Conseil de sécurité des Nations Unies

Le Conseil de sécurité

Question du nucléaire iranien

  • Le 16 janvier 2016, l’Agence internationale de l’énergie atomique a fait savoir que l’Iran avait adopté une première série de mesures liées au nucléaire, conformément à la résolution 2231 (2015).
  • En conséquence, les dispositions des précédentes résolutions du Conseil de sécurité sur la question du nucléaire iranien cessent de s’appliquer.
  • Tous les États sont désormais tenus de respecter les dispositions de la résolution 2231 (2015) du Conseil de sécurité.

La Charte des Nations Unies confère au Conseil de sécurité la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales. Le Conseil compte 15 membres disposant chacun d’une voix. Aux termes de la Charte, tous les États Membres sont tenus d’appliquer les décisions du Conseil.

Le Conseil de sécurité est compétent au premier chef pour constater l’existence d’une menace contre la paix ou d’un acte d’agression. Il invite les parties à un différend à régler ce différend par des moyens pacifiques et recommande les méthodes d’ajustement et les termes de règlement quil juge appropriés. Dans certains cas, il peut imposer des sanctions, voire autoriser l’emploi de la force pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.

La nomination du Secrétaire général et l'admission de nouveaux membres des Nations Unies se font par décision de l’Assemblée générale prise sur la recommandation du Conseil de sécurité. Les membres de la Cour internationale de Justice sont élus conjointement par l’Assemblée générale et le Conseil de sécurité.

À la une

Afrique de l'Ouest et Sahel : le Conseil de sécurité appelle à mieux coordonner les efforts contre Boko Haram

28 juillet 2016

Le Conseil de sécurité de l'ONU a salué jeudi l'amélioration de la situation politique observée récemment en Afrique de l'Ouest, tout en soulignant la nécessité d'accroître la coopération militaire entre les Etats de cette région et du Sahel pour lutter contre le groupe terroriste Boko Haram.

Afrique : l'ONU plaide pour un financement plus prévisible et durable de la consolidation de la paix

28 juillet 2016

Dans le cadre d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la consolidation de la paix en Afrique, les 15 membres et le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ont appelé jeudi à établir un système de financement plus prévisible et durable des activités de consolidation de la paix des Nations Unies sur le continent africain.

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU et la Division des affaires du Conseil de sécurité (DPA)