Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Les femmes dans les opérations de maintien de la paix

Au fur et à mesure que les activités de maintien de la paix de l’ONU ont inclus une approche humanitaire plus large, les femmes sont devenues plus présentes dans la famille du maintien de la paix.

Casques bleus et personnel civil féminin

Cliquez sur l'image ci-dessus pour ouvrir l'inforgraphie complète au format PDF.

Des femmes sont déployées dans tous les secteurs – policemilitaire et civil – et ont un impact positif sur l’environnement dans lequel opère les missions de paix, à la fois en appuyant le rôle des femmes dans la consolidation de la paix et en protégeant les droits des femmes.

En 1993, les femmes représentaient 1 % des effectifs en uniforme déployés. En 2012, sur près de 125 000 Casques bleus dans les missions de maintien de la paix, les femmes constituent 3 % des forces militaires et 10 % des membres de la police. Même si l'ONU encourage le déploiement de femmes en uniforme, la responsabilité de leur déploiement dans les forces de police et dans l'armée incombe aux États Membres. La Division de la police des Nations Unies a appelé à un « effort mondial » pour recruter plus de femmes policiers dans les services de police nationale et dans les effectifs de police de l'ONU à travers le monde. L'objectif est d'avoir 20% de femmes officiers de police en 2014.

Parvenir à la parité des sexes au sein de l'Organisation est une priorité pour le Secrétaire général des Nations Unies. En 2012, au Siège de l’ONU, le personnel était constitué de 48 % de femmes et de 52 % d’hommes, les disparités apparaissant essentiellement aux échelons moyens et supérieurs. Dans les opérations de maintien de la paix et les missions politiques spéciales, les chiffres sont moins flatteurs, les femmes ne représentant que 29 % du personnel international et 17 % du personnel national.

Ces statistiques n’ont que peu évolué au cours des dernières années. En 2013, les départements de l'appui aux missions, des opérations de maintien de la paix et des affires politiques ont lancé un projet appelé « Combler le fossé des moyens civils dans le maintien de la paix » pour mieux comprendre les obstacles à l'embauche, la fidélisation et l'avancement du personnel féminin sur le terrain. Le projet a donné lieu à la rédaction d'un rapport présentant des recommendations à mettre en œuvre dès 2014. 53 % de l’ensemble du personnel du Secrétariat des Nations Unies étant constitués de civils sur le terrain, une augmentation du nombre de femmes civiles dans les opérations de maintien de la paix permettra de renforcer les effectifs féminins servant les Nations Unies sur un plan général.

Apprenez-en davantage en consultant les données sur l’égalité des sexes EN ou encore les statistiques globales sur les femmes dans les forces militaires et la police dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU entre 2005 et 2010 PDF en anglais).

Dans tous les domaines du maintien de la paix, les femmes Casques bleus ont apporté la preuve qu’elles pouvaient jouer les mêmes rôles, remplir les mêmes normes et travailler dans des conditions aussi difficiles que leurs collègues masculins. Le recrutement et la présence active des femmes sont un impératif pour toutes les opérations de maintien de la paix.

De son côté, le Département des opérations de maintien de la paix (DOMP) continue à répondre aux appels lancés dans tous les mandats concernant les femmes, la paix et la sécurité pour que les femmes soient plus nombreuses dans ces opérations en préconisant le déploiement de davantage de femmes. Néanmoins, c’est aux différents pays qui fournissent des contingents et des forces de police qu’il incombe en définitive d’intégrer davantage de femmes aux contingents militaires affectés aux opérations de maintien de la paix.

Pourquoi est-il important d’affecter des femmes aux opérations de paix de l'ONU?

Le personnel féminin des missions de paix joue un rôle de modèle dans l'environnement local et encourage les femmes et les jeunes filles - dans des sociétés fréquemment dominées par les hommes - à faire valoir leurs droits et à participer aux processus de paix.

L'implication d'un plus grand nombre de femmes est crucial pour :

  • Autonomiser les femmes des communautés locales;
  • Répondre aux besoins spécifiques des anciennes combattantes durant le processus de démobilisation et de réintégration à la vie civile;
  • Aider les forces de maintien de la paix à être plus proches des femmes dans la communauté;
  • Interviewer les femmes ayant subi des violences sexistes;
  • Encourager les femmes qui souhaitent embrasser une carrière militaire ou dans la police;
  • Soutenir les femmes dans les sociétés où il est interdit de parler aux hommes.

La présence de personnels féminins peut également :

  • Apaiser les situations conflictuelles;
  • Garantir aux communautés féminines locales l'accès à un appui et à une assistance matérielle et psychologique;
  • Proposer des modèles à suivre aux femmes de la communauté;
  • Sécuriser les femmes et les enfants au niveau local;
  • Contribuer à créer un environnement plus sûr dans lequel les femmes ont moins de raisons d'avoir peur;
  • Montrer la volonté de l'ONU de promouvoir l'égalité des sexes;
  • Élargir les compétences et l'action d'une mission de maintien de la paix sur le terrain.