Rio+20 L'avenir que nous voulons, Conférence des Nations Unies sur le développement durable

Ian Chubb : L'avenir que nous voulons

Le professeur Ian Chubb a pris la direction des affaires scientifiques de l'Australie (au sein du Cabinet du Premier ministre) en mai 2011. Il a publié un certain nombre d'ouvrages sur les neurosciences et a reçu plusieurs prix à travers le monde, ainsi qu'en Australie.

Le futur que nous voulons doit être pour un monde sûr et sain, socialement, culturellement et économiquement prospère, pour tous ses citoyens. Ce sera un monde où la diversité est respectée, où la tolérance de la différence règne et des systèmes de renforcement mutuel sont développés. Nous viserons haut pour toutes les questions et nous prendrons les valeurs comme point de départ plutôt que les coûts.

Avec une population mondiale atteignant les 8 milliards dans vingt ans, nous aurons besoin de travailler de façon plus intelligente, et non pas de façon plus intense seulement – non pas faire plus ce que nous faisons aujourd’hui car juste une partie de ce que nous faisons maintenant fonctionne.

Notre futur dépendra donc largement de l’éducation – répandue, équitable et accessible – car ce seront nos talents, nos aptitudes et notre application qui nous aideront à nous assurer ce futur.

Dans ce monde, nous accepterons que les pays plus riches et leurs propres futurs dépendent de leur capacité à offrir des avantages aux moins chanceux.

Nous accepterons que peu des grands défis auxquels nous serons confrontés respectent les frontières nationales : le changement climatique, les pandémies, les réserves d’eau, la sécurité alimentaire, les migrations de personnes, pour n’en citer que quelques uns.

Et nous accepterons que la science et la technologie soient au centre de notre compréhension et au cœur de notre capacité à répondre à ces problèmes.

Il s’agira d’éthique et de science contextualisée, pour que les communautés comprennent pourquoi nous faisons ce que nous faisons et soient capables de prendre des décisions raisonnablement éclairées sur ce qui peut être accepté. Cela voudra dire que les sciences humaines et sociales seront des éléments essentiels dans notre avenir.

Dans ce futur, l’Australie est un grand citoyen du monde, engagé à travailler avec les autres pour en garantir les résultats pour tout le monde sur terre.

* * *

Retour Points de vue