Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Mandat

Conformément à la résolution 1181 (1998) du Conseil de sécurité en date du 13 juillet 1998, la MONUSIL avait le mandat suivant :

  • Suivre l’évolution de la situation sur le plan militaire et sur le plan de la sécurité dans l’ensemble du pays, pour autant que les conditions de sécurité le permettent, et en informer régulièrement le Représentant spécial du Secrétaire général, en vue notamment de déterminer quand la situation est suffisamment sûre pour permettre le déploiement de nouveaux effectifs d’observateurs militaires, après la première phase décrite au paragraphe 7 ci-après;
  • Suivre le désarmement et la démobilisation des anciens combattants regroupés dans des zones sûres du pays, en supervisant notamment le rôle joué par l’ECOMOG dans ses actions sécuritaires, de rassemblement et de destruction des armes dans lesdites zones;
  • Aider à assurer le respect du droit international humanitaire, notamment sur les lieux de désarmement et de démobilisation lorsque les conditions de sécurité le permettent;
  • Superviser le désarmement et la démobilisation volontaires des membres des Forces de défense civile dans la mesure où les conditions de sécurité le permettent;

Le personnel civil renforcé s’acquittera des tâches suivantes

  • Conseiller, en coordination avec d’autres entités internationales, le Gouvernement sierra-léonais et les responsables de la police locale au sujet des procédures, de la formation, du rééquipement et du recrutement, en tenant compte en particulier de la nécessité de faire respecter des normes internationalement acceptées de procédures de police dans des sociétés démocratiques, ainsi que de la planification de la réforme et de la restructuration de la force de police sierra-léonaise, et suivre les progrès accomplis en la matière;
  • Faire rapport sur les violations du droit international humanitaire et des droits de l’homme en Sierra Leone et, en consultation avec les organismes compétents des Nations Unies, aider le Gouvernement sierra-léonais à faire face aux besoins du pays en matière de droits de l’homme;