Secrétaire général, Ban Ki-moon

Haut de page

Le multilinguisme

Coordonnateur pour le multilinguisme

Le Secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki-moon nomme le Secrétaire général adjoint à la communication et à l'information, Coordonnateur pour le multilinguisme.

L'ONU et le multilinguisme

Facteur essentiel d'une communication harmonieuse entre les peuples, le multilinguisme revêt une importance toute particulière pour l'Organisation des Nations Unies. Favorisant la tolérance, il assure aussi une participation effective et accrue de tous au processus de travail de l'Organisation, ainsi qu'une efficacité plus grande, de meilleurs résultats et une plus grande implication. Le multilinguisme doit être préservé et encouragé par différentes actions au sein du système des Nations Unies, dans un esprit de partage et de communication.

L'équilibre entre les six langues officielles – anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe, l'anglais et le français servant aux échanges professionnels journaliers, – a été un souci constant de tous les Secrétaires généraux. De nombreuses actions ont été entreprises, depuis 1946 jusqu'à ce jour, pour promouvoir l'utilisation des langues officielles afin que les Nations Unies, leurs buts et leurs actions soient compris par le public le plus large possible.

Le statut des langues

L'anglais, l'arabe, le chinois, l'espagnol, le français et le russe sont les six langues officielles des Nations Unies. L'anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat des Nations Unies (résolution 2 (I) du 1er février 1946).

Communication externe

Le Département de l'information a vocation, entre autres, à faire connaître et comprendre les idéaux et les messages de l'ONU dans le monde entier, afin de susciter des soutiens en faveur de l'Organisation, en passant par les intermédiaires clefs que sont la presse, les organisations non gouvernementales et les établissements d'enseignement. Pour ce faire, la distribution la plus vaste et la plus opportune possible des informations et des produits de communication qu'il crée doit être assurée. Le Département s'attache donc de manière systématique à élargir l'audience mondiale de ses produits et activités, parmi lesquels des programmes de télévision et de radio, le site Internet, le réseau des Centres d'information des Nations Unies et les programmes de visites guidées mis en place dans les principaux bureaux.