Secrétaire général, Ban Ki-moon

Haut de page

Moyens de mise en œuvre

I. Tirer pleinement parti des partenariats dans tous les domaines d’activité de l’ONU

  1. Renforcer la capacité de l’ONU de nouer des partenariats multipartites porteurs de changement avec le secteur privé, la société civile, les philanthropes et le monde universitaire dans un plus grand nombre de domaines d’activité en créant un nouveau mécanisme de promotion des partenariats qui impulsera les engagements et favorisera l’application du principe de responsabilité.
  2. Regrouper certaines fonctions pour créer un outil cohérent au service des partenariats, qui réunira le Pacte mondial et le mécanisme de promotion des partenariats, et coordonner les efforts qui sont menés en ce sens à l’échelle du système.
  3. Renforcer les capacités de l’ONU de coopérer à la fois avec ses partenaires traditionnels et avec de nouveaux partenaires en exploitant toute la panoplie des outils de communication disponibles, y compris les réseaux sociaux.

II.    Renforcer les Nations Unies

  1. Optimiser l’exécution des mandats et faire davantage malgré les contraintes qui pèsent sur les ressources grâce à l’innovation et aux initiatives de gestion du changement EN PDF, y compris en revoyant le processus budgétaire actuel.
  2. Créer une main-d’œuvre moderne soutenue par un Secrétariat mondial qui partage mieux les ressources financières, humaines et physiques, les connaissances et les technologies de l’information, notamment au moyen d’une mise en œuvre énergique de l’initiative Umoja.
  3. Rendre l’ONU plus ouverte, plus souple et plus responsable, notamment en adoptant une planification axée sur les résultats, un système de gestion et d’application du principe de responsabilité, en rationalisant la budgétisation et en mettant en place une méthode de gestion des risques à l’échelle du système.
  4. Lancer la deuxième génération de « Unis dans l’action », qui portera essentiellement sur la gestion et le suivi des résultats, afin de veiller à l’amélioration de l’application du principe de responsabilité et des résultats obtenus.
  5. Renforcer la sûreté et la sécurité du personnel des Nations Unies en intégrant à tous les processus de planification et de budgétisation appropriés les décisions qui portent sur les questions de personnel et de ressources aux fins de sécurité, en renforçant les capacités d’analyse des menaces pesant sur la sécurité dans davantage de lieux d’affectation hors Siège, et en améliorant la formation à la sécurité dispensée aux agents recrutés sur le plan national ou international afin qu’elle corresponde aux situations et aux menaces que rencontre l’ONU là où elle intervient. L’ONU doit également mieux soutenir ses fonctionnaires qui souffrent de traumatismes.