur et réclame une enquête

Vue arienne de Mal, la capitale des Maldives. Photo: Nattu

26 avril 2017

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) ont condamné le meurtre du blogueur et militant sur les réseaux sociaux Yameen Rasheed, survenu le 23 avril aux Maldives, et ont réclamé une enquête.

Dernières dépêches sur l'assainissement

Une hausse majeure des investissements dans l'eau et l'assainissement est nécessaire, selon l'ONU

L'eau, avec des polluants et des agents contaminants, s'coule dans un canal  Maputo, au Mozambique. (archives) Photo John Hogg/Banque mondiale

13 avril 2017

Les pays n'augmentent pas assez rapidement leurs investissements pour atteindre les cibles en matière d'eau et d'assainissement dans le cadre des Objectifs de développement durable (ODD), selon un nouveau rapport publié par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) au nom de l'ONU-Eau.

Vingt-sept millions de personnes n'ont pas accès à l'eau potable dans les pays confrontés à la famine, selon l'UNICEF

Une fillette rcupre de l'eau pour sa famille dans le camp de dplacs de Bakassi,  Maiduguri, dans l'Etat de Borno, au nord-est du Nigria. Photo UNICEF/Abubakar

29 mars 2017

La pénurie d'eau, l'assainissement inadéquat, les mauvaises pratiques d'hygiène et les maladies constituent une menace supplémentaire pour les enfants gravement malnutris au nord-est du Nigéria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen, a mis en garde mercredi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

La pollution de l'environnement entraîne 1,7 million de décès d'enfants par an, selon l'OMS

Des enfants  ct de dchets qui brlent dans un abattoir  Yenagoa, au Nigria. Photo: UNICEF/Tanya Bindra

6 mars 2017

Chaque année, les risques environnementaux – pollution de l'air intérieur et extérieur, tabagisme passif, insalubrité de l'eau, manque de moyens d'assainissement et hygiène insuffisante – entraînent le décès de 1,7 million d'enfants de moins de 5 ans, selon deux nouveaux rapports de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publiés lundi.

Plus de dépêches sur le Centre d'actualités »

L'après-2015

#POST2015

Restez connectés!

Centre de documentation sur l'eau et l'assainissement

Le Centre de documentation sur l'eau et l'assainissement EN vous donne accès aux publications produites par le système des Nations Unies. Cette bibliothèque virtuelle est actuellement disponible en anglais et en espagnol; le cas échéant certaines publications le sont dans d'autres langues.

Évènements importants

Biodiversité

Déserts et désertification

Catastrophes naturelles

Énergie

Assainissement

Tourisme

Coopération dans le domaine de l'eau

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU