Rio+20 L'avenir que nous voulons, Conférence des Nations Unies sur le développement durable

Luis Figo : L'avenir que nous voulons

Luis Figo est l'un des plus grands footballeurs portugais de tous les temps. Il est également ambassadeur de bonne volonté contre la tuberculose.

La tuberculose n’est pas une maladie du passé. Chaque année, des millions de gens en meurent. On retrouve la plupart des cas de tuberculose au sein des populations les plus pauvres, où les gens sont mal nourris, ont des conditions de vie pauvres et un accès limité au système de santé public. 98% des cas de tuberculose se rencontrent dans les pays en développement ; ce qui m’amène à la conclusion que la pauvreté est un déterminant social important quant à l’existence de la tuberculose.

Le sport peut être un moyen de lutter contre la pauvreté, en étant un ressort universel qui dépasse les barrières sociales, et rassemble les enfants, les adolescents et les adultes autour d’un but commun. Le football en particulier, a le pouvoir de réunir, d’informer et d’éduquer, en transmettant des valeurs de solidarité, d’équité, de respect et de travail d’équipe. C’est un sport démocratique, où tout la monde peut participer quelque soit sa classe sociale. Pour jouer une balle, deux bouts de bois et des joueurs suffisent.

Je suis fier de faire partie d’une équipe qui lutte contre la tuberculose. Mes projets, particulièrement ceux qui concernent les enfants, ont pour objectif d’éradiquer cette maladie de la planète. Ma bande dessinée a été publiée en 2008 et a éduqué les enfants du monde entier à propos de la prévention à la tuberculose et aux soins. Mon souhait est d’expliquer aux gens ce que j’ai appris en jouant au football à savoir qu’un travail d’équipe porte davantage de fruit que seul dans son coin. En rassemblant nos forces nous pouvons marquer des points et battre la maladie. Je ne peux le faire seul. J’ai besoin de tous pour jouer dans mon équipe.

Je veux un futur où chacun a le droit à la qualité de vie et à la santé , a un accès au soin dans la lutte contre la maladie et où nous pouvons commencer à imaginer de vivre dans un monde où la tuberculose n’existe plus.

* * *

Retour Points de vue