Médaille ONU : ONUSOM

OPERATION DES NATIONS UNIES EN SOMALIE

 


Undisplayed Graphic

L'UNOSOM a été établie en avril 1992 par la résolution 751 du Conseil de sécurité. En accord avec l'accord obtenu par les deux principales factions somaliennes à Mogadiscio, le cessez-le-feu dans la capital a été surveillé par un groupe de 50 observateurs des Nations Unies, sans arme et sans uniforme.

Les observateurs ont été déployés le long de la ligne de démarcation séparant Mogadiscio en deux zones. Au regard de l'aide humanitaire, le personnel de sécurité, tel qu'envisagé dans les Accords, devait fournir protection et sécurité pour les personnels des Nations Unies et leurs équipements au port de Mogadiscio, et escorter les convois de biens humanitaires du port vers des centres de distributions dans la ville et ses proches environs. Ils devaient s'assurer de la sécurité du personnel des Nations Unies, et de son équipement à l'aéroport de Mogadiscio. Ils devaient fournir aux convois des Nations Unies des forces de sécurité en nombre suffisamment important pour décourager les attaques. Ils etaient autorisés à ouvrir le feu en cas de légitime défense en derniers recours, si la dissuasion ne s'était pas montrer effective.

Le 28 août, le Conseil de sécurité, par sa Résolution 775, a autorisé un renforcement de l'UNOSOM par 4 unités de sécurité supplémentaires, pour la protection des convois humanitaires et des centres de distribution à travers la Somalie. Plusieurs des autorités somaliennes de facto, ont refusé de donner leur accord à un déploiement des troupes de l'ONU. Seulement un bataillon et des observateurs militaires ont finalement été déployé à Mogadiscio. Des navires de secours furent empêcher d´accoster et même bombardés. Les ports maritimes et aériens furent attaqués, ce qui a empêché la livraison des biens de secours aux zones où les besoins étaient les plus importants. Le 3 décembre 1992, le Conseil de sécurité a autorisé l'utilisation de tous les moyens nécéssaires pour établir, dès que possible, un environnement sûr pour les opérations de secours humanitaires en Somalie. Les premiers éléments de la Force d'intervention unifiée, dirigée par les Etats Unis, ont été déployés à Mogadiscio ele 9 décembre 1992. Une fois sa tâche accomplie, le commandement militaire fut remis aux Nations Unies. En même temps, l'UNISOM est restée pleinement responsable des aspects politiques et de l'aide humanitaire à la Somalie. En Février 1994, après plusieurs incidents violents et plusieurs attaques contre des soldats des Nations Unies, le Conseil de sécurité a révisé le mandat de l'UNOSOM II pour exclure l'utilisation de méthodes coercitives. L'UNOSOM II s'est retirée au début de mars 1995.

Le fond sable du ruban représente le désert. La large bande centrale bleu onusien est entouré de deux étroites rayures vert foncé symbolisant l'espoir. Le temps de service minimal pour pouvoir prétendre à une médaille est de 90 jours.

L'Allemagne, l'Arabie séoudite, l'Australie, l'Autriche, le Bangladesh, la Belgique, le Botswana, le Canada, la République de Corée, l'Egypte, les Emirats arabes unis, les Etats'Unis, les îles Fidji, la Finlande, la France, la Grèce, l'Inde, l'Indonésie, l'Irlande, l'Italie, le Koweit, la Jordanie, la Malaisie, le Maroc, le Népal, la Nouvelle-Zélande, le Nigéria, la Norvège, le Pakistan, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède, la Tunisie, la Turquie et le Zimbabwe ont fourni des observateurs ou des troupes à cette mission.

 

Médailles ONU - Page principale | Page principale - Maintien de la paix | Page principale - ONU


Préparé pour Internet par la Section du Site Internet des Nations Unies et la Section de la paix et de la sécurité du Département de l'information en coopération avec le Département des opérations de maintien de la paix.
Nations Unies 2003