ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Équipe spéciale de lutte contre le terrorisme

Le soutien aux victimes du terrorisme et la sensibilisation à leur cause

Aperçu général

Mandat :

Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies :

Section I, paragraphe 8 : « Envisager d’instituer, sur une base volontaire, les systèmes nationaux d’assistance qui privilégient les besoins des victimes du terrorisme et de leur famille et facilitent leur retour à une vie normale. À cet égard, nous encourageons les États à demander aux organes compétents des Nations Unies de les aider à mettre en place un tel système. Nous nous efforcerons également de promouvoir la solidarité internationale avec les victimes et d’encourager la société civile à s’associer à la campagne mondiale de prévention et de condamnation du terrorisme. Ceci pourrait impliquer notamment que l’Assemblée générale étudie la possibilité de créer des mécanismes pratiques d’assistance aux victimes. »

Section IV : « Nous sommes résolus à prendre les mesures ci-après, réaffirmant que la défense et la protection des droits de l'homme pour tous et la primauté du droit sont indispensables pour toutes les composantes de la Stratégie, reconnaissant qu'une action efficace contre le terrorisme et la protection des droits de l'homme sont des objectifs non pas contradictoires mais complémentaires et synergiques, et soulignant la nécessité de défendre et de protéger les droits des victimes du terrorisme. »

État d’avancement :

Comme première étape concrète de l’appui apporté aux États Membres pour les aider à soutenir les victimes du terrorisme, le Secrétaire général a organisé le 9 septembre 2008 un colloque sur le soutien aux victimes du terrorisme qui réunissait les victimes, les experts et les représentants d’États membres, d’organisations régionales, de la société civile et des médias dans le but de donner un visage et une identité aux victimes, de débattre des mesures concrètes à prendre pour les aider à traverser les épreuves, de mettre en commun les meilleures pratiques et de donner un aperçu des mesures déjà prises pour soutenir les victimes et renforcer leur autonomie.

Ce colloque a donné lieu à la publication d’un rapport résumant les principales questions abordées et présentant une série de recommandations formulées par les participants. En outre, un court enregistrement EN a été réalisé à partir de clips tirés du colloque.

FSur la base des recommandations contenues dans le rapport, le Groupe de travail prévoit :

  1. de mettre en place une plate-forme virtuelle ou un portail web pouvant servir de forum aux victimes, aux experts, aux représentant des gouvernements, aux prestataires de services et à la société civile afin qu’ils puissent partager informations, ressources et meilleures pratiques concernant le soutien aux victimes du terrorisme;
  2. de mettre au point une étude ou un guide sur les meilleures pratiques à suivre pour apporter un soutien financier aux victimes du terrorisme sur la base des pratiques nationales existantes;
  3. d’établir un partenariat avec le Centre de coopération mondiale contre le terrorisme et le Réseau mondial de survivants autour d’une série de projets de soutien aux victimes, notamment un programme de formation des médias destiné aux victimes du terrorisme;
  4. d’organiser à la fin de 2010 un atelier sur les droits des victimes du terrorisme et de réaliser une étude sur cette question.

En décembre 2010, l'Équipe spéciale et l'ISISC ont co-organisé un atelier sur une étude des meilleures pratiques en matière de soutien aux victimes de crimes terroristes et les infractions connexes tels que définis dans le droit national et international dans l'ISISC, Syracuse, Italie. Un rapport sera rédigé en ce qui concerne cette étude.

En juin 2011, l'Équipe spéciale sera en collaboration avec le Centre sur la coopération mondiale contre le terrorisme pour convoquer un atelier de formation des médias pour les victimes du terrorisme. L'objectif de l'atelier est de renforcer la capacité des participants à interagir avec les médias et de renforcer leur compréhension des médias afin d'être mieux préparés à parler de leurs expériences.

Entités de l’Équipe spéciale de la lutte contre le terrorisme (CTITF) :