Action de l'ONU contre le terrorisme

Efforts déployés par le Secrétaire général pour lutter contre le terrorisme

Ban Ki-moonSuite à l’accroissement des attaques contre les civils et de l’attention portée par les États Membres à cette menace, le terrorisme est devenu l’un des grands défis à la paix et à la sécurité à figurer parmi les préoccupations des Secrétaires généraux au cours des dernières années. A travers leurs déclarations et leurs rapports, ceux-ci ont condamné avec insistance toutes les actions terroristes, qu’ils estiment inacceptables et injustifiables. Ils ont appelé les pays à opposer un front uni à de telles violences et ont mis le système des Nations Unies à la disposition des États Membres pour les assister dans le domaine du contre-terrorisme.

Le Secrétaire général a créé en juillet 2005 l'Équipe spéciale de lutte antiterroriste qu'il a chargée d'assurer la coordination générale et la cohésion des efforts menés par le système des Nations Unies pour lutter contre le terrorisme. Grâce au travail de la CTITF, des programmes, des fonds et des institutions spécialisées du système des Nations Unies dotés d'un mandat visant la lutte contre le terrorisme ont élaboré un programme de travail comportant diverses initiatives tendant à mettre en oeuvre la Stratégie antiterroriste mondiale . Un des premiers résultats concrets et pratiques de ces efforts conjoints a été la création le 16 février 2007 par le Secrétaire général d'un manuel en ligne de lutte contre le terrorisme destiné aux États Membres.

« Le terrorisme est peut-être une tempête qui se prépare, mais la réponse internationale prend de l'élan. Aucune cause ni aucun grief ne peut justifier le terrorisme. Je voudrais souligner de nouveau la détermination de l'ONU face à un défi mondial et transfrontalier qui cherche à nous causer tant de mal à tous »

Allocution du Secrétaire général, M. Ban Ki-moon, au Conseil de sécurité, le 27 septembre 2010

Lors du Séminaire sur les méthodes de reportage en matière de sécurité globale qui s'est tenu à New York le 18 mai 2010, le Secrétaire général a souligné que les objectifs du Millénaire pour le développement étaient la clé du renforcement de la sécurité mondiale effectué en partant de la base. Une population saine et productive, a-t-il fait remarquer, est porteuse de sociétés saines et productives qui résolvent leurs problèmes au moyen d'une diplomatie pacifique et non pas par le terrorisme ou la guerre.

Pour le deuxième examen de la mise en oeuvre effectué le 8 septembre 2010, le Secrétaire général a publié un deuxième rapport sur les activités du système des Nations Unies en faveur de la mise en œuvre de la Stratégie antiterroriste mondiale.