Secrétaire général, Ban Ki-moon

Haut de page

Le multilinguisme

Nomination par le Secrétaire général du Coordonnateur pour le multilinguisme

Le 17 décembre 2015

Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a nommé, en application de la résolution 69/250 de l’Assemblée générale, le nouveau Coordonnateur pour le multilinguisme en la personne de Catherine Pollard (Guyana), Sous-Secrétaire général aux affaires de l’Assemblée générale et à la gestion des conférences. En cette capacité, M. Pollard sera chargée de coordonner la mise en œuvre de la politique du multilinguisme à travers l’ensemble du Secrétariat.

L’ONU et le multilinguisme

Facteur essentiel d’une communication harmonieuse entre les peuples, le multilinguisme revêt une importance toute particulière pour l’ONU. Favorisant la tolérance, il assure aussi une participation effective et accrue de tous au processus de travail de l’Organisation, ainsi qu’une efficacité plus grande, de meilleurs résultats et une plus grande implication.

L’anglais, l’arabe, le chinois l’espagnol, le français et le russe sont les six langues officielles de l’ONU. L’anglais et le français, qui sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU, servent aux échanges professionnels quotidiens.

L’équilibre entre les six langues officielles a été un souci constant du Secrétaire général. De nombreuses actions ont été entreprises, depuis 1946 jusqu’à ce jour, pour promouvoir l’utilisation des langues officielles afin que les Nations Unies, leurs buts et leurs actions soient compris par le public le plus large possible.

Le Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences a pour mission d’offrir des services de conférence et de documentation de qualité à tous les États Membres à New York, à Genève, à Vienne, à Nairobi et partout où se tiennent des conférences et réunions internationales sous l’égide de l’ONU, dans les langues officielles de l’Organisation. Le Département joue un rôle clef lorsqu’il s’agit de promouvoir le dialogue et la coopération multilingues entre les États Membres de l’ONU, les organismes internationaux, les organes intergouvernementaux et la société civile.

En collaboration avec le Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences, le Département de l’information – qui s’emploie à diffuser et à mieux faire connaître à travers le monde le travail de l’ONU dans les médias tels que la radio, la télévision, Internet et la presse écrite – continuera de tout mettre en œuvre pour satisfaire aux exigences les plus strictes du multilinguisme et pour renforcer, dans l’opinion, l’image d’organisation multilingue qu’offre l’ONU.