Secrétaire général, Ban Ki-moon

IV. Accompagnement des pays en transition

1. Définir des pratiques optimales et renforcer les capacités et les dispositifs de soutien de l’ONU dans les domaines essentiels où elle détient un avantage relatif, notamment ceux de la consolidation de la paix, des droits de l’homme et de l’état de droit, de l’assistance électorale, de la réconciliation nationale, du règlement des différends, de la lutte contre la corruption, de la rédaction de constitutions et des arrangements de partage du pouvoir, et de la démocratisation.

2. Appuyer les « pactes de transition » avec des objectifs stratégiques et des responsabilités mutuelles convenus dans des sociétés fragilisées par des conflits.

3. Prôner et assurer l’avènement d’une ère de responsabilisation en luttant contre l’impunité pour les graves infractions internationales par la consolidation du système international de justice pénale, celui-ci étant étayé par des mesures de développement des capacités qui tendent à renforcer les appareils judiciaires nationaux.

4. Approfondir la collaboration stratégique et opérationnelle avec les organisations internationales et régionales, y compris les institutions financières internationales et les banques régionales de développement, et d’autres partenaires.