Bureau du Conseiller spécial pour la prévention du génocide

Anciens Conseillers spéciaux

M. Juan Mendes, ancien Conseiller spécial

Juan MendesLe 1er août 2004, le Secrétaire général de l’ONU a nommé l’Argentin Juan Méndez au poste de Conseiller spécial pour la prévention du génocide, ayant rang de sous-secrétaire général exerçant ses fonctions à temps partiel. M. Méndez a occupé ce poste jusqu’à la nomination de son successeur, M. Francis Deng.

Le 6 octobre 2010, M. Méndez a été nommé Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants pour un mandat de trois ans à compter du premier novembre 2010. Auparavant, il présidait le Centre international pour la justice transitionnelle.

Né à Lomas de Zamora (Argentine), M. Méndez a, tout au long de sa carrière, mis sa formation de juriste au service des droits de l’homme et il a défendu cette cause avec talent sur tout le continent américain. À l’époque où une dictature militaire sévissait en Argentine, sa qualité d’avocat de prisonniers politiques lui a valu d’être arrêté, torturé et placé en détention administrative pendant un an et demi. Amnesty International en a alors fait l’un de ses « prisonniers d’opinion ». À sa libération, intervenue à la fin des années 70, M. Méndez s’est installé aux États-Unis.

Il a alors travaillé pendant 15 ans pour Human Rights Watch, se consacrant principalement à la défense des droits de l’homme sur le continent américain, et il a contribué à établir la renommée mondiale de cette organisation. Il en est devenu le Directeur juridique en 1994 et il a œuvré dans le monde entier au service de sa mission, en pilotant notamment les activités contentieuses et normatives. De 1996 à 1999, il a été Directeur exécutif de l’Institut interaméricain des droits de l’homme, au Costa Rica. D’octobre 1999 à mai 2004, il a enseigné le droit à l’Université de Notre-Dame, dans l’Indiana (États-Unis) et il a exercé les fonctions de Directeur du Centre des droits civiques et des droits de l’homme de cet établissement. De 2000 à 2003, il a siégé à la Commission interaméricaine des droits de l’homme de l’Organisation des États américains, en assurant la présidence en 2002.

Il a enseigné le droit international des droits de l’homme à la faculté de droit de l’Université de Georgetown et à l’École des hautes études internationales de l’Université Johns Hopkins; il donne régulièrement des cours dans le cadre du master de droit international des droits de l’homme de l’Université d’Oxford. Son action en faveur des droits de l’homme a été saluée par plusieurs prix. Pour ne citer que les plus récents, il a été, en avril 2000, le tout premier lauréat du prix Monsignor Oscar A. Romero, créé par l’Université de Dayton pour honorer les défenseurs des droits de l’homme, et il s’est vu décerner en mai 2003 le prix Jeanne and Joseph Sullivan de la Heartland Alliance. M. Méndez est membre des barreaux de Mar del Plata et de Buenos Aires, ainsi que de celui du district de Columbia aux États-Unis. Il est diplômé en droit de l’Université Stella Maris (Argentine) et de la faculté de droit de l’American University, à Washington.

Né le 11 décembre 1944 à Lomas de Zamora (Argentine), M. Méndez est marié et il a trois enfants.