Chronologie

1996 -2014

Hélicoptère

8 mars 1996

L’opération de maintien de la paix des Nations Unies s'achève

Le mandat de la MINUAR s'est achevé le 8 mars 1996 et son retrait est complet en avril. Le Conseil de sécurité, dans sa résolution S/RES/1050 (1996) PDF, rendit hommage au travail de la mission et au personnel qui y servait depuis 1993. Le Conseil encouragea également le Secrétaire général à maintenir un bureau de l'ONU au Rwanda dans le but de soutenir les efforts du gouvernement pour promouvoir la réconciliation nationale, renforcer le système judiciaire, faciliter le retour des réfugiés et la réhabilitation de l'infrastructure dans le pays.

Photo ONU

1er décembre 1996

Début des procès nationaux de génocide

Le Gouvernement rwandais entama les procès de génocide tant attendus à la fin de 1996. Le retard fut causé par le fait que le pays avait perdu la plupart de son personnel judiciaire, sans parler de la destruction de tribunaux, prisons et autres infrastructures. En 2000, il y avait plus de 100 000 suspects de génocide en attente de jugement. En juin 2006, les juridictions nationales avaient jugé environ 10 000 suspects de génocide.

Jean-Paul Akayesu avec des menottes

2 septembre 1998

Le TPIR prononce sa première condamnation de génocide

En 1998, le Tribunal pénal international pour le Rwanda condamna Jean-Paul Akayesu, ancien maire de Taba, de génocide - la première condamnation du génocide par un tribunal international, et le premier jugement à conclure que le viol et l'agression sexuelle pouvaient constituer des actes de génocide.

Photo AP/ Jean Marc Bouju

12 mars 1999

Le Rwanda établit la Commission pour l'unité et la réconciliation nationale

Le processus de réconciliation au Rwanda se concentra sur la reconstruction de l'identité rwandaise, ainsi que l'équilibre de la justice, la vérité, la paix et la sécurité dans le pays. La Constitution stipule désormais que tous les Rwandais partagent l'égalité des droits. Des lois furent adoptées pour lutter contre la discrimination et l'idéologie de division du génocide. La responsabilité principale pour les efforts de réconciliation au Rwanda appartient à la Commission pour l’unité et la Réconciliation nationale, établie en 1999.

Rapport de la Commission

1er mai 1999

Rapport de la Commission indépendante d'enquête sur les actions de l'ONU pendant le génocide

En mai 1999, le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, mit en place une enquête indépendante sur les actions de l'ONU pendant le génocide de 1994 au Rwanda. L'enquête, menée par le suédois Ingvar Carlsson, conclut que le système de l’ONU dans son ensemble avait échoué dans sa mission visant à prévenir, et par la suite, arrêter le génocide - à la fois le Secrétariat des Nations Unies et les États Membres de l'ONU dans le cadre du travail du Conseil de Sécurité.

Nouveau drapeau du Rwanda

31 décembre 2001

Présentation d'un nouveau drapeau et hymne national pour promouvoir l'unité nationale et la réconciliation

À la fin de 2001, le Gouvernement du Rwanda dévoila un nouveau drapeau et un hymne national dans le cadre de ses efforts pour promouvoir l'unité et la réconciliation nationale après le génocide de 1994. Le nouvel hymne national se réfère aux Rwandais comme un seul peuple, plutôt que Tutsis, Hutus et Twas.

Drapeau actuel du Rwanda
Procès Gacaca

18 juin 2002

Le Rwanda commence à utiliser le système de justice participative, connu sous le nom « Gacaca »

En juin 2002, le Gouvernement rwandais commença la mise en oeuvre d'un système participatif de justice, connu sous le nom Gacaca, (prononcer GA-CHA-CHA) afin de répondre à l'énorme retard des procès. Les communautés élisaient des juges pour entendre les procès de suspects du génocide accusés de crime, excepté la planification du génocide ou le viol.

Procès Gacaca, photo James Smith/Aegis Trust
10ème célébration du génocide

7 avril 2004

10e commémoration du génocide

En avril 2004, des manifestations commémoratives furent organisées dans les bureaux de l'ONU à Kigali, Dar-es-Salaam, New York et Genève, ainsi que dans d'autres capitales.

Amada Dieng

12 juillet 2004

Premier Conseiller spécial de l'ONU pour la prévention du génocide

En 2004, le Secrétaire général de l'ONU, a nommé Juan Mendez Conseiller Spécial pour la prévention du génocide, suivi en 2007 par Francis Deng, et en 2012 par Adama Dieng. Le Conseiller Spécial est chargé d’informer sur les causes et les mécanismes du génocide, d’alerter les intervenants lorsqu’il y a risque, et de faire prendre les mesures qui s’imposent.

Salle de l'Assemblée générale

16 septembre 2005

Les États Membres de l'ONU se mettent d'accord sur la « responsabilité de protéger »

En septembre 2005, au Sommet mondial des Nations Unies, tous les États Membres acceptèrent officiellement la responsabilité de chaque État de protéger sa population contre le génocide, les crimes de guerre, le nettoyage ethnique et les crimes contre l’humanité.

