Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Réforme du secteur de la sécurité

Une fois que le conflit a pris fin, il est essentiel de réformer le système de sécurité du pays. Cela est indispensable si l'on veut instaurer une paix et un développement durables qui permettent aux populations de se sentir en sécurité et d'avoir confiance dans les institutions étatiques.

Photo ONU/Ralph Blok

Un soldat protège les électeurs au Sud Soudan lors du référendum de janvier 2011.

L'ONU appuie la réforme du secteur de la sécurité pour assurer la mise en place dans ce domaine des institutions efficaces, efficientes, responsables et aux coûts modérés.

La réforme a pour but de garantir à l'État et aux populations une sécurité efficace et responsable. Elle modifie les institutions pour qu'elles soient plus professionnelles et pour qu'elles soient tenues de rendre des comptes. C'est un processus dirigé par les autorités nationales, et la réforme doit être menée sans discrimination et dans le plein respect des droits de l'homme et de l'État de droit.

Qu'est-ce que le secteur de la sécurité?

Il n'existe pas de modèle universel de secteur de la sécurité. L'ONU considère néanmoins que ce secteur doit normalement comprendre des structures, des institutions et un personnel responsable de la gestion, de la garantie et du contrôle de la sécurité. Par exemple: les forces armées, les services de répression, les services pénitentiaires, les services de renseignement, et les institutions responsables du contrôle des frontières, des douanes et de la protection civile. Dans certains cas, le secteur comprend également certains éléments du système judiciaire appelés à connaître des cas de délit et de mauvais usage de la force. Le secteur de la sécurité doit également comporter des organes de gestion et de contrôle et, dans certains cas, peut faire appel à la participation de prestataires informels ou traditionnels de services de sécurité.

Le rétablissement de la confiance

La réforme du secteur de la sécurité d'un pays est essentielle après un conflit. Il est en effet indispensable, en pareilles situations, de redonner aux populations le sentiment de pouvoir vivre sans crainte dans la sécurité et de créer (ou de rétablir) un climat de confiance entre l'État et les citoyens, faute de quoi une paix et un développement durables seront impossibles. Dans d'autres contextes, la réforme du secteur de la sécurité peut même empêcher qu'un conflit ou une crise n'éclate ou ne reprenne et c'est un processus auquel beaucoup d'États ont recours périodiquement pour faire face à des menaces émergentes ou à des pressions internes ou externes potentielles.

Comment les opérations de maintien de la paix de l'ONU peuvent-elles y contribuer?

Depuis plusieurs dizaines d'années, le Département des opérations de maintien de la paix (DOMP) fournit une assistance pour la réforme des différentes composantes du secteur de la sécurité, comme les services de police. Ce n'est que récemment, cependant, qu’il a commencé à appuyer ces efforts au niveau stratégique dans une approche holistique englobant toutes les composantes.

Le DOMP dispose, au Siège de l’ONU, d'une unité de réforme du secteur de la sécurité qui fournit un appui à différentes opérations de maintien de la paix et missions politiques spéciales:

Sur le terrain, nos équipes aident les autorités nationales à:

  • faciliter le dialogue national concernant la réforme du secteur de la sécurité;
  • élaborer des politiques, stratégies et plans nationaux en matière de sécurité et de défense;
  • renforcer les capacités de contrôle, de gestion et de coordination;
  • rationnaliser la législation relative au secteur de la sécurité
  • mobiliser les ressources pour des projets de réforme du secteur;
  • harmoniser l'appui international à la réforme du secteur de la sécurité;
  • dispenser des services d'éducation et de formation et mettre en place des institutions; et
  • suivre et évaluer les programmes et leurs résultats.

Unité d'action des Nations Unies

Le Secrétaire général a constitué une Équipe spéciale interorganisations pour la réforme du Secteur de la sécurité qui est co-présidée par le DOMP et le PNUD et au sein de laquelle sont représentées 11 entités des Nations Unies qui participent aux efforts déployés dans ce domaine. L'objectif de l'équipe spéciale est d'augmenter la capacité de l'ONU de fournir un appui efficient et plus efficace aux efforts nationaux de réforme du secteur de la sécurité en agissant de façon unie. Pour le compte de l'Équipe spéciale, l'Unité du Secteur de la sécurité du DOMP gère un programme pluriannuel d'activités de réforme.

L'un des principaux éléments de ce programme est axé sur les approches régionales de la réforme du secteur de la sécurité. Par les consultations qu'elle a menées en Amérique latine, dans le sud-est de l'Asie et en Afrique, l'équipe spéciale a cherché à apprendre de l'expérience acquise par les organisations régionales et de renforcer leurs capacités de réforme dans ce domaine. Les consultations entreprises en Afrique ont débouché sur un partenariat stratégique à long terme entre l'Union africaine et l'ONU, qui entend aider l'Union africaine à élaborer une politique de réforme à l'échelle du continent et à renforcer les capacités de mise en œuvre de cette politique.