Médailles ONU : FORPRONU

FORCE DE PROTECTION DES NATIONS UNIES

(Ex-Yougoslavie)



Undisplayed Graphic

Créée initialement en février 1992 en tant qu'opération provisoire visant à créer les conditions de paix et de sécurité nécessaires à la négociation d'un règlement d'ensemble de la crise yougoslave, la FORPRONU avait pour mandat de veiller à ce que les trois "zones protégées par les Nations Unies" (ZPNU) en Croatie soient démilitarisées et à ce que la crainte d'une attaque armée soit épargnée à toutes les personnes y résidant. Des policiers des Nations Unies avaient aussi pour mission de s'assurer du fonctionnement de la police locale, et notannent de la non-discrimination de celle-ci à l'égard de certaines populations et du respect des droits de l'homme. La Force a également assisté les agences humanitaires de l'ONU dans le processus de retour des personnes déplacées.

Le mandat de la FORPRONU a été plusieurs fois élargi, pour couvrir les objectifs suivants: ré-ouverture de l'aéroport de Sarajevo et sécurisation de la zone pour permettre l'acheminement de l'aide humanitaire, protection des convois de prisonniers civils libérés si le Comité international de la Croix-Rouge lui en faisait la demande. En outre, la FORPRONU a surveillé le retrait complet de l'Armée Yougoslave de Craotie, la démilitarisation de la Péninsule de Prevlaka, et le déplacement des armes lourdes des zones voisines de la Croatie et du Monténegro (Res 779,1992). La FORPRONU a aussi contrôlé le respect de l'interdiction des vols militaires dans l'espace aérien de la Bosnie-Herzégovine (Res 781,1992) et l'installation des Nations Unies dans l'ex-République Yougoslave de Macédoine.

Enfin, la FORPRONU a surveillé la mise en place d'un accord de cessez-le-feu signé par le Gouvernement bosniaque et les Croates de Bosnie en février 1994 et les arrangements de cessez-le-feu négociés entre le Gouvernement bosniaque et les forces serbes de Bosnie, entrés en vigueur le 1er janvier 1995.

Le 31 mars 1995, le Conseil de sécurité a décidé de restructurer la FORPRONU et de la remplacer par trois opérations de maintien de la paix distinctes mais reliées entre elles: l'ONURC (Opérationa des Nations Unies pour le rétablissement de la confiance en Croatie), l'UNPREDEP ( Force de deploiement préventif des Nations Unies) sous le commandement commun de l'UNPF (Forces de la paix des Nations Unies), établi à Zagreb. A la suite de l'évolution positive de la situation en ex-Yougoslavie et de l'établissement de deux nouvelles missions en Bosnie-Herzégovine et en Croatie, le Quartier général de Zagreb a été abandonné en janvier 1996.

La combinaison de couleurs du ruban de la médaille consiste en un fond bleu onusien, avec une large bande centrale rouge, représentant les zones protégées par les Nations Unies, entourée de deux bandes étroites blanches. La fine bande verte, à gauche, représente les fôrets; la fine bande marron, à droite, symbolise les montagnes. Pour pouvoir prétendre à une médaille, un minimum de 90 jours au service de la mission est nécessaire.

L'Argentine, l'Australie, le Bangladesh, la Belgique, le Brésil, le Canada, la Colombie, le Danemark, l'Egypte, l'Espagne, les Etats-Unis, la Finlande, la France, le Ghana, l'Inde, l'Indonésie, l'Irlande, le Royaume Haschémite de Jordanie, le Kenya, le Luxembourg, la Malaisie, le Népal, la Nouvelle-Zélande, le Nigéria, la Norvège, le Royaume des Pays Bas, le Pakistan, la Pologne, le Portugal, le Royaume Uni, la Fédération de Russie, la Suède, la Suisse, la Tchécoslovaquie, la Tunisie, la Turquie, le Venezuela et l' Ukraine ont fourni des troupes ou des observateurs à cette mission.

  Médailles ONU - Page principale | Page principale - Maintien de la paix | Page principale - ONU

Préparé pour Internet par la Section du Site Internet des Nations Unies et la Section de la paix et de la sécurité du Département de l'information en coopération avec le Département des opérations de maintien de la paix.
Nations Unies 2003