Action de l'ONU contre le terrorisme

L'actualité nous rappelle trop fréquemment que le terrorisme continue à endeuiller la planète et à infliger douleurs et souffrances à toutes les populations. Il n'est pas de semaine qui ne soit marquée par un acte terroriste quelque part dans le monde; ces actes frappent de manière aveugle des innocents qui ont eu le malheur de se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment. Il est de l'intérêt de toutes les nations de lutter contre ce fléau – si bien que la question du terrorisme figure à l'ordre du jour des Nations Unies depuis plusieurs décennies.

Dans ce domaine, 18 instruments universels (c'est-à-dire 14 Conventions et quatre amendements) ont été élaborés au sein même du système des Nations Unies, et visent des activités terroristes particulières. Par l'intermédiaire de l'Assemblée générale de l'ONU, les États Membres se sont attachés à mieux coordonner leurs initiatives antiterroristes et à poursuivre l'élaboration de normes juridiques. Le Conseil de sécurité a lui aussi, lutté activement contre le terrorisme par ses résolutions et la création de plusieurs organes subsidiaires. Parallèlement, un certain nombre de programmes, d'offices et d'agences des Nations Unies se sont engagés dans des actions antiterroristes spécifiques, afin de soutenir les initiatives des États Membres.

En septembre 2006, afin de renforcer et d'améliorer ces activités, les États Membres ont ouvert un nouveau chapitre de la lutte antiterroriste en convenant d'une Stratégie antiterroriste mondiale. Il s'agit de la première approche stratégique et opérationnelle commune à l'ensemble des États Membres des Nations Unies dans ce domaine de la lutte contre le terrorisme. Cette stratégie est le fondement d'un plan d'action concret :

Cette stratégie mondiale s'appuie sur le consensus exceptionnel auquel sont parvenus les dirigeants mondiaux lors de leur Sommet de septembre 2005, qui visait à condamner le terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations.