Conseil de sécurité des Nations Unies

Le Conseil de sécurité

La Charte des Nations Unies confère au Conseil de sécurité la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales. Le Conseil compte 15 membres disposant chacun d’une voix. Aux termes de la Charte, tous les États Membres sont tenus d’appliquer les décisions du Conseil.

Le Conseil de sécurité est compétent au premier chef pour constater l’existence d’une menace contre la paix ou d’un acte d’agression. Il invite les parties à un différend à régler ce différend par des moyens pacifiques et recommande les méthodes d’ajustement et les termes de règlement quil juge appropriés. Dans certains cas, il peut imposer des sanctions, voire autoriser l’emploi de la force pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.

La nomination du Secrétaire général et l'admission de nouveaux membres des Nations Unies se font par décision de l’Assemblée générale prise sur la recommandation du Conseil de sécurité. Les membres de la Cour internationale de Justice sont élus conjointement par l’Assemblée générale et le Conseil de sécurité.

À la une

Le Kosovo entre dans une « période d'incertitude » et un « vide » de gouvernance, prévient le Chef de la MINUK

Le Reprsentant spcial du Secrtaire gnral pour le Kosovo, Zahir Tanin, fait un expos devant le Conseil de scurit. Photo ONU/Kim Haughton

16 août 2017

Suite aux élections législatives anticipées du 11 juin dernier, qui se sont déroulées sans « irrégularités ou incidents majeurs », le Kosovo est entré dans une « période d'incertitude » marquée par la reconfiguration de son paysage politique et un « vide fonctionnel », a prévenu mercredi devant le Conseil de sécurité le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Kosovo, Zahir Tanin.

Burkina Faso : l'ONU condamne une attaque terroriste à Ouagadougou

Un panneau faisant la promotion de la paix  Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Photo IRIN/Chris Simpson

14 août 2017

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, et le Conseil de sécurité de l'ONU ont condamné une attaque terroriste perpétré le 13 août à Ouagadougou, au Burkina Faso, au cours de laquelle au moins 18 personnes ont été tuées et au moins 18 autres blessées.

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU et la Division des affaires du Conseil de sécurité (DPA)