Haïti - MINUHA

Préparé par le Département de l'information des Nations Unies.

Dernière mise à jour le 31 août 1997.

Ce texte n'est pas un document officiel des Nations Unies.

MISSION DES NATIONS UNIES EN HAITI

PROFIL

EMPLACEMENT : Haïti

QUARTIER GENERAL : Port-au-Prince

DUREE : Septembre 1993 - juin 1996

EFFECTIF AUTORISE : 1 200 militaires et personnel militaire d'appui et 300 policiers civils; on prévoyait également environ 160 civils (personnel international), 180 agents locaux et 18 Volontaires des Nations Unies.

PERTES EN VIES HUMAINES (au 30 avril 1996) : 6 (4 militaires et 2 policiers civils)

REPRESENTANT SPECIAL DU SECRETAIRE GENERAL ET CHEF DE LA MISSION : M. Enrique ter Horst (Venezuela)

COMMANDANT DE LA FORCE : Général de brigade J. R. P. Daigle (Canada)

DIRECTEUR GENERAL DE LA POLICE : Colonel Philippe Balladur (France)

PAYS FOURNISSANT DES EFFECTIFS (au 30 avril 1996) : Algérie, Bangladesh, Canada, Djibouti, États-Unis d'Amérique, Fédération de Russie, France, Mali, Pakistan, Pays-Bas, Togo et Trinité-et-Tobago.

COUT ESTIMATIF DE LA MISSION DE SA CREATION AU 31 MAI 1996 : 315 794 700 dollars (montant net).

FONCTION : La MINUHA a été créée à l'origine pour aider à appliquer certaines dispositions de l'Accord de Governors Island signé par les parties haïtiennes le 3 juillet 1993. En 1993, elle a été chargée d'aider à moderniser les forces armées haïtiennes et de créer une nouvelle force de police. Toutefois, en raison du refus de coopérer des autorités militaires haïtiennes, la MINUHA n'a pas pu être complètement déployée à l'époque et s'acquitter de son mandat. Après le rétablissement, en octobre 1994, du Gouvernement constitutionnel d'Haïti grâce à l'intervention d'une force multinationale dirigée par les États-Unis d'Amérique et autorisée par le Conseil de sécurité, son mandat a été révisé de façon que la Mission puisse aider le Gouvernement démocratique d'Haïti à s'acquitter de ses responsabilités pour ce qui était : de maintenir les conditions sûres et stables créées durant la phase multinationale et d'assurer la protection du personnel civil international et des installations essentielles; de professionnaliser les forces armées haïtiennes et de créer une force de police séparée. La MINUHA devait également aider les autorités constitutionnelles légitimes à créeer les conditions qui leur permettent d'organiser des élections législatives libres et régulières qu'elles convoqueraient. Elle a assumé l'intégralité de ses fonctions à partir du 31 mars 1995. Des élections législatives démocratiques se sont tenues pendant l'été 1995, malgré quelques difficultés d'ordre logistique. Les élections présidentielles se sont déroulées sans entrave le 17 décembre 1995 et le transfert des pouvoirs au nouveau président a eu lieu le 7 février 1996. A la demande du Président d'Haïti, le mandat de la MINUHA a été prorogé jusqu'à la fin de juin 1996.


Opérations de maintien de la paix
Cartes des opérations de maintien de la paix
Accueil ONU