ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

L'ONU et les droits de l'homme

Droits des femmes

La Commission de la condition de la femme

L’égalité pour les femmes a constitué un objectif des travaux de l’Organisation dès sa fondation en 1945. En 1946, la Commission de la condition de la femme EN est créée pour s’occuper des questions concernant les femmes.  Elle est constituée de 45 États Membres.

Ses missions sont diverses :

  • elle examine les progrès réalisés dans l’égalité des femmes de par le monde;
  • elle élabore des recommandations pour le renforcement des droits des femmes dans les domaines politique, économique, social et éducatif;
  • elle examine les problèmes concernant les droits des femmes qui requièrent une attention immédiate;
  • elle élabore des traités et d’autres instruments visant à améliorer la condition des femmes en droit et dans la pratique.

Des femmes participent à la campagne «16 jours
d'activisme
» contre la violence faite aux femmes,
organisée par la Mission des Nations Unies au
Liberia (MINUL). Photo © ONU/Christopher Herwig .

Les activités de la Commission sont passées de la définition des droits à l’étude des facteurs qui empêchent les femmes d’exercer ces droits. Les causes profondes d’ordre social et culturel de la discrimination fondée sur le sexe sont donc devenues la préoccupation centrale. C’est ainsi, par exemple, que la Commission a élaboré une Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes [A/RES/48/104], qui a été adoptée par l’Assemblée générale en 1993. Dans cette déclaration, la violence à l’égard des femmes est définie explicitement comme toute forme de violence physique, sexuelle ou psychologique qui s’exerce au sein de la famille ou de la collectivité ou qui est perpétrée ou tolérée par l’État.

La Commission a facilité l’élaboration de principes et de normes internationaux pour la promotion des femmes, en particulier la Convention sur l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes de 1979  et le Protocole de 1999 à cette convention.

Les femmes au sein des Nations Unies

Les organismes du système des Nations Unies ont également réexaminé leurs activités pour faire en sorte que les femmes soient mieux intégrées dans les organes de décisions, et soient considérées comme un aspect primordial des politiques et des programmes sur le terrain. Des dispositions ont en outre été prises pour promouvoir les femmes au sein de l’Organisation elle-même.

Au cours des dernières décennies, l’ONU a fait d’énormes progrès dans sa défense de l’égalité de genre, notamment avec des accords historiques comme la Déclaration et le Programme d’action de Beijing ou la Convention sur l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes.

Non seulement l’égalité des sexes est un droit humain fondamental, mais sa réalisation a des ramifications socioéconomiques énormes. L’autonomisation des femmes nourrit des économies florissantes et encourage la productivité et la croissance.

Pourtant, les inégalités de genre restent profondément ancrées dans toutes les sociétés. Les femmes n’ont pas toujours accès à un travail décent et doivent surmonter la ségrégation des emplois et les écarts de rémunération entre les sexes. On leur refuse trop souvent l’accès à l’éducation et aux soins de santé de base. Partout dans le monde, elles sont victimes de violences et de discriminations. Elles sont sous-représentées dans les processus décisionnels politiques et économiques.

Des ambassadeurs, tels que l'actrice Nicole Kidman,
s'engagent avec le Fonds de développement de l'ONU
pour la femme (UNIFEM) pour dire non à la violence
envers les femmes. Photo © ONU/Paulo Filgueiras.

Pendant de nombreuses années, l’ONU a dû surmonter de sérieux obstacles pour promouvoir l’égalité des sexes sur toute la planète, dont une insuffisance de fonds et le fait qu’aucune agence ne servait de figure de proue reconnue pour piloter les activités de l’organisation liées aux questions de genre.

ONU-Femmes

En juillet 2010, l’Assemblée générale des Nations Unies a créé ONU-Femmes [A/RES/64/289], l’entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Cette nouvelle entité fusionne plusieurs programmes et fonds déjà dédiés à l'égalité des genres. La Division de la promotion de la femme, l'Institut international de recherche et de formation pour la promotion de la femme, le Bureau de la Conseillère spéciale pour la problématique hommes-femmes et la promotion de la femme et le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme vont être agrégées pour former l'ONU-Femmes.

Ce faisant, les États Membres ont pris des dispositions historiques pour accélérer les objectifs de l’Organisation liées à l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

ONU-Femmes — qui deviendra opérationnelle en janvier 2011 — a été créée pour relever de tels défis. Elle se fera le champion énergique et dynamique de la cause des femmes et des filles et leur permettra de mieux se faire entendre aux niveaux mondial, régional et local.

Imbue de la vision de l’égalité pour tous inscrite dans la Charte des Nations Unies, ONU-Femmes œuvrera, entre autres, pour :

  • l’élimination de toute discrimination à l’encontre des femmes et des filles ;
  • l’autonomisation des femmes ;
  • l’égalité entre hommes et femmes en tant que partenaires et bénéficiaires du développement, des droits de l’homme, de l’action humanitaire et de la paix et la sécurité.

>> Plus d'informations sur les femmes

Le saviez-vous?

  • Chaque année dans le monde, quelque 5.000 femmes sont assassinées par des membres de leur famille au nom de l'honneur familial.