Médaille ONU : ONUST

ORGANISME DES NATIONS UNIES CHARGÉ
DE LA SURVEILLANCE DE LA TRÊVE



Undisplayed Graphic Etablie en juin 1948 pour assister le Médiateur et la Commission de la Trêve à superviser la trêve en Palestine. Depuis sa création, l'ONUST a accompli différentes tâches, lui ayant été confiées ppar le Conseil de sécurité, comme l'observation du cessez-le-feu dans le Canal de Suez et les hauteurs du Golan qui a suivi la guerre Israélo'arabe de juin 1967. Aujourd'hui, l'ONUST assiste et coopére avec la FNUOD et la FINUL dans l'accomplissement de leurs tâches; des groupes d'observateurs sont stationnés à Beyrouth et au Caire avec des bureaux de liaison à Gaza et à Amman. L'ONUST a aussi fourni des observateurs militaires lors de la création de l'UNGOMAP, la GONMUII, la MONUIK et la FORPRONU.

Le ruban a un fond bleu entrecoupé de deux étroites bandes blanches, les couleurs de l'ONU. 6 mois de service auprès de la Mission sont nécessaires pour pouvoir prétendre à une médaille.

Les pays suivant ont fourni des observateurs militaires qui sont éligibles pour obtenir une médaille: l'Australie, l'Argentine, la Belgique, Burma, le Canada, le Chili, la République populaire de Chine, le Danemark, l'Estonie, la Finlande, la France, l'Irlande, l'Itali, le Népal, le Royaume des Pays Bas, la Norvège, le Pérou, le Portugal, la Fédération de Russie, le Sri Lanka, la Suède, la Suisse, la Thaïlande. Les observateurs militaires autrichiens, canadiens, danois, finlandais, irlandais et suèdois, d'abord assignés à l'ONUST, puis détachés au service de l'UNGOMAP, peuvent également obtenir, après 90 jours de service, une médaille de l'ONUST indiquant leur service auprès de l'UNGOMAP. Aujourd'hui, l'ONUST coopère avec la FNUOD sur les hauteurs du Golan dans le secteur israélo-syrien, et avec la FINUL, dans le secteur israélo-libanais.

 

Médailles ONU - Page principale | Page principale - Maintien de la paix | Page principale - ONU


Préparé pour Internet par la Section du Site Internet des Nations Unies et la Section de la paix et de la sécurité du Département de l'information en coopération avec le Département des opérations de maintien de la paix.
Nations Unies 2003