Conseil de sécurité des Nations Unies

Le Conseil de sécurité

La Charte des Nations Unies confère au Conseil de sécurité la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales. Le Conseil compte 15 membres disposant chacun d’une voix. Aux termes de la Charte, tous les États Membres sont tenus d’appliquer les décisions du Conseil.

Le Conseil de sécurité est compétent au premier chef pour constater l’existence d’une menace contre la paix ou d’un acte d’agression. Il invite les parties à un différend à régler ce différend par des moyens pacifiques et recommande les méthodes d’ajustement et les termes de règlement quil juge appropriés. Dans certains cas, il peut imposer des sanctions, voire autoriser l’emploi de la force pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.

La nomination du Secrétaire général et l'admission de nouveaux membres des Nations Unies se font par décision de l’Assemblée générale prise sur la recommandation du Conseil de sécurité. Les membres de la Cour internationale de Justice sont élus conjointement par l’Assemblée générale et le Conseil de sécurité.

À la une

Loin d'être achevée, la lutte contre Daech est entrée dans une nouvelle phase, selon l'ONU

Vladimir Voronkov, Secrtaire gnral adjoint du Bureau des Nations Unies contre le terrorisme, informe la runion du Conseil de scurit. Photo: ONU/Eskinder Debebe

8 février 2018

Le groupe terroriste Daech continue de poser une menace significative, malgré la perte de son ancrage territorial, la détérioration de son appareil de propagande et une diminution de 90% de ses revenus depuis 2015, a déclaré jeudi le chef du Bureau des Nations Unies contre le terrorisme, Vladimir Voronkov, devant le Conseil de sécurité.

Soudan : le Conseil de sécurité proroge d'un an la surveillance de l'application des sanctions au Darfour

Un enfant dans le camp de dplacs de Kalma, au Darfour (archives). Photo ONU/Albert Gonzalez Farran

8 février 2018

Considérant que la situation au Soudan continue de menacer la paix et la sécurité internationales dans la région, le Conseil de sécurité a prorogé jeudi jusqu'au 12 mars 2019, le mandat du Groupe d'experts rattaché au Comité des sanctions applicables à ce pays.

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU et la Division des affaires du Conseil de sécurité (DPA)