Conseil de sécurité des Nations Unies

Le Conseil de sécurité

La Charte des Nations Unies confère au Conseil de sécurité la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales. Le Conseil compte 15 membres disposant chacun d’une voix. Aux termes de la Charte, tous les États Membres sont tenus d’appliquer les décisions du Conseil.

Le Conseil de sécurité est compétent au premier chef pour constater l’existence d’une menace contre la paix ou d’un acte d’agression. Il invite les parties à un différend à régler ce différend par des moyens pacifiques et recommande les méthodes d’ajustement et les termes de règlement quil juge appropriés. Dans certains cas, il peut imposer des sanctions, voire autoriser l’emploi de la force pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.

La nomination du Secrétaire général et l'admission de nouveaux membres des Nations Unies se font par décision de l’Assemblée générale prise sur la recommandation du Conseil de sécurité. Les membres de la Cour internationale de Justice sont élus conjointement par l’Assemblée générale et le Conseil de sécurité.

À la une

Moyen-Orient : l'ONU rappelle aux dirigeants israéliens et palestiniens leur responsabilité de fournir un horizon politique

Un point d'accs  un village du gouvernorat d'Hbron bloqu par les forces israliennes en juin 2016 (archives). Photo: OCHA

17 janvier 2017

Intervenant devant le Conseil de sécurité par visioconférence depuis Jérusalem, le Coordonnateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a prévenu mardi que le relatif calme observé dans le conflit israélo-palestinien par rapport à l'évolution de la région ne doit pas faire oublier le spectre de la violence qui est toujours proche.

Soudan du Sud : la Mission de l'ONU confirme la poursuite des discussions sur la Force de protection régionale

Une dlgation du Conseil de scurit visite un site de protection des civils au Soudan du Sud. Photo MINUSS/Eric Kanalstein

15 janvier 2017

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a confirmé ce weekend qu'elle continuait ses discussions avec le gouvernement national de transition sud-soudanais sur la Force de protection régionale comptant de 4.000 soldats, qui a été autorisée par le Conseil de sécurité en août dernier mais n'a toujours pas été déployée.

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU et la Division des affaires du Conseil de sécurité (DPA)