Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Historique de la Mission

Quelques années après que le Mozambique ait acquis son indépendance du Portugal en 1975, le pays appauvri a connu une guerre civile de longue durée, entre le Gouvernement et la Résistance nationale mozambicaine (RENAMO), soutenue par le régime de l'apartheid en Afrique du Sud. Le 4 Octobre 1992, après deux ans de négociations à Rome, les deux parties ont signé un Accord général de paix. Dans le cadre de l'Accord, le Conseil de sécurité a créé l'Opération des Nations Unies au Mozambique (ONUMOZ) pour surveiller et soutenir un cessez-le à la démobilisation des forces et la tenue d'élections nationales.

Au début de 1993, quelques 6 500 soldats et observateurs militaires, dirigés par le Représentant spécial du Secrétaire général, M. Aldo Ajello, ont été déployés. Pour garantir la mise en œuvre de l'accord et régler les différends, une commission de surveillance et de suivi a été créée. Elle a été présidée par les Nations Unies, et composée de membres du Gouvernement, de la RENAMO, d'un Etat médiateur (Italie), des États observateurs aux pourparlers de Rome (France, Allemagne, Portugal, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord et États-Unis d'Amérique) et l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA).

En plus de vérifier la mise en œuvre des aspects militaires de l'Accord de paix et de superviser le processus électoral, l'ONUMOZ a lancé un programme d'assistance humanitaire pour aider les 3,7 millions de personnes déplacées par la guerre à se réinstaller dans les communautés. Pour sa part, le HCR a commencé en 1993, le rapatriement de 1,3 million de réfugiés. A cette époque, l'opération de trois ans a été la plus importante jamais entreprise par le HCR en Afrique. A la mi-1994, 75% des personnes déplacées ont été réinstallées et la plupart des réfugiés étaient retournés au Mozambique.

La démobilisation a commencé en 1994 et a impliqué plus de 76 000 soldats des deux camps, dont 10 000 que l'ONUMOZ a aidé à intégrer dans la nouvelle armée nationale. L'ONUMOZ a également récupéré environ 155 000 armes.

Les premières élections multipartites du pays ont eu lieu en octobre 1994, et ont été suivies par 2 300 observateurs internationaux civils, dont environ 900 de l'ONU. Le parti du gouvernement, le FRELIMO, a remporté les élections législatives et présidentielles. Le nouveau parlement et le président ont pris leur fonction le 8 et 9 décembre 1994, respectivement. Sa tâche terminée avec succès, le mandat de l'ONUMOZ a officiellement pris fin à minuit le 9 décembre. Toutefois, l'ONUMOZ a continué à exercer les fonctions résiduelles jusqu'à ce que la mission cesse à la fin de janvier 1995.