Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Mandat

La MINUAR a été créée par la résolution 872 (1993) 5 Octobre 1993 pour aider à mettre en œuvre l'Accord de paix d'Arusha signé par les parties rwandaises le 4 août 1993. Le mandat de la MINUAR consiste à :

  • Contribuer à assurer la sécurité de la ville de Kigali, notamment à l’intérieur de la zone libre d’armes établie par les parties s’étendant dans la ville et dans ses alentours;
  • Superviser l’accord de cessez-le-feu, qui appelle à la mise en place de points de cantonnement et de rassemblement et à la délimitation d’une nouvelle zone démilitarisée de sécurité ainsi qu’à la définition d’autres procédures de démobilisation;
  • Superviser les conditions de la sécurité générale dans le pays pendant la période terminale du mandat du gouvernement de transition, jusqu’aux élections;
  • Contribuer au déminage, essentiellement au moyen de programmes de formation;
  • Examiner, à la demande des parties ou de sa propre initiative, les cas de non-application du protocole d’accord sur l’intégration des forces armées, en déterminer les responsables et faire rapport sur cette question, en tant que de besoin, au Secrétaire général;
  • Contrôler le processus de rapatriement des réfugiés rwandais et de réinstallation des personnes déplacées, en vue de s’assurer que ces opérations sont exécutées dans l’ordre et la sécurité;

Apres la reprise des combats en avril 1994, le mandat de la MINUAR a été modifié par la résolution 912 (1994) du 21 avril 1994 pour pouvoir :

  • Agir comme intermédiaire entre les parties pour essayer d’obtenir leur accord à un cessez-le-feu;
  • Faciliter la reprise des opérations de secours humanitaires dans la mesure du possible;
  • Suivre l’évolution de la situation au Rwanda et faire rapport à ce sujet, y compris en ce qui concerne la sécurité des civils qui ont cherché refuge auprès de la MINUAR, et autorise à cette fin les effectifs indiqués pour la Mission aux paragraphes 15 à 18 du rapport du Secrétaire général en date du 20 avril 1994;

Lorsque la situation s'est encore détériorée, la mandat a été élargi par la résolution 918 (1994) du 17 mai 1994 en lui incluant les responsabilités supplémentaires suivantes :

  • Contribuer à la sécurité et à la protection des personnes déplacées, des réfugiés et des civils en danger au Rwanda, y compris par la création et le maintien, là où il sera possible, de zones humanitaires sûres;
  • Assurer la sécurité et l’appui de la distribution des secours et des opérations d’assistance humanitaire;

A la suite du cessez-le-feu et de l'entrée en fonctions du nouveau gouvernement, les responsabilités de la MINUAR ont encore été modifiées : garantir la stabilité et la sécurité dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Rwanda, stabiliser et contrôler la situation dans toutes les régions du Rwanda pour favoriser le retour des populations déplacées; assurer la sécurité et l'appui des opérations de secours à l'intérieur du Rwanda et promouvoir, par des bons offices et la médiation, la réconciliation nationale au Rwanda.

Par la résolution 997 (1995) du 30 novembre 1994, la MINUAE a été spécifiquement chargée d'assurer la sécurité du personnel du Tribunal international pour le Rwanda et des spécialistes des droits de l'homme et d'aider à la mise en place et à l'instruction d'une nouvelle force de police nationale intégrée.

Le 12 décembre 1995, le Conseil de sécurité a encore ajusté le mandat de la MINUAE par sa résolution 1029 (1995) afin qu'elle se charge en priorité du raptriement volontaire des réfugiés en toute sécurité et qu'elle assure la protection, avec l'accord du Gouvernement rwandais, du tribunal international pour le Rwanda.

Le mandat de la MINUAR s'est achevé le 8 mars 1996. Le retrait de la Force était achevé en avril 1996.