Photo ONU
Affiche du programme

23 décembre 2005

Établissement du Programme de communication sur le génocide au Rwanda et les Nations Unies

Le Programme de communication sur le génocide au Rwanda et les Nations Unies fut créé par l’Assemblée générale le 23 décembre 2005 (résolution A/RES/60/225 PDF) « pour mobiliser la société civile afin de garder vivant le souvenir des victimes du génocide rwandais et de le transmettre par l’éducation, afin d’aider à empêcher que de tels actes ne se reproduisent. »

Vidéo du'une discussion d'experts à l'ONU

7 avril 2006

Groupe d'experts de l'ONU : Faire face à la menace de génocide

Un groupe d'experts présenta les défis à relever face à un génocide, au Siège de l'ONU, en avril 2006.

Article du Centre d'actualité

7 août 2007

Abolition de la peine de mort au Rwanda

En 2007, le Gouvernement rwandais abolit la peine de mort qui avait été appliquée pour la dernière fois en 1998, quand 22 individus avaient été exécutés après avoir été condamnés pour des crimes relatifs au génocide. Cette évolution a éliminé un obstacle majeur au transfert de cas de génocide du Tribunal international vers les tribunaux nationaux, parallèlement à la fermeture prévue du Tribunal pénal international pour le Rwanda.

Jennifer Welsh et Ban Ki-moon

21 février 2008

Premier Conseiller spécial des Nations Unies sur la responsabilité de protéger

En 2008, le Secrétaire-Général de l'ONU nomma M. Edward Luckcomme Conseiller Spécial sur la responsabilité de protéger. Le Conseiller Spécial conduit le développement conceptuel, politique, institutionnel et opérationnel de la responsabilité de protéger. Il fut remplacé, en 2013, par Mme Jennifer Welsh.

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à droite) et Jennifer Welsh, Conseillère spéciale sur la responsabilité de protéger
publication pour enfants sur le génocide au Rwanda

7 avril 2010

Lancement de la publication pour enfants sur le génocide au Rwanda

Conseil de sécurité

26 décembre 2010

Le Conseil de sécurité des Nations Unies établit le Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux qui sera chargé d'assumer les tâches du TPIR

En décembre 2010, le Conseil de sécurité des Nations Unies mit en place le mécanisme résiduel, afin de reprendre et de terminer les tâches restantes du Tribunal pénal International pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) et du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), une fois leurs mandats expirés. Le TPIR doit achever ses travaux et transférer ses responsabilités au mécanisme appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux à la fin 2014. Les deux divisions du Mécanisme sont situées à La Haye.

Le Conseil de sécurité a adopté la résolution 1966 (2010) PDF, qui établit le Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux pour le Rwanda et l'ex-Yougoslavie
Article du Centre d'actualités de l'ONU du 24 juin 2011

24 juin 2011

Le TPIR condamne pour la première fois une femme de génocide

Le 24 juin 2011, Pauline Nyiramasuhuko, ancienne ministre de la famille et du progrès des femmes du Gouvernement rwandais, a été reconnue coupable pour crimes de génocide et crimes contre l'humanité (viol, extermination et persécution) perpétrés en 1994 et pour avoir gravement violé l'Article 3 des Conventions de Genève et son protocole additionnel (violence sur la vie et outrage à la dignité).

TPIR à Arusha

21 décembre 2011

Le TPIR condamne les deux principaux organisateurs du génocide à l’emprisonnement à perpétuité

Le 21 décembre 2011, deux principaux organisateurs du génocide rwandais de 1994 ont été condamnés à la prison à vie par le Tribunal pénal international pour le Rwanda.

TPIR à Arusha
Tribunal Gacaca

4 mai 2012

Fermeture des tribunaux Gacaca

Le 4 mai 2012, les tribunaux communautaires « Gacaca » fermèrent. Plus de 12 000 tribunaux jugèrent plus de 1,9 million de cas de génocide à travers le pays sur une période de dix ans. Environ 65% des quelques deux millions de personnes furent reconnues coupables, selon le gouvernement rwandais.

Photo James Smith/Aegis Trust

12 juin 2012

Progrès significatifs sur les objectifs du Millénaire pour le développement au Rwanda

Depuis 2007, le Gouvernement du Rwanda se focalise sur la réalisation des objectives du Millénaire pour le développement. Le taux de pauvreté a chuté de près de 12% en cinq ans, passant de 56,7% en 2006 à 44,9% en 2011.

 Le Procureur au procès de Augustin Ngirabatware

12 décembre 2012

Le TPIR condamna un ancien ministre à 35 ans de prison

Une chambre de première instance du Tribunal pénal international pour le Rwanda condamna un ancien ministre du gouvernement, Augustin Ngirabatware, à 35 ans en prison pour génocide, incitation directe et publique à commettre le génocide et le viol comme un crime contre l'humanité.

Le Procureur Hassan Bubacar Jallow au procès de Augustin Ngirabatware (Photo ONU/Devra Berkowitz)
Page de la radio des Nations Unies

19 septembre 2013

Les femmes représentent 64% des députés au Rwanda

Les élections parlementaires rwandaises de 2013 virent un record de 64% des sièges remportés par les femmes candidates. Le Gouvernement du Rwanda, avec comme partenaire clé les Nations Unies, poursuivit l'égalité des sexes depuis 1994.

Site internet Kwibuka20

7 avril 2014

20e commémoration du génocide

Des évènements sont organisés dans le monde entier pour commémorer le 20e anniversaire du génocide.

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a prit part à une cérémonie au Rwanda en commémoration du 20ème anniversaire du génocide au Rwanda le 7 avril 2014. Photo ONU/E. Shneider. Site internet Kwibuka20  EN
Frise chronologique 1996-2014