ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Équipe spéciale de lutte contre le terrorisme

Asie Centrale

Activités

Adoption du plan d’action de l’Asie centrale  EN PDF

L’Équipe spéciale a accueilli, en novembre 2011, une réunion ministérielle consacrée à l’adoption du plan d’action concernant l’application de la Stratégie en Asie centrale.

Troisième réunion d’experts sur l’application du pilier III  EN PDF

En juillet 2011, l’Équipe spéciale a organisé une réunion d’experts sur l’application du pilier III de la Stratégie antiterroriste mondiale en Asie centrale.

Deuxième réunion d’experts sur l’application du pilier II  EN PDF

En mars 2011, une réunion d’experts sur l’application du pilier III de la Stratégie antiterroriste mondiale a eu lieu à Douchanbé (Tadjikistan).

Première réunion d’experts sur l’application du pilier I  EN PDF

En décembre 2010, l’Équipe spéciale a organisé une réunion d’experts à Bratislava sur l’application du pilier I de la Stratégie antiterroriste mondiale.

Aperçu général

En collaboration avec les États Membres de la région, le Groupe de travail de l’Équipe spéciale sur la prévention et le règlement des conflits a développé une initiative destinée à aider les États de l’Asie centrale à appliquer la Stratégie antiterroriste mondiale. Le projet, financé grâce au soutien de l’Union européenne et du Gouvernement norvégien, est coordonné par le Centre régional des Nations Unies pour la diplomatie préventive en Asie Centrale sis à Ashgabat (Turkménistan).

L’initiative vise à soutenir les Gouvernements de l’Asie centrale, ainsi que les organisations régionales et internationales travaillant dans la région, à mettre en œuvre la Stratégie antiterroriste mondiale et ses quatre piliers. À cette fin, on organisera trois réunions d’experts, dont deux auront lieu Asie centrale et une dans l’Union européenne en 2010-2011. Les trois réunions, coparrainées par l’ONU et l’Union européenne, visent à faire partager les expériences et à surmonter les problèmes posés par l’application des différents piliers de la Stratégie. Elle réunira les principales parties prenantes, y compris les Gouvernements du Kazakhstan, du Kirghizistan, de l’Ouzbékistan, du Tadjikistan et du Turkménistan, les organisations régionales et sous-régionales compétentes (Communauté d’États indépendants (CIE), Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC), Organisation de la Conférence islamique (OCI), Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), du système des Nations Unies, des représentants des gouvernements voisins et de la société civile, ainsi que des experts régionaux et internationaux aux fins du partage des expériences et des pratiques optimales en ce qui concerne mise en œuvre de la Stratégie.

Ces réunions visent également à faciliter les échanges de connaissances et pratiques optimales concernant la lutte antiterroriste, à identifier les lacunes, à mobiliser un soutien international pour les initiatives et à développer un consensus sur des approches communes et une coopération coordonnée pour la mise en œuvre de la Stratégie dans la région. On créera un réseau de praticiens de la lutte antiterroriste pour assurer un dialogue, une coordination et un partage de l’information continus en Asie centrale.

La mise en œuvre de la Stratégie en Asie centrale

Résultats de ce projet

Le Plan d'action régional pour la mise en œuvre de la Stratégie mondiale des Nations Unies contre le terrorisme en Asie centrale a été adopté le 30 Novembre 2011, à Achgabat, au Turkménistan au cours d'une réunion de haut niveau, par les États d'Asie centrale, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et le Turkménistan, avec l'Ouzbékistan optant pour le statut d'observateur. La réunion à Ashgabata a également conduit à l'adoption d'une déclaration finale exprimant son soutien au plan d'action pour la coopération régionale sur la lutte contre le terrorisme par les 54 participants présents, qui représentaient, en plus des États d'Asie centrale, dix autres États Membres de l'Organisation des Nations Unies, à savoir l'Afghanistan, l'Azerbaïdjan, la Chine, l'Inde, l'Iran, la Norvège, le Pakistan, la Russie, la Turquie et les Etats-Unis, ainsi que des représentants des Nations Unies et de l'Union européenne.

La réunion ministérielle a conclu un processus de consultation d'un an au cours duquel trois réunions d'experts ont eu lieu. Pendant les réunions d'experts, ont été examinés les quatre piliers de la Stratégie, des opportunités identifiées, les lacunes et les besoins, et des recommandations pour élaborer un plan d'action commun ont été faites.

Le Plan d'action commun en Asie centrale est le premier cadre régional visant à lutter contre la menace du terrorisme à travers une approche commune, fondée sur la Stratégie mondiale antiterroriste des Nations Unies et le renforcement du partenariat international.

Des représentants des États de l’Asie centrale, d’organisations régionales, de l’ONU et de l’Union européenne examinent des mesures de prévention et de répression du terrorisme à une réunion tenue en Douchanbé.

Des représentants des États de l’Asie centrale, d’organisations régionales, de l’ONU et de l’Union européenne examinent des mesures de prévention et de répression du terrorisme à une réunion tenue en Douchanbé.