Haïti - MITNUH

Préparé par le Département de l'information des Nations Unies
Ce texte n'est pas un document officiel des Nations Unies
Dernière mise à jour le 30 novembre 1997

MISSION DE TRANSITION DES NATIONS UNIES EN HAITI



EMPLACEMENT
Haïti
QUARTIER GENERAL
Port-au-Prince
DUREE
août - novembre 1997
REPRESENTANT SPECIAL DU SECRETAIRE GENERAL ET CHEF DE MISSION
M.Enrique ter Horst (Venezuela)
COMMANDANT DE LA FORCE
Général Robin Gagnon (Canada)
DIRECTEUR GENERAL DE LA POLICE
Colonel Jean-Claude Laparra (France)
FONCTION
Assister le Gouvernement haïtien à encourager la professionnalisation de la police nationale (PNH) et y contribuer. Les tâches de la composante de police civile de la MITNUH comprennent la formation de trois unités spécialisées de la PNH - contrôle des attroupements, force d'intervention rapide et sécurité du Palais - qui sont considérées comme étant particulièrement importantes. Le renforcement de ces unités améliorera considérablement l'efficacité de la police et lui permettra de progresser dans son propre développement. La MITNUH et le Programme des Nations Unies pour le Développement poursuivent l'élaboration d'un programme d'assistance afin de donner à la PNH un savoir-faire de haut niveau en matière d'application de la loi. Le travail de l'unité de sécurité militaire est de garantir, sous l'autorité du Commandant de la Force, la sécurité et la liberté de mouvement du personnel des Nations Unies qui s'acquitte du mandat. Le Représentant spécial continue de coordonner les activités les activités du système des Nations Unies visant à promouvoir le développement institutionnel, la réconciliation nationale et le redressement économique.
EFFECTIF AUTORISE
250 policiers civils et 50 soldats (D'autres militaires, financés par des contributions volontaires, font également partie de la composante militaire de la MITNUH)
FINANCEMENT
Méthode utilisée pour le financement : par contributions à un compte spécial Budget estimé : 10,1 millions de dollars (montant brut) du 1er août au 30 novembre 1997
PAYS FOURNISSANT DES POLICIERS CIVILS
Argentine, Bénin, Canada, États-Unis d'Amérique, France, Inde, Mali, Niger, Sénégal, Togo, Tunisie
PAYS FOURNISSANT DES SOLDATS
Canada, Pakistan
HISTORIQUE
La MITNUH est la troisième d'une série d'opérations de maintien de la paix des Nations Unies en Haïti. Elle a été mise en place par la résolution 1123 (1997) du Conseil de sécurité, du 30 juillet 1997 pour une période unique de quatre mois s'achevant le 30 novembre 1997.

La première mission de la série fut la MINUHA de septembre 1993 à juin 1996. La MINUHA fut suspendue à partir d'octobre 1993 puis réactivée en mars 1995 après la mise en place d'un environnement stable et sûr par la Force Multinationale (septembre 1994 - mars 1995). La MINUHA fut remplacée en juillet 1996 par la Mission d'appui des Nations Unies (MANUH), dont le mandat s'est achevé le 31 juillet 1997.

La MITNUH fut établie sur la base d'un rapport du Secrétaire général au Conseil de sécurité de juillet 1997 (S/1997/564). Dans le rapport, le Secrétaire général déclare qu'Haïti a fait d'importants progrès. Cependant, le pays reste confronté à des problèmes politiques et économiques redoutables. On n'a pas encore dégagé le consensus de base parmi les haïtiens dont dépendent les réformes nécessaires pour renforcer les institutions démocratiques, générer la croissance et créer des emplois. La mise en place et la formation de la nouvelle force de police progressent. Toutefois, les progrès sont lents, et le Secrétaire général partage l'opinion des dirigeants politiques d'Haïti selon laquelle, sans un appui soutenu et durable de la part de la communauté internationale, la force pourrait ne pas être en mesure de répondre à des incidents graves, risquant une détérioration de la sécurité.

Le Secrétaire général a déclaré partager l'opinion exprimée en novembre 1996 par le Président d'Haïti, M. René Préval selon lequel 12 mois seront nécessaires à la police nationale haïtienne pour qu'elle soit capable de garantir un environnement sûr et stable sans une aide internationale. Dans ce contexte, le Secrétaire général a recommandé que le Conseil de sécurité maintienne l'appui des Nations Unies à la PNH pour une période supplémentaire de quatre mois, à savoir du juillet à novembre 1997. Si cela est accepté, le Conseil de sécurité pourrait instituer une nouvelle mission appelée Mission de transition des Nations Unies en Haïti (MITNUH). La nouvelle mission comprendrait une composante militaire et une composante de police civile et continuerait à aider les autorités haïtiennes à poursuivre la professionnalisation de la police haïtienne. Le Représentant spécial du Secrétaire général continuerait à coordonner les activités du système des Nations Unies en Haïti afin de promouvoir le renforcement des institutions, la réconciliation nationale et le redressement économique.


Retour à la carte
Retour à la liste des opérations de maintien de la paix