Secrétaire général, Ban Ki-moon

Haut de page

Anciens Secrétaires généraux de l'ONU

M. BOUTROS BOUTROS-GHALI (Egypte)
1992 - 1996 (Sixième Secrétaire général)

Portrait officiel de M. Boutros Boutros GhaliLe 1er janvier 1992, M. Boutros Boutros-Ghali, devenu le sixième Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, a entamé un mandat de cinq ans. De mai 1991 à sa nomination par l'Assemblée générale, le 3 décembre de la même année, M. Boutros-Ghali avait été Vice-Premier Ministre égyptien chargé des affaires étrangères, après avoir exercé, à partir d'octobre 1977, les fonctions de Ministre d'État aux affaires étrangères.
Diplomate, juriste, universitaire et auteur de nombreux ouvrages, M. Boutros-Ghali a une longue expérience des affaires internationales.

Entré au Parlement égyptien en 1987, il appartenait au secrétariat du Parti national démocrate depuis 1980. Avant d'assumer les fonctions de Secrétaire général de l'ONU, il a également été Vice-Président de l'Internationale socialiste.

Membre de la Commission du droit international de 1979 à 1991, il a également fait partie de la Commission internationale des juristes. Il a exercé bon nombre d'activités professionnelles et universitaires en rapport avec son expérience du droit, des affaires internationales et des sciences politiques; il a notamment été membre de l'Institut du droit international, de l'Institut international des droits de l'homme, de la Société africaine d'études politiques et de l'Académie des sciences morales et politiques (Institut de France, Paris). Depuis une quarantaine d'années, M. Boutros-Ghali a pris part à de nombreuses réunions sur le droit international, les droits de l'homme, le développement économique et social, la décolonisation, la question du Moyen-Orient, le droit humanitaire international, les droits des minorités (ethniques, notamment), le non-alignement, le développement de la région méditerranéenne et la coopération afro-arabe,

En septembre 1978, M. Boutros-Ghali a assisté à la Conférence au sommet de Camp David et a pris part à la négociation des accords de Camp David signés par l'Égypte et Israël en 1979. Il a maintes fois dirigé la délégation égyptienne aux réunions de l'Organisation de l'unité africaine (OUA) et du Mouvement des pays non alignés, ainsi qu'à la Conférence au sommet des chefs d'État français et africains. Il a également dirigé la délégation égyptienne à l'Assemblée générale lors de ses sessions de 1979, 1982 et 1990.

M. Boutros-Ghali a obtenu un doctorat en droit international à l'Université de Paris en 1949; sa thèse portait sur l'étude des organisations régionales. Il est également titulaire d'une licence en droit obtenue à l'Université du Caire en 1946, ainsi que de diplômes en sciences politiques, en sciences économiques et en droit public conférés par l'Université de Paris.

Entre 1949 et 1977, M. Boutros-Ghali a été professeur de droit international et de relations internationales à l'Université du Caire. De 1974 à 1977, il a été membre du Comité central et du Bureau politique de l'Union socialiste arabe.

Entre autres activités professionnelles et universitaires, M. Boutros-Ghali a été titulaire d'une bourse de recherche Fulbright à l'Université Columbia (1954-1955), Directeur du Centre de recherche de l'Académie de droit international de La Haye (1963-1964) et professeur invité à la faculté de droit de l'Université de Paris (1967-1968). Il a donné des conférences sur le droit international et les relations internationales dans nombre d'universités d'Afrique, d'Asie, d'Europe, d'Amérique latine et d'Amérique du Nord.

M. Boutros-Ghali est Président de la Société égyptienne de droit international depuis 1965, Président du Centre d'études politiques et stratégiques (Al-Ahram) depuis 1975, membre du Conseil administratif (Curatorium) de l'Académie de droit international de La Haye depuis 1978, membre de la Commission scientifique de l'Académie mondiale pour la paix (Menton, France) depuis 1978 et membre associé de l'Institute Affari Internazionali (Rome) depuis 1979. Il a siégé à la Commission pour l'application des conventions et recommandations de l'Organisation internationale du Travail de 1971 à 1979. Il est également fondateur de la publication Alahram Igtisadi, dont il a été rédacteur en chef de 1960 à 1975, ainsi que de la revue trimestrielle Al-Seyassa Al-Dawlia, qu'il a dirigée jusqu'en décembre 1991. M. Boutros-Ghali est l'auteur de plus de 100 publications et de nombreux articles sur les affaires régionales et internationales, le droit et la diplomatie, et les sciences politiques.

Au cours de sa carrière, M. Boutros-Ghali s'est vu décerner des distinctions et des titres honorifiques par 24 pays dont, outre l'Égypte, la Belgique, l'Italie, la Colombie, le Guatemala, la France, l'Équateur, l'Argentine, le Népal, le Luxembourg, le Portugal, le Niger, le Mali, le Mexique, la Grèce, le Chili, le Brunéi Darussalam, l'Allemagne, le Pérou, la Côte d'Ivoire, le Danemark, la République centrafricaine, la Suède et la République de Corée. Il a également été décoré de l'Ordre souverain militaire de Malte.

Il a reçu un doctorat en droit honoris causa de l'Institut de droit de l'Académie des sciences de Russie, à Moscou (septembre 1992); un doctorat honoris causa de l'Institut d'études politiques de Paris (janvier 1993); le Christian A. Herter Memorial Award du World Affairs Council, Boston (mars 1993); un doctorat honoris causa de l'Université catholique de Louvain, Belgique (avril 1993); la distinction intitulée "L'homme de la paix" parrainée par la Fondation "Ensemble pour la paix" dont le siège est en Italie (juillet 1993); un doctorat honoris causa de l'Université Laval, Québec (août 1993); le Arthur A. Houghton Jr. Star Crystal Award for Excellence de l'Institut afro- américain, New York (novembre 1993); il a été nommé membre d'honneur de l'Académie des sciences naturelles de Russie, Moscou (avril 1994); membre d'honneur étranger de l'Académie des sciences de Russie, Moscou (avril 1994); membre d'honneur de l'Académie des sciences du Bélarus, Minsk (avril 1994); il a reçu un doctorat honoris causa de l'Université Carlos III de Madrid (avril 1994); un titre universitaire honorifique de la School of Foreign Service de l'Université de Georgetown, Washington, D. C. (mai 1994); un doctorat en droit international honoris causa de l'Université de Moncton au Nouveau-Brunswick, Canada (août 1994); et des doctorats honoris causa de l'Université de Bucarest (octobre 1994), de l'Université de Baku (octobre 1994), de l'Université d'Everan (novembre 1994), de l'Université d'Haïfa (février 1995), de l'Université de Vienne (février 1995), de l'Université de Melbourne (avril 1995) et un doctorat honoris causa en droit de l'Université de Carleton au Canada (novembre 1995). Il est titulaire d'un fellowship du Berkeley College de l'Université de Yale (mars 1995) et a reçu le prix Onassis de la compréhension internationale et de l'action sociale en juillet 1995 à Athènes (Grèce). Il a reçu un doctorat en droit honoris causa de l'Université Montesquieu de Bordeaux, France (mars 1996), et un doctorat honoris causa de l'Université Koryo de Séoul, République de Corée (avril 1996).

Né au Caire le 14 novembre 1922, le Secrétaire général est marié à Leia Maria Boutros-Ghali.

Notice biographique: SG/2015/Rev.7 - BIO/2936/Rev.7 15 novembre 1